titre

Strasbourg romantique, Strasbourg mignonne, Strasbourg gangsta. Derrière l’image de carte postale que veut donner la ville se cache une terrible vérité. Une vérité qui coûte chère au porte-monnaie et qui donne à la capitale alsacienne une réputation de gros thug depuis des années. LE VOL DE VÉLO.
Honnêtement, à part les voleurs qui sont susceptibles de le nier, qui ne connait pas quelqu’un qui s’est déjà fait voler son vélo ? Pour contrer ce fléau et informer les honnêtes strasbourgeois, Marie Foussal, qui vient d’entrer dans la communauté de victime de vol, a mis en place une carte collaborative pour repérer les zones sensibles. Avec cette carte tu vas enfin avoir une idée des zones à éviter pour ne pas retrouver qu’une roue accrochée à ton grillage.

Je vous présente Arthur, mon vélo, ou ce qu’il en reste

Il faudra m’expliquer comment un voleur est capable de voler un vélo tout entier et de laisser juste le cadenas… pour moi ça relève du génie même si c’est vachement moche. Je me suis fait voler mon vélo à la messe de Noël et un autre devant chez moi en l’espace de 6 mois. Poisse infinie mais tout ça, c’est peut-être fini.

En effet, à la fin de l’année 2017, Marion l’avait très mauvaise, elle venait de se faire carotte son vélo. Elle a donc eu l’idée de créer une page Facebook du doux nom de Vélos volés Strasbourg dans le but d’informer et de recueillir des témoignages de victimes de vol. Son but était simplement de voir ce qu’allaient démontrer les données recueillies sur la page Facebook. Après coup, il s’est avéré que les données allaient démontrer un mal désormais bien palpaaable (voix stressante de M6). Les voleurs ont donc des habitudes, des petits coins favoris, des petites manies, ils se font des petits kiffs les petits enf*****. Après collecte des données, Marion s’est rendue compte qu’on pouvait approximativement connaitre les zones à éviter pour garer son chéri à sonnette afin d’éviter une désillusion et un gros chagrin comme celui que j’ai pu avoir après avoir vu ça…

Jean-Michel, mon deuxième vélo

À Strasbourg l’appropriation de vélo est tellement un sport national qu’en 24 heures, c’est plus de 60 signalisations qui ont été recensées pour plus de 1500 vues. Sans surprises, ce sont les quartiers Neudorf, Gare et Krutenau qui ressortent comme les No Go Zones les plus courantes (bisou Fox News). On est ici dans une vraie capitale du crime.

La carte fonctionne comme une carte google classique, dans laquelle tu peux entrer un lieu à éviter mais tu vas pouvoir également renseigner le type de cadenas, l’heure et la date du vol et le type de vélo. Bien-sûr, la carte ne suffira pas à retrouver les vélos volés mais permettra d’alerter les pouvoirs publics du risque de certains lieux en installant des caméras par exemple. Pas bête la guêpe…

[googlemaps https://www.google.com/maps/d/embed?mid=1Y1FxPNpP0i1-46kzCFxH_Nz0cFThO86M&w=640&h=480]

LA CARTE COLLABORATIVE

Une initiative citoyenne à encourager, à développer, à étendre.

Oh oui, que c’est beau de voir des personnes se bouger et agir face aux incivilités, aux attaques en tout genre et, disons le, aux gros cons coquins. Des initiatives comme celle-ci permettent d’abord d’instaurer un climat de confiance et surtout moins anxiogène concernant la durée de vie d’un vélo au coeur de notre ville. Il fallait y penser mais aussi se bouger pour réaliser ce projet. C’est un gros pas en avant pour contrer tout ce qui nous semble être « raisonnablement » à bannir de notre ville (coucou calme Gutenberg), et de toutes les autres d’ailleurs.

#plusjamaisça!

#MerciMarieFoussal!

#prendsçavoleur!

LA CARTE COLLABORATIVE

titre

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here