Paulus

Fermé

Un  resto-bistro à la Krutenau accessible pour une poignée d’euros ? Oui il est possible de faire autant de rimes reloues pour vous parler d’un resto qui lui est pourtant bien sérieux. Cette affaire arbore fièrement le style emblématique des authentiques bistrots, néanmoins revisité à la sauce 2018, de la cuisine à l’assiette. Ne croyez pas que Bistrot rime forcément avec blanquette de veau. Chez Paulus, on aime la blanquette mais on préfère parfois vous surprendre avec une sauce à la noix de coco ou encore une petite sauce au pesto.

Son crédo : Se faire plaisir avec des plats de bistrot comme des entrecôtes, des tartares ou des poissons selon arrivage. Une cuisine simple mais surtout pas simpliste. Des plats qui lui ressemblent et qu’il aime revisiter sans se la péter. Tu trouves que le coeur de canard et les rognons sont des mets étranges ? Michael, le chef va te les faire apprécier en deux coups de fourchette, on prend le pari ? Son restaurant lui ressemble et reflète son identité brute. C’est pourquoi il prépare à peu près 372 projets dont vous allez vite entendre parler. Expos, événements, plats et vins bios, brunch, concerts…

Les +
  • Une formule midi d’un rapport qualité prix imbattable
  • Des plats tout beaux tout bons préparés par une vrai personnalité
  • Des collaborations avec Krut’herbes sont en prévisions
  • Les poissons sont fumés maison
  • Une collaboration avec l’Oenosphère pour les vins
Les -
  • Ouvert uniquement 3 soirs par semaine
  • La salle peut paraitre un poil sombre…. (ouah gros défaut)

Dans les mêmes gouts