Strasbourg est un incroyable vivier d’artistes, d’artisans et de créateurs ! Avec cet article, on vous propose la liste non exhaustive de nos coups de cœur perso. Et bien sûr, on compte aussi sur vous pour nous faire partager les vôtres en commentaires ! Bonne lecture et bonne découverte 🙂 <3


  • Spim  : tatouage

A la recherche d’un salon strasbourgeois pour mon projet tatouage, un ami m’avait recommandé « Baron Samedi ». Bon, déjà, sachez que ce salon est effectivement très cool : ils ont des affiches de films accrochés partout et SURTOUT un distributeur de bonbons Boba Fett. Et ça, ça pèse. Bref, parmi les différents tatoueurs de ce salon, c’est sur Spim que j’ai craqué ! Illustratrice et graffeuse à l’origine, j’ai tout de suite aimé son style à la fois poétique et piquant, marqué par ses petits points caractéristiques et les différentes épaisseurs de traits qui font le charme de ses dessins. J’avais une idée très précise de que je voulais et j’ai beaucoup apprécié qu’elle réussisse à mettre en forme mon projet, en respectant parfaitement mon idée de base tout en y injectant sa patte. En plus d’être talentueuse, Spim est aussi super sympa et les 3 heures de boulot qu’a nécessité mon tatouage sont passées très vite et, tout en discutant, elle a presque réussie à me faire oublier la douleur 😉 Bref, je vous la recommande chaudement ! Vous pouvez découvrir son univers et son travail à travers son compte instagram ou encore sa page Facebook.

  • Les Arts domestiques : création d’objets brodés

Elle s’appelle Hélène, et son kiff à elle, c’est de remettre la broderie aux goût du jour ! Et elle y arrive avec succès en proposant, entre autre, des broches modernes, adorables et super colorées en forme de fusée, de radis, de chat, de bière, de pingouins ou encore de boobs ! Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts et tout est fait à la main, patiemment, avec beaucoup d’amour et de talent. Hélène propose aussi de broder des t-shirts (avec un passion non dissimulée pour les cols brodés!) et, la bonne nouvelle, c’est qu’elle accepte de faire des commandes sur mesure ! LE bon plan si vous avez envie de faire plaisir à votre bff, votre mec, votre sœur ou votre neveu en lui offrant un t-shirt ultra personnalisé, brodé à la main. Pour ma part, j’ai depuis quelques jours un MAGNIFIQUE t-shirt avec le système solaire brodé et je ne le lâche plus depuis ! En plus le fil utilisé est PHOSPHORESCENT, imagine la sse-cla. Bref, une fois que vous aurez découvert les petites merveilles des Arts Domestiques, vous risquez d’avoir du mal à vous en passer… Vous pouvez découvrir son univers et son travail à travers son compte instagram, sa page Facebook ou encore son nouveau site web !

MON T-SHIRT TROP STYLAAAY
  • Gulliver l’aventurière : illustration

J’ai découvert Julie (Gulliver l’Aventurière pour les intimes), au Gros Bordel organisé par le Graffalgar. Son univers ésotérique, à la fois sombre et doré, embarque celui qui observe ses dessins dans un monde fascinant. Son truc à elle, c’est le tarot, l’imagerie médiéval, les chimères, les symboles et le rendu laisse forcément rêveur. Mais j’arrête ici le teaser car je vous en dirais plus prochainement dans un article dédié… 😉 En attendant, vous pouvez découvrir son univers et son travail à travers son compte instagram.


 

  • Ank von Annika : tatouage-illustration

Ank, c’est une tatoueuse qui a commencé à piquer les peaux des Strasbourgeois depuis seulement deux ans…Et quelle progression en si peu de temps ! Elle a d’abord fait ses armes dans le salon Peau d’épine, aux côté de Cheyenne. Aujourd’hui, vous la retrouverez au petit atelier de dermographie rue Sainte Madelaine, avec Morgane, l’un des monstres du tatouage strasbourgeois. Son style ? Un mélange de figuratif et de gribouillages. On vous laisse découvrir tout ça par ici.

  • Thomas Schoeffler Jr : Musique

C’est LE bluesman Strasbourgeois qu’il faut connaitre ! Chacun de ses concerts est une véritable baffe musicale, Thomas est un véritable One Man Band à lui tout seul, entre guitare-harmonica-stomp et voix. Il t’emmène à la découverte des contrées américaines sans bouger de ta ville préférée.

  • Stom 500 : Graff-illustration

Stom, veritable trublion et maestro de la bombe de peinture ! Véritable passionnée du graffiti, on lui doit beaucoup avec son collectif Downtown sur la popularisation de cet art à Strasbourg. Son style, très facilement reconnaissable commence même a séduire la capitale, puisque quelques belles galeries exposent ses toiles.

Crédit : Christian Barret


  • Pan, dessinatrice de créatures diaboliques : Illustration

Pan, c’est le pseudo d’une illustratrice strasbourgeoise qu’on a eu le plaisir de découvrir à l’atelier du Bain aux Plantes en allant interviewer sa consoeur Petrichor. À mi-chemin entre les premiers dessins de Tim Burton et les dernières créations de Xavier Noël, cette artiste discrète imagine des créatures diaboliques quant elle n’est pas déjà en train de crayonner des personnages potaches, ou des scènes mélancoliques dans de sublimes tons pastels… Ses oeuvres finies mais aussi ses recherches en cours sont visibles sur son compte Instagram.

