Alors que Jean Castex a tenu une conférence de presse hier soir pour faire le point sur les deux premières semaines de confinement, c’était du côté de la Région Grand Est qu’il fallait regarder pour avoir des mesures concrètes. En effet, les élus de la région se sont réunis en séance plénière par visio-conférence et son président, Jean Rottner, a par la suite fait plusieurs annonces qui vont concerner nos commerçants et le monde de la culture. On vous en dit plus.

Les loyers des petits commerces pris en charge

C’est la principale information qu’il faut retenir. Si vous êtes un petit commerçant, c’est-à-dire une entreprise de moins de 5 salariés et avec un chiffre d’affaire annuel en-dessous des 350 000 euros, qui a vu son commerce fermer administrativement, bonne nouvelle. La Région Grand Est, à travers son « Fonds résistance« , déjà mis en place lors du premier confinement, va prendre en charge vos loyers, de novembre à janvier inclus. N’hésitez pas à vous signaler à la ville de Strasbourg, à l’Eurométropole ou la Région Grand Est pour faire valoir vos droits !

Ce Fonds résistance va par ailleurs se transformer quelque peu avec ce deuxième confinement, puisqu’il permettra également de faire des avances de trésorerie jusqu’à 30 000 euros. Si vous êtes une association, et notamment sportive, un domaine qui souffre beaucoup de ce deuxième confinement, là encore contactez la Région pour de plus amples informations !

© Samuel Compion/Pokaa

Des aides linguistiques et numériques pour développer sa clientèle

Dans le même temps, les commerçants pourront également bénéficier d’aides, afin de développer leur offre numérique. Cela prendra la forme de chèques, pouvant aller jusqu’à 1 500 euros. Dans le même temps, des cours de formation en anglais, allemand et espagnol seront possibles grâce à des formations en ligne, afin de pouvoir démarcher d’autres clientèles. Une aide précieuse, notamment dans le domaine du tourisme.


Des propositions pour les cinémas indépendants

Si vous êtes un cinéma indépendant, cette aide vous concerne. La Région vous propose d’acheter vos murs, en vous permettant de continuer d’exploiter vos salles. Si, au bout d’un certain temps, dans une échéance allant de cinq à dix ans, vous souhaitez les racheter, vous aurez une option d’achat.

Dans le même temps, le domaine de la culture en général n’est pas laissé pour compte puisque la Région Grand Est développe une nouvelle plateforme de VOD, qui s’appelle « Smart Video Grand Est« , qui permettra la diffusion de spectacles locaux qui avaient été déprogrammés. Par ailleurs, ces spectacles pourront également être diffusés sur d’autres plateformes locales, comme des festivals sur internet ou encore à la télévision.

© Pauline Allione


Les dernières mesures prises

Les mesures prises par notre région ce jeudi 12 novembre étaient principalement d’ordre économique. En plus de tout ce qui a été cité ci-dessus, le Grand Est met en place 10.000 chèques-cadeaux au nom très accrocheur : »Mettez du Grand Est sous votre sapin« . Ils seront là pour encourager les habitants de la région à réserver des repas ou des nuits à passer dans les établissements, lorsque ceux-ci auront rouvert leurs portes.

Dans la même lignée, la Région lance également l’opération « Café solidaire ». Dès le 25 novembre, on pourra faire un don, allant de 3 à 10 euros, au bar ou café qu’on aime le plus d’amour et qui est fermé pendant ce confinement. Ce don sera ensuite doublé par la Région. Pour toutes les informations complémentaires, cela se passera sur ce site.

Loyers, aides aux indépendants et initiative pour développer le numérique, la Région Grand Est essaye le plus possible d’apporter son soutien aux commerçants et indépendants locaux, pour les aider à survivre à la crise. En tout, ce seront 55 millions d’euros qui sont engagés. On espère que cela amortira le plus possible le choc économique et social d’une année décidément difficile pour tout le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here