Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Strasbourg : une installation artistique de 750 m2 s’installe au pied de la cathédrale

6.3k Lectures
Publicité

À partir du 31 mai, Pages Blanches, une installation artistique éphémère de 750 m2, prendra vie sur la place du Château. Un projet qui rend hommage au livre et qui sera à la fois un lieu pour se détendre et pour faire la fête. On t’en dit plus.

Depuis ce lundi 13 mai, des travaux ont investi la place du Château. Une grande structure métallique commence doucement à s’élever dans le ciel strasbourgeois, interrogeant déjà les curieux/ses.

L’installation sera en chantier jusqu’au 31 mai, date à laquelle il se dévoilera aux yeux des Strasbourgeois(es) et des touristes pour une soirée d’ouverture. Un projet autour du livre, célébrant le titre de capitale mondiale du livre, avec un nom qui sonne comme une promesse d’histoires à écrire : Pages Blanches.

Publicité

Une oeuvre de détente autour du livre

Imaginée par le collectif Bruit du frigo, Pages Blanches sera construite autour de l’univers de la production du papier, entre les séchoirs traditionnels et les machineries plus modernes. En hauteur, 200 grandes toiles seront suspendues, soutenues par une structure en train d’être montée et quatre tours lestées de béton.

Au sol, un long ruban de bois se déroulera au sein d’une « machinerie recomposée », formée de transats, banquettes, boîtes à livre et capsules où les enfants pourront s’isoler. Coût total du projet ? 300.000 €.

L’objectif de Pages Blanches, selon Yvan Detraz, fondateur du collectif Bruit du frigo, est simple : « La détente autour du livre et de la lecture, une expérience immersive et participative que les Strasbourgeois(es) pourront utiliser et s’approprier, ils pourront même inventer de nouveaux usages. » Il y aura ainsi un grand patio de 252,7 m2, mais également une forêt de 17 hamacs et une fontaine qui rafraîchira les esprits lors des grandes chaleurs.

Cette grande structure pourra également bénéficier d’ombre grâce aux 200 toiles, qui seront également imperméables en cas d’orages ou grosses pluies. Elle ouvrira ses portes lors d’une soirée inaugurale le 31 mai, et restera accessible jusqu’au 8 septembre prochain. De quoi profiter d’un lieu qui pourra accueillir jusqu’entre 300 et 500 personnes, ce qui promet de l’animation une fois l’été venu.

Ateliers de lecture, yoga, petits déjeuners et concerts… une programmation qui se dévoile

Côté programmation, celle-ci se divisera en deux temps forts. Tout d’abord un mois de juin centré autour de l’œuvre en elle-même. Les Strasbourgeois(es) pourront ainsi profiter de Pages Blanches tous les jours, et chaque week-end, des visites décalées, des ateliers de lecture ou d’écriture ou encore des scènes ouvertes seront organisées.

On a voulu mettre de la poésie et de la joie.
Anne Mistler, adjointe à la culture

Mais c’est surtout en juillet et en août que la programmation de Pages Blanches va s’intensifier. Quatre thèmes seront au coeur des événements proposés les vendredis, samedis et dimanches :

  • « Une page pour savourer »
  • « Une page pour rêver »
  • « Une page pour voyager »
  • « Une page pour vibrer »

On nous annonce déjà des bals et des lectures, des concerts, des spectacles familiaux et même un yoga du livre. En soirée, la structure sera mise en avant différemment grâce aux jeux de lumière, et des nuits blanches seront organisées, avec des contes et la possibilité de dormir dans l’espace public.

La programmation complète sera annoncée au début du mois de juin. En attendant, on a hâte de découvrir la structure éphémère dans son intégralité, en espérant un meilleur succès que celle de l’an dernier.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

Strasbourg : une installation artistique de 750 m2 s’installe au pied de la cathédrale

Commentaires (3)

    • Bonjour Dominique, merci pour ce commentaire rempli de bienveillance. Pour votre information, ce n’est pas le journaliste qui écrit l’article qui s’occupe du titre, donc venir mettre en parallèle la qualité d’écriture et le « passionné du Racing » manque certainement un peu d’humilité. Bonne journée, Anthony Jilli.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !