Ce dimanche, Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique, a annoncé un nouveau projet de décret qui punira d’une amende de 135 euros toute personne jetant son masque, ses gants ou encore ses mégots par terre. Un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’environnement !

« Les masques ou encore les gants à usage unique sont souvent en polypropylène, donc en plastique. Ils vont mettre une centaine d’années à se fragmenter et sans jamais vraiment se décomposer. Ils risquent de se disséminer dans la nature et peuvent être avalés par des oiseaux, se retrouver dans les stations d’épuration, dans l’eau des rivières », nous livrait Simon Baumert de l’association Zéro Déchet Strasbourg il y a quelques temps. Et quand on sait que ces déchets se multiplient partout depuis le déconfinement, on se dit qu’il était grand temps de faire quelque chose pour remédier à ce désastre écologique.

© Mathilde Piaud pour Pokaa

Et c’est précisément l’objectif de ce nouveau décret proposé par le ministère de l’Écologie, qui cherche à limiter au maximum l’invasion des déchets dans l’océan. Ainsi, au lieu des 68 euros d’amende de rigueur précédemment, toute personne jetant son masque, ses gants, ses mégots ou autres déchets polluant se verra dans l’obligation de payer une amende de 135 euros, voire plus en fonction du procès-verbal de la police.

Vous êtes prévenus 😉

>> A lire ou relire : Masques, gants, lingettes : comment jeter ces nouveaux déchets, sans polluer ni contaminer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here