Emmanuel Macron l’avait annoncé lundi soir : un hôpital militaire va être déployé à Mulhouse, pour soulager le Grand-Est face à l’épidémie de Covid-19 qui ne cesse de croître dans la région, laissant les soignants épuisés et en première ligne d’une guerre sanitaire. Cette mesure exceptionnelle arrivera le 27 mars, mais elle est déjà accompagnée d’une autre : un avion militaire transporte des patients de Mulhouse six par six vers Toulon et Marseille, dans un Sud-Est moins touché par l’épidémie. Le premier a décollé en début d’après-midi pour arriver à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, à 14h30.

Un hôpital volant pour désengorger

Ce mercredi marque la première étape d’un dispositif inédit sur le territoire français. 6 patients atteints du coronavirus ont en effet été évacués de l’hôpital de Mulhouse sous les coups de 11h ce matin pour être pris en charge dans le Sud-Est de la France, plus précisément dans les hôpitaux militaires de Toulon et de Marseille.

Cet avion est un A330 MRTT « Phénix », comme l’annonce la ministre des Armées Florence Parly. Suréquipé, il possède le module Morphée, conçu de base pour évacuer des militaires grièvement blessés en opérations extérieures. On peut le considérer comme un hôpital volant, avec ses six cellules de réanimation.

Le but est donc bien évidemment de désengorger l’hôpital de Mulhouse, en première ligne et en constant flux tendu contre la pandémie de coronavirus.

Un hôpital de campagne déployé par l’armée à Mulhouse dans dix jours

Annonce phare pour l’Alsace et particulièrement le Haut-Rhin ce lundi soir, le déploiement d’un hôpital militaire de campagne est particulièrement attendu.

S’il y a encore des moyens en réserve, l’armée ne pourra pas palier tout le manque du domaine hospitalier. Par ailleurs, les forces armées prêtent déjà main forte au personnel médical. Il existe en effet huit hôpitaux militaires en France, et déjà quatre sont réquisitionnés pour accueillir des patients atteints du coronavirus.

Cet hôpital militaire sera situé sur le parking de l’hôpital de Mulhouse et sera composé de structures sous tentes, entre 15 et 20, ainsi que d’une capacité de 30 lits en réanimation. Le tout sera sous la supervision du Régiment médical de l’Armée de Terre. La préparation de l’infrastructure est prévue près d’Orléans. Et on attend sa mise en oeuvre sur site à Mulhouse pour dans dix jours, le 27 mars.

C’est donc de vraies mesures qui sont prises pour tenter d’endiguer le flux de personnes atteintes par le coronavirus à Mulhouse et dans le Grand Est en général. Pendant ce temps, nous, tout ce qu’on a à faire c’est de rester dans notre demeure, de prendre soin de nous et de penser encore une fois le personnel soignant pour son courage et son abnégation. par exemple : applaudissez-les à 20h ce soir aux fenêtres ! En attendant, coeur sur vous tous <3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here