Psytrance, Matrix, didgeridoo et drum’n bass, on vous fait gagner des places pour se prendre des bonnes basses dans la face

Évènement phare du Wassingue Krew, Les Tribus Sonores s’installent pour la 5e fois au Molodoï ce week-end. Sur deux jours, Psytrance, Drum n bass, Dub ou encore Mentalcore et Tribe rythmeront les pas de centaines de danseurs. La place est faite bien sûr à la musique avec de très gros artistes comme Juno Reactor, Tetra Hydro K ou encore Elisa Do Brasil, mais aussi à d’autres éléments de la culture comme l’art de rue avec du jonglage de feu ou encore du graffiti et des stands d’artisans. On vous fait gagner des places.

Depuis 15 ans, le Wassingue Krew arpente la région pour amener le bon son de teuf aux oreilles des alsaciens. Au début, en 2004, ils n’étaient qu’un sound-system (collectif de fêtards) nommé Epicentre. Puis de freeparty en freeparty, ils se sont formés en association en 2009 pour former le Wassingue Krew et s’orienter vers des événements plus rigoureux, mais toujours autour de l’esprit et la culture des ravepartys. « On a voulu enrichir nos événements, se structurer et sortir de l’illégalité qu’on pouvait avoir avec les freepartys. »

Tribus Sonores de Wassingue Krew au Molodoï – Crédit: Martin Lelievre pour Pokaa

La culture de la freeparty à l’honneur

En 2013, ils sortent leur premier événement « Washing Machine » au Molodoï avec lequel ils commencent une longue histoire d’amour. D’ailleurs, ils ne souhaitent pas déplacer leurs événements, puisqu’ils partagent clairement l’esprit de la salle. L’année d’après, première édition des Tribus Sonores avec un objectif bien en tête : démocratiser la culture rave, l’ouvrir et la partager à tout le monde.

Flo de Wassingue s’explique: « Beaucoup de gens se plaignent de la popularisation de la techno et des raves. C’est un univers extrêmement large ! Il ne faut pas s’arrêter à l’image qu’on peut en avoir à un « simple DJ set » sur lequel des gens font la teuf à fond. C’est très bien aussi, d’ailleurs on en fait, mais on souhaite aussi mettre en avant le reste : les artisans-créateurs, des musiciens instrumentaux qui jouent avec l’électronique, de la danse, du spectacle de feu, de la déco, du lightshow… C’est un gros patchwork de ce qui nous plaît. Et ça reste dans l’esprit où chacun s’y met à son échelle et propose de rajouter sa pierre à l’édifice. » Le tout donne une alchimie, un mélange étonnamment homogène de plein d’éléments de la culture rave.

Tribus Sonores de Wassingue Krew au Molodoï – Crédit: Martin Lelievre pour Pokaa

Une évolution du public… avec celle des artistes

Certains membres du public et de l’association ont parfois plus de 40 ans avec plus d’une vingtaine d’année de teuf derrière eux. Ils  amènent même leurs jeunes enfants à l’événement. Cette volonté d’une rave presque « familial » est clairement revendiquée par Flo : « On y trouve tous les âges et tous les univers, on veut que ça soit accessible et ouvert à tous, même en dehors de la culture rave. »  

Dans la programmation, beaucoup de groupes très connus du milieu, qui ont par ailleurs fait leurs armes via le Molodoï et Wassingue. «Des artistes comme Tetra Hydro K ou La Petite Fumée étaient déjà venus sur nos événements il y a quelques années, ça fait plaisir de voir à quel point ils ont pris du galon depuis ! C’était nos groupes coups de cœur des dernières années. Aujourd’hui encore, ils nous proposent des tarifs accessibles parce que c’est important pour eux, ils adorent les Tribus Sonores et le Molodoï. Ils ont cette volonté de venir. Ils n’ont pas pris le melon et jouent encore le jeu d’une association à but non lucratif et des conditions un peu roots comme on peut en avoir au Molo. Ce n’est pas le cas de tout le monde, loin de là. »

La P’tite fumée au Summer Vibration @M.L. pour Pokaa.fr

La P’tite fumée au Summer Vibration @M.L. pour Pokaa.fr
Tribus Sonores de Wassingue Krew au Molodoï – Crédit: Martin Lelievre pour Pokaa

Uniquement du mix au vinyl à l’intérieur

Une évolution de la scène qui ne s’arrête pas à la musique comme le groupe de jongleurs de feu Pyrocircus, présents depuis la première édition du festival et qui ont vu leur passion se professionnaliser. « On est super fier de les voir vivre de ça après 4 ans d’évolution en passant par nos événements. »

A côté de ces nouveaux gros groupes français qui jouent dans les plus gros festivals, Juno Reactor, jouera également. C’est un des pionniers de la musique transe … et compositeur d’une musique dans le légendaire Matrix des frères Wachowski. Mais aussi Elisa Do Brasil, souvent présentée comme la reine de la Drum’n Bass française… C’est sans prendre en compte un grand nombre « d’OVNIs » musicaux qui mélangent musique électronique, guitare, percussions, clarinette, cithare, didgeridoo, chant… Flo insiste :« Notre fil rouge, c’est un maximum d’instrumental, ou en tout cas des projets qui sortent un peu du commun. »

Un gros plateau d’artistes locaux sur une deuxième scène extérieure

« Cette culture alternative qu’on revendique, ça veut tout et rien dire, et ce n’est pas un problème ! Surtout dans une société qui veut absolument tout classifier et mettre dans des cases. Ici, il faut juste faire ce que tu as envie de faire, sans avoir à répondre aux codes que la société veut t’imposer. » Freeparty, ça veut dire soirée libre. Pour Flo’, ça ne doit même se limiter à l’immense milieu techno. « Tu peux tout mélanger et c’est ça qui est chouette. Pourquoi pas du hiphop en première partie l’année prochaine ? On essaie de s’ouvrir et de briser les clichés autour de cette culture qui nous est chère. » 

Avec une grosse déco tropicale et psychédélique, lightshow démentiel, on retrouve quand même beaucoup d’éléments assez traditionnels des soirées psytrance, mais preuve s’il en faut avec notre report de l’année dernière, les Tribus Sonores ne s’arrêtent pas à ce qu’on pourrait attendre d’elles et risquent cette année encore de réserver de belles surprises…

Quoi qu’il en soit, on vous propose de gagner deux places pour ce festival, modalités ci-dessous

>Liker la page du Wassingue Krew et de l’Oiseau de Nuit

>Partager la publication Facebook en public sur votre profil

Résultat des courses ce jeudi midi, on vous tag sur Facebook et on vous contacte par messenger, soyez réactifs !


Les Tribus Sonores – 5e édition

Organisé par Wassingue Krew

Au CAJ Molodoï le vendredi 22 et samedi 23 Mars

19 rue Ban de la Roche – 67000 Strasbourg

Texte et photos: @M.L. pour Pokaa.fr

Tribus Sonores de Wassingue Krew au Molodoï – Crédit: Martin Lelievre pour Pokaa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here