Il a recommencé ! Apaiz, un street-artiste strasbourgeois de 29 ans vient de remettre le couvert. Après la fresque monumentale réalisée lors de l’été 2020, post-premier confinement, intitulée « Retour à l’Anormal », celui-ci vient juste de terminer sa nouvelle œuvre qui s’inscrit dans une série intitulée « Le Dormeur ».


Les musées étant fermés, le street-art prend une autre dimension dans le paysage urbain et dans le cœur des Strasbourgeois. Pas besoin de billet, pas de file d’attente, on y trouve quelques avantages !

© Apaiz

Sa dernière peinture, réalisée entre deux confinements, nous interrogeait sur la crise sanitaire et nous invitait « à garder les yeux ouverts et à réfléchir ensemble à de nouveaux modèles de société pour demain.» Cette fois-ci, avec « Le Dormeur », pas de messages personnels : Apaiz, alias Félix Wysocki, nous présente simplement une œuvre représentant une personne endormie. Chacun est libre d’y lire ce qu’il veut, ce dormeur peut représenter n’importe qui. Que ceux qui ont l’impression de dormir depuis la date du premier confinement lèvent la main…


>> Découvrir le travail de Apaiz <<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here