Alors que la rentrée s’approche avec sans doute bien plus d’angoisse que d’excitation, le Covid fait comme la chenille de nos soirées alcoolisées : il redémarre. Mais il semble redémarrer de manière particulière : ce sont surtout les jeunes qui semblent être contaminés. Alors pour continuer l’effort de pédagogie développé par la ville de Strasbourg depuis le début de la crise, et pour ne pas annihiler les efforts du confinement, la mairie met en place des dépistages pour les jeunes, sur les trois prochains week-ends. En soirée, gratuits, sans ordonnance et surtout sans jugement.

Une situation qui commence à piquer du nez dans le Bas-Rhin

Alors que l’on vous expliquait qu’à partir du 1er septembre il faudrait penser à travailler masqués, les indicateurs dans le Bas-Rhin et plus généralement de l’Alsace étaient plutôt bons comparés au reste de la France. Néanmoins, une semaine plus tard, la situation dans Bas-Rhin est désormais un peu moins bonne.

Situation épidémiologique dans le Bas-Rhin au 21 août 2020. © Santé Publique France

Le taux d’incidence est en effet, selon le dernier point épidémiologique du 20 août de Santé Publique France, passé au-dessus de 10 cas pour 100 000 habitants, allant se ficher à 12,7 contre 17 au niveau national. Dans le même temps, le seuil de positivité dans le Grand Est s’établit à 1,7, contre 3,1 en France. Si on le compare aux moyennes nationales du coup, on reste dans la fourchette basse. En outre, la situation des hospitalisations et des réanimations dans le Bas-Rhin reste très bonne. Alors pourquoi tous les indicateurs augmentent mais que la situation dans les hôpitaux ne devient pas inquiétante et que Strasbourg n’impose pas encore le port du masque dans toute la ville ?

Des jeunes particulièrement touchés par le Covid

La réponse est toute simple Jamy. C’est parce que ce sont majoritairement les jeunes qui contractent le Covid en ce moment. Dans le Bas-Rhin, les chiffres sont particulièrement éloquents : chez les 20-29 ans on est désormais à 46,6 cas pour 100.000 habitants. À comparer aux 12,7 du total de la population, les jeunes sont donc à la pointe de l’écouvillon.

© Samuel Compion pour Pokaa

Des dépistages gratuits et sans ordonnance mis en place par la Ville

Dans une optique renouvelée de pédagogie et de communication envers les « jeunes », donc selon les médias ceux qui ont moins de 40 ans. Cette tranche de la population est généralement asymptomatiques et donc pas forcément conscients de porter le virus, mais elle peut contaminer des proches, peut-être plus vulnérables.

Dès lors, la ville de Strasbourg met donc en place des week-ends de dépistages gratuits et sans ordonnance, le soir, au centre-ville de Strasbourg. Cela se fera aux dates suivantes :

  • Le 22 août
  • Les 28 et 29 août
  • Les 4 et 5 septembre

Les lieux précis ? La place du Corbeau et les quais des Bateliers, de 18h à 22h.

Ce sont donc les trois prochains week-ends où on pourra se faire dépister gratuitement et sans ordonnance dans le centre-ville de notre belle capitale alsacienne. Alors que la rentrée arrive, avec son lot d’incompréhensions et de craintes, la mairie continue de communiquer et de faire des efforts de pédagogie pour interpeller ceux que les médias appellent « les jeunes ». Un effort louable, parce que c’est toujours mieux d’éduquer, que d’imposer sans expliquer. Courage et bonne rentrée à tous <3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here