Le public du Racing Club de Strasbourg est un des meilleurs de France : je le sais, tu le sais, les voisins de la Meinau les jours de match le savent. Toujours prêt à jouer son rôle de douzième homme, le public chante, crie, encourage le Racing, dans les moments heureux comme dans ceux les plus difficiles. La base du bruit et de la fureur strasbourgeoise se trouve dans le Kop, situé tribune Ouest, où, à chaque match, près de 4 500 fadas reprennent en cœur les chants à l’honneur de Strasbourg. Cette base est désormais prête à s’agrandir et accueillir de nouvelles voix, puisque la tribune Ouest se transforme et va devenir entièrement debout !

Pour la réception de Nîmes, les joueurs du Racing célébreront la victoire face à la toute nouvelle tribune. Crédit @Site internet du Racing Club de Strasbourg Alsace

Tribunes debout : un phénomène progressivement de retour à l’échelon national

Hier dans l’après-midi sont tombées, notamment sur Twitter, les premières nouvelles sur le lifting que va subir la tribune Ouest : les sièges vont progressivement disparaître pour laisser place à une tribune entièrement debout. Ce type de tribunes en était encore au stade d’expérimentation dans le championnat de France, depuis leur interdiction à la suite du drame de Furiani en 1992.

Les supporters lensois, un public qui ferait beaucoup de bien à la Ligue 1. Crédit @football365.fr

Il était déjà en effet possible d’être désigné pour tenter le coup des tribunes debout, et Lens et Amiens faisaient partie de ces clubs. Le premier est un club connu pour son public et bénéficie clairement de ce genre de tribunes. Pour Amiens, la décision de le mettre dans le lot est assez incompréhensible au vu de l’équipe, du stade et du club. Mais j’imagine qu’avoir un président très proche des instances dirigeantes doit aider.

Un projet, mené de concert avec les UB 90, qui va aboutir le 24 novembre

Quoiqu’il en soit, il n’était pas proscrit que d’autres clubs fassent la même chose. L’idée derrière cette décision est de non seulement sécuriser les dingos du Kop – qui étaient debout tout le temps sur les sièges de toute manière – mais également de rajouter des places, pour qu’il y ait plus de monde dans cette tribune. Des barrières anti-déferlement seront par ailleurs mises en place, pour éviter de gros mouvements de foule durant le match – par exemple un but à la 94ème pour se maintenir.

Certains sièges de cette tribune ont déjà disparu. Crédit @http://stades-spectateurs.com

Le Racing a donc travaillé avec le groupe de supporters des UB 90 pour mener à bien ce projet, comme ce fut le cas de nombreuses fois depuis la remontée fantastique du Racing depuis 2011. Et on est désormais tout proche d’en voir les premiers effets : le 24 novembre, pour le match face à Nîmes, presque tous les sièges de la tribune seront enlevés. Les derniers des Mohicans auront définitivement disparu pour la réception du Paris Saint-Germain le mercredi 5 décembre. Une promesse de fureur de l’Est, pour des Parisiens sans réponse l’année dernière.

Cette décision de tribune debout était dans les cartons depuis un moment, et le Racing profite de la trêve internationale pour mener à bien les travaux. La réception de Nîmes le 24 novembre verra donc la naissance de cette tribune Ouest nouvelle mouture, dont le bruit et la fureur vont résonner davantage encore au sein de la nuit strasbourgeoise. J’ai déjà hâte d’y être !

NB: La communication du Racing n’a pour l’instant ni confirmé, ni commenté ces premières informations. Les connaissant, ça ne m’étonne guère.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here