Il fait beau, les oiseaux chantent et cela donne envie de partager des bonnes nouvelles. Et ça tombe bien, puisque ce mercredi 21 avril au matin, l’Agence France Presse (AFP) révèle que plusieurs mesures d’allègement devraient être annoncées prochainement par Emmanuel Macron. Fin des 10 kilomètres, réouverture des bars, cafés restaurants et lieux culturels et éventuel allègement du couvre-feu, que des mesures qui donnent le sourire. On fait le point.



Quand est-ce qu’on déconfinenerait ?

C’est la première grande question. Lorsqu’il avait décrété un confinement de toute la France le 31 mars dernier, Emmanuel Macron avait déclaré que celui-ci irait du 3 avril au 2 mai, soit quatre semaines. Il semblerait qu’il tienne parole et son calendrier. En effet, selon une dépêche de l’AFP sortie ce mercredi 21 avril, et disponible ci-dessous, l’exécutif prévoit de lever le 3 mai l’interdiction de s’éloigner de plus de 10 km de son domicile.

Alors que se déroule le traditionnel – et toujours aussi opaque – Conseil de défense ce mercredi 21 avril, le chef devrait en toute vraisemblance s’adresser aux Françaises et aux Français pour annoncer de bonnes nouvelles, puisque c’est lui qui dicte les moments importants comme les confinements et déconfinements. Toujours selon la dépêche AFP, sa prise de parole pourrait être pour la première semaine de mai. Pour BFM TV, elle pourrait même être avancée au 28 avril, soit dans une semaine. Un choix qui est motivé par l’objectif gouvernemental d’arriver à 20 millions de personnes vaccinées au moins une fois à la mi-mai. Pour rappel, selon les derniers chiffres disponibles, ce sont 12 766 311 Françaises et Français qui ont déjà reçu au moins une dose.

Enfin, il reste la question du « comment ». Hier, mardi 20 avril, dans une interview au Télégramme, le ministre de la Santé Olivier Véran défend « une approche territoire par territoire ». Concrètement, cela signifie que le déconfinement serait lié à l’évolution territoriale de l’épidémie. Encore plus concrètement : moins le virus circulera sur un territoire donné, et moins les hôpitaux seront saturés, plus vite vous pourrez vous la coller.


Le couvre-feu à 19h, ça resterait ?

Emmanuel Macron devrait, lors de sa prise de parole, annoncer la levée de l’interdiction des 10 kilomètres pour se déplacer à partir du 3 mai. Ce qui rendrait les attestations inutiles à partir de début mai. Dans le même temps, se posent des questions concernant le couvre-feu. Un « point qui reste encore en discussion », selon la dépêche AFP. Certains au gouvernement souhaiteraient un couvre-feu décalé à 20h, d’autres un couvre-feu qui irait jusqu’à 23h. Comme souvent avec le chef de l’État, on peut s’attendre à un « en même temps » et à une poire coupée en deux. Ce point sera sans aucun doute abordé lors de sa prise de parole, dans un peu moins de dix jours.


Les terrasses et les lieux culturels, ça rouvrirait quand ?

Véritable point saillant des annonces gouvernementales, attendue par les restaurateurs, commerçants, acteurs du monde culturel et consommateurs, la réouverture des terrasses et des lieux culturels devrait également être annoncée par l’exécutif lors de la prise de parole du président de la République. Selon la dépêche AFP, il souhaite tenir le cap fixé le 31 mars dernier, et on serait donc sur un chemin menant à une réouverture mi-mai. Pour BFM TV, la date privilégiée serait pour le moment celle du lundi 17 mai, même si le jeudi 13 mai, pour l’Ascencion, tiendrait également la corde. Affaire à suivre donc.

© Pokaa

Par ailleurs, l’approche territorialisée évoquée plus haut pourrait avoir son importance. Si rien n’est encore tranché pour le moment, les jauges pourraient varier en fonction des territoires, avec un seuil plancher à 35%, qui varierait en fonction du niveau de circulation du virus. Enfin, pour ce qui est des salles de sport, des festivals et autres boîtes de nuit, le calendrier des prochaines étapes d’ouverture reste à préciser. 

Aux alentours du 17 mai serait donc la période où on pourra profiter à nouveau de nos cinémas strasbourgeois, de nos restaurants, de nos bars et surtout de notre belle ville, qui sera à nouveau cette année une terrasse géante. Une nouvelle au conditionnel, encore et toujours liée à l’évolution de la situation sanitaire, mais qui donne à nouveau du baume au coeur. C’est plutôt cool.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here