Pan, dessinatrice de créatures diaboliques
  • Amoure, le groupe de pop tropicale made in Strasbourg : Musique

Créé par une bande de strasbourgeois en manque de soleil, le groupe de pop Amoure délivre des morceaux qui rêvent de sable chaud et d’horizon azur, faisant l’effet d’un vent tropical sur la jeune scène française avec un son tantôt sensuel, tantôt espiègle… C’est la musique idéale pour un road-trip imaginaire en bord de mer, et dieu sait que c’est la pensée qui nous maintient la tête hors de l’eau par ce froid !

  • L’atelier des fines bouches, la conserverie à l’alsacienne : Food 

Vous avez cru qu’on allait vous sortir un article qui ne parle pas de nourriture ? C’est raté ! L’atelier des fines bouches, c’est une conserverie artisanale strasbourgeoise qui propose des terrines et des tartinables composés de produits locaux… Poivrons confits au miel, caviar de betterave au sésame, terrine de canard à l’orange ou de poulet à l’estragon, c’est bon et c’est beau. Des produits tout indiqués pour l’heure de l’apéro que l’on peut trouver à la Boutique de créateurs.

L’atelier des fines bouches, la conserverie à l’alsacienne

  • Lapez, rappeur du collectif l’Ecole de L’Est : Musique

Si le collectif l’E2E  semble un peu en standby depuis quelque temps, leurs rappeurs ne chôment pas. L’un d’entre eux, Lapez est ressorti des tréfonds en janvier sur Facebook pour nous rassurer avec un freestyle en nous disant que la suite arrivait bientôt. Pour patienter, son EP « En attendant Hiba » disponible sur Hauteculture est une vraie petite perle cachée pour les amateurs de rap. Prod, flow et textes défoncent à 100% et bien sûr toujours made in Strasbourg. Technique sur du boombap comme de la trap ou des trucs plus clouds. A suivre assurément.

  • Pyrocircus, collectif de jonglage enflammé : Arts de rue

Les Pyrocircus sont une troupe de joyeux lurons qui jouent les saltimbanques nocturnes. Ils foutent régulièrement le feu à différents événements des environs. Baton du diable, staff, diabolo, cerceau, bolas et cracheurs de feu, rien ne les arrête pour tout cramer. Pour voir leur spectacle de cirque tout feu tout flamme sur Strasbourg, il faut attendre l’Art’Ung Festival qui se passera au Stride en avril prochain.

 


  • Dooz Kawa – « Rappeur à plume » : Musique

Plus besoin de présenter Dooz Kawa, rappeur strasbourgeois engagé à la plume libérée. On a tous été marqué par la puissance ou l’originalité d’une voix, par un phrasé particulier ou par l’esprit qui se dégage d’une personnalité. Mon adolescence à moi a été marquée par la voix nasillarde de Dooz Kawa qui, au début des années 2000, arpentait les rues et les caves strasbourgeoises en quête de son. A l’affut de l’actualité, des nouvelles grinçantes, de la politique, Frank a su parler du monde et des siens à travers les années, toujours avec un regard tourné vers le passé, sans regrets. Pleines de mélancolies et de revendications, ses lyrics ont un impact, chaque sujet qu’il traite est maitrisé avec finesse et brutalité, toujours avec intelligence. Franck propose des textes sans les insultes habituelles, en exposant ses valeurs et en menant de vraies « actions » à travers ses sons, tout cela avec un goût prononcé pour les allitérations. En itinérance entre Strasbourg et Toulouse, Dooz n’oublie jamais les dédicaces à sa ville de Coeur.

  • Brasserie Bendorf, créateur de bière originales : Food

Pourquoi se compliquer la vie, tu t’appelles Ben ? Tu habites au Neudorf ? Tu as envie de créer de la bière ? C’est bon le nom est tout trouvé, on va l’appeler BENDORF. Benjamin est un petit gars discret qui crée des bières aux saveurs originales et florales aux goûts prononcés. Ses bières ont une vraie personnalité, à l’odeur et surtout au goût, on reconnait la patte de l’artiste et des petites mains très peu nombreuses qui travaillent très dur pour créer des bières d’exception. La Page Facebook de la Brasserie.

  • Café Balzac, Torréfactrice, Créatrice de Saveur : food

On se fait tous un petit expresso le matin ou après un repas au resto. Le café c’est un peu comme le vin, il y a des connaisseurs, de vrais experts, des créateurs. C’est le cas de Daniele, qui depuis plus d’un an maintenant, torréfie dans ses propres locaux, à Strasbourg, un café aux grains qu’elle importe et sélectionne elle même, avec le moins d’intermédiaire possible. Personnellement, après avoir dégusté ce café 2 minutes après la torréfaction, j’ai redécouvert le café et une partie de ses subtilités. En plus, la personnalité de notre torréfactrice redonne le sourire en toute saison, une vraie belle personne. La page Facebook du Café Balzac


Et vous, c’est quoi vos coups de coeur strasbourgeois du moment ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here