On vous en parlait déjà au mois de mai, les illuminations reviennent en cette année 2019 faire rêver petits et grands ! Auréolée du succès de l’année dernière, la ville de Strasbourg remet le couvert, en se montrant plus ambitieuse : avec son spectacle « Hortus, comme un jardin », la nature et la vie au ralenti seront au programme, avec bien d’autres choses encore. Et ça tombe bien, Pokaa vous en dit un peu plus…

« Les mouvements de son cœur se ralentirent un à un, plus vagues chaque fois, plus doux, comme une fontaine s’épuise, comme un écho disparaît. »

Cette année, Strasbourg met en avant la nature, mais surtout l’idée de vivre au ralenti. La « slow life », en business english horripilant, c’est prendre le temps, son temps, pour apprécier le monde qui nous entoure. Prendre le temps de faire une pause, de s’asseoir, de lire un peu. De profiter de bons moments, comme suspendus dans un temps qui nous appartient, qui n’est pas dicté par l’extérieur.

Grande nouveauté cette année : vous pourrez effectuer une balade contemplative en journée ! En effet, le quai des Bateliers verra pour quelques mois son côté minéral laisser place à des hamacs partagés et des kiosques végétaux, mais également à des petits jardins aromatiques. Parfait pour une petite flânerie entre midi et deux.

Il y aura également une autre promenade scénographique, située dans un autre endroit extrêmement végétal (lol) : la place du Château. Au milieu des très belles constructions architecturales, vous pourrez donc flâner en journée.

La nuit, toute la nature est de sortie

Si cette année, nouveauté rime avec journée, les illuminations de nuit restent la plus grosse attraction. En effet, grâce aux jeux de lumières, les façades du quai des Bateliers vous offriront une déambulation féerique sur l’ensemble des berges, tandis que sur la place du Château, la façade sud de la Cathédrale s’anime grâce à des modélisations d’images (mapping pour les citoyens du monde), révélant les ornementations. Une véritable immersion au cœur des détails, notamment végétaux, de notre chère Cathédrale, comme si vous étiez dans votre (grand) jardin. L’animation de cette année a été conçue par l’agence événementielle Passe-Muraille et les architectes et graphistes d’AV Exciters.

Crédit @Strasbourg.eu

Enfin, une véritable « frise digitale » sera à voir sur la façade du Musée Historique de Strasbourg et également sur celle du Palais des Rohan. Est privilégiée cette année une approche poétique et magique de la nature, avec trois grands tableaux de 5 minutes, dont un hommage à Jean de la Lune de notre regretté artiste, Tomi Ungerer.

On ne vit que trop peu souvent au ralenti, dans ce monde qui donne l’impression de ne jamais s’arrêter. Respirez, flânez, kiffez et vivez à votre rythme, sans que les contraintes extérieures vous oppressent. Malgré le côté éminemment marketing pour la ville d’avoir choisi la nature, c’est une occasion comme une autre de juste apprécier, le temps de quelques instants, un monde comme suspendu.


Lux présente Hortus, balade suspendue

Du 6 juillet au 1er septembre

Spectacle qui se tient tous les soirs à partir de 22h30 en juillet et 22h15 en août et septembre

Quai des Bateliers et place du Château

Gratuit


Crédit @Strasbourg.eu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here