Quand manger peut servir une bonne cause (et pour une fois, on ne parle pas de véganisme) : du 18 au 24 décembre, place Kléber au Marché de Noël, dans le chalet n°6 du Village du Partage, vous pourrez déguster des plats concoctés par des cuisiniers réfugiés.

Ils s’appellent Hussam, Ahmadzai ou Dorjee. Ils viennent de Syrie, d’Afghanistan ou du Tibet. L’année dernière, ils participaient à la première édition strasbourgeoise du RefugeeFoodFestival. Aujourd’hui, ils sont tous les trois bien intégrés et ils ont une situation stable. Et ça, grâce entre autres à la bouffe et leur talent ! Pour vous, ils recommencent cette année pour vous concocter des plats aux petits oignons.

L’insertion sociale et professionnelle à travers la culture culinaire

A l’origine, un couple part faire un tour du monde (le projet VeryFoodTrip). Depuis, bouleversés par les rencontres et les saveurs, ils connectent les Hommes entre eux grâce au partage et la cuisine.  En partenariat avec l’UNHCR (l’agence des nations unies pour les réfugiés), la franchise PURetc et la Ville, le Refugee Food Festival prépare sa deuxième édition à Strasbourg, dans cette période de Noël propice au partage, à l’humanisme et à la bonne graille.

« La cuisine, c’est vraiment la chose la plus fédératrice qui soit, qui amène une proximité entre les gens, pas besoin de langage, la cuisine parle d’elle-même » – Hélène Berrier, coordinatrice de l’édition strasbourgeoise du Refugee Food Festival

En plus de bons plats exotiques, il y aura évidemment de la sensibilisation et des activités autour de la problématique de l’immigration et des réfugiés. Des représentants du HCR seront présents avec, cerise sur le gâteau, une visite en VR d’un camp de réfugiés devrait être mise en place. Les restaurants PUR etc vendront également des « kits recette » pour faire de l’houmous dont les bénéfices iront à l’association porteuse du festival, FoodSweetFood, pour qu’ils continuent leur travail.

Au programme : les trois chefs de l’édition strasbourgeoise se succèderont ! Soyez vigilant si vous voulez tout goûter (on vous connaît bande de gourmands) :

  • LUNDI 18 & MARDI 19 Hussam Khodary, cuisinier syrien, concoctera un trio de mezze et des pâtisseries, telles que le Balah el sham, à consommer sur place ou à emporter.
  • MERCREDI 20 & JEUDI 21 Ahmadzai, cuisinier afghan, fera mijoter des produits et épices pour faire découvrir des saveurs d’Orient, comme le Kabuli pulao ou le Mashawa végétarien (soupe aux haricots & aux lentilles).
  • VENDREDI 22, SAMEDI 23 & DIMANCHE 24 c’est Dorjee Ringchen, cuisinier tibétain (chef du restaurant Momos Tibétains sur la Grand Rue) qui confectionnera ses momos (raviolis) dont lui seul détient le secret et un dessert à base de Tsampa, farine d’orge grillée.

Un projet associatif et institutionnel… mais aussi citoyen et collaboratif

Si vous souhaitez organiser une édition du festival en juin prochain dans votre ville, c’est possible grâce à un kit méthodologie disponible en open-source ! C’est d’ailleurs comme ça que s’est organisé celle de Strasbourg. « Maintenant ce sont des porteurs de projets locaux, des citoyens qui collaborent et montent ce projet dans leur ville avec des acteurs locaux. En juin 2017, 13 villes ont participé » raconte Hélène Berrier, coordinatrice pour l’édition de Strasbourg. « On espère pouvoir faire une édition mondiale en juin 2018. »

Vous pouvez retrouver toutes les autres activités et événements (à l’échelle française, européenne et bientôt mondiale) du Refugee Food Festival ici.


Refugee Food Festival Strasbourg 2

Place Kléber au Marché de Noël – Chalet n°6 du Village du Partage
Du 18 au 24 décembre 2017


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here