Le Premier ministre Jean Castex était en déplacement dans la région ce week-end. Au cours de sa visite, différents points ont été abordés comme le Parlement européen, la CEA, ou encore la précarité étudiante. Que fallait-il retenir de cette visite ? 


Ce samedi 23 janvier, le Premier ministre est venu nous rendre visite en Alsace en faisant d’abord étape à Colmar, au siège la Collectivité européenne d’Alsace (CEA), puis à Strasbourg à l’Hôtel de ville et au Crous de Gallia.

© Capture écran du discours de Jean Castex devant les élus de la collectivité européenne d’Alsace, à Colmar.


La CEA : une nouvelle compétence au sein de la région Grand Est

Samedi, Jean Castex s’est d’abord exprimé devant les élus de la collectivité européenne d’Alsace (la fameuse nouvelle CEA) au sujet de cette nouvelle entité politique en affirmant qu’il est indispensable de respecter et composer avec l’identité alsacienne  : “C’est un moment important. J’en suis parfaitement conscient, pour tous les Alsaciens. Puisqu’il marque une forme de renaissance de l’Alsace en tant qu’entité politique au sein des institutions de la République.

Le Premier ministre a même confié qu’il n’ajamais été convaincu par la création de ces immenses régions dont certaines ne répondent à aucune légitimité historique et surtout ne me paraissent pas répondre aux besoins grandissants de nos concitoyens pour une action publique de proximité.” Il s’est également dit favorable à l’élargissement des compétences de la CEA à l’avenir.


La place du Parlement européen est à Strasbourg

En ce qui concerne le statut de Strasbourg en tant que capitale européenne, notamment grâce à la présence du Parlement européen, Jean Castex a réaffirmé la légitimité de la ville à accueillir les institutions européennes : “Comme j’ai déjà eu l’occasion de le faire savoir à plusieurs reprises au président du Parlement européen, nous ne céderons rien.

Toujours dans cette idée de consolider le rôle de Strasbourg au sein de l’Union européenne, la maire de Strasbourg a remis au Premier ministre la copie d’un courrier adressé au président de la République, l’invitant à venir dans les prochaines semaines à Strasbourg afin de signer le nouveau contrat triennal. Une invitation à laquelle le Président devrait répondre puisque le Premier ministre a indiqué qu’Emmanuel Macron viendrait bientôt le signer pour “marquer l’engagement au plus haut niveau de l’État dans ce combat.


À la rencontre des étudiants strasbourgeois

Jean Castex s’est ensuite rendu à l’Hôtel de ville de Strasbourg et au siège du Crous de Strasbourg à Gallia, où il a pu rencontrer et échanger avec plusieurs membres du Cours, de l’Unistra et de l’AFGES au sujet de la précarité qui touche actuellement les étudiants strasbourgeois. À Strasbourg, j’ai vu l’engagement exemplaire de l’AFGES , du Crous Strasbourg  et de l’Unistra au service des étudiants. Épicerie solidaire, soutien : Léa et Chloé m’ont parlé de leurs actions sur le terrain. Elles ont aussi décrit avec franchise la détresse qui s’est installée.” a indiqué le Premier ministre.


Les demandes de Jeanne Barseghian au Premier ministre

Dans un communiqué, Jeanne Barseghian est revenue sur les propositions qu’elle a faites au Premier ministre lors de sa visite. Elle explique avoir abordé avec lui l’évolution de la situation sanitaire à Strasbourg et l’approvisionnement du centre de vaccination. Mais aussi les restrictions d’accès aux lieux culturels en cette période de pandémie : “J’ai demandé au Premier Ministre que des publics ciblés (élèves, étudiants, populations fragilisées sur le plan social ou psychologique) puissent de nouveau accéder à un certain nombre d’activités culturelles, notamment dans les musées, cinémas et salles de spectacle qui présentent toutes les garanties de mise en œuvre des protocoles sanitaires.

La maire de Strasbourg a par ailleurs précisé qu’elle estime que l’aéroport de Strasbourg-Entzheim devrait à l’avenir bénéficier d’un régime fiscal dérogatoire en tant qu’aéroport d’intérêt diplomatique dans une zone transfrontalière.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here