Le toit du service des impôts a accueilli la structure de sa nouvelle flèche ce dimanche. En attendant sa couverture, la charpente supporte un drôle de petit sapin. Pourquoi ? On a mené l’enquête…

Dimanche matin, le bâtiment du centre des finances publiques s’est pourvu d’un nouvel accoutrement : une flèche en bois d’épicéa a en effet pris place sur le toit du bâtiment, situé 35 avenue des Vosges, remplaçant ainsi l’ancienne structure. La charpente en bois de 3,5 tonnes et 10 mètres de hauteur a nécessité environ 150 heures de travail pour sa conception, au moyen d’un logiciel 3D et un peu plus d’une semaine de construction. C’est l’entreprise Barroise Girold Constructions Bois qui était en charge du projet, après avoir déjà rénové dans le passé la maison alsacienne du château du Haut-Koenigsbourg.

Un sapin planté sur la flèche ?

La flèche doit désormais être recouverte d’ardoises. En attendant, un sapin trône fièrement à son sommet. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que « c’est une tradition de charpentiers !», explique Sandra Bargeot, assistante de gestion de l’entreprise.

© Choch sur Instagram

En effet, la coutume dite « du bouquet » , marque la fin de chantier du gros œuvre. La coutume, qui serait originaire d’Europe du Nord, consiste à placer un branchage (de l’arbre ayant servi à construire la charpente) ou un sapin, au sommet de la charpente une fois le chantier achevé !

Si la tradition prend aujourd’hui différentes formes, sa version moderne veut que le sapin, qui signifie que le chantier s’est bien déroulé, soit placé lorsque le client offre à boire aux charpentiers. Dans le cas contraire certains placeraient alors quelques canettes de bière vides à la place du sapin… Visiblement, dans le cas de ce bâtiment, le client a été généreux 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here