Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Strasbourg : TEMU ouvrira un shop de 7500 m2 dans le Printemps en 2026

33.2k Lectures

Attention

Contenu sensible

Attention, cet article a été écrit pour le 1er avril. Comme toujours à cette date, pensez à mettre de côté votre lecture au 1er degré.

Publicité

Affichant portes closes depuis décembre 2021, le Printemps n’a toujours pas trouvé de repreneur pour ses 7.500m2. Après les rumeurs d’une annexe au Primark, un food-court géant ou d’un grand magasin d’artisanat alsacien, il semblerait que de nouveaux repreneurs se pressent devant la station Homme de Fer : Temu, le site web chinois dédié au commerce en ligne. On vous dit ce que l’on sait.

Le Printemps est une de ces dents creuses pour lesquelles il faudrait sérieusement penser à voir un dentiste. L’établissement situé rue de la Haute Montée est l’un des détonateurs d’une rue où les locaux se vident et où les questions d’attractivité se posent.

Depuis maintenant près de deux ans et demi, les rumeurs les plus folles animent les Strasbourgeois(es) quant à l’avenir du lieu. Et ce 31 mars, il semblerait bien que la réponse soit définitive : Temu annonce reprendre les locaux.

Publicité

Sous Temu, le Printemps devient TEMU Shop

Le site web de commerce en ligne chinois, bien connu pour ses audacieuses ventes à perte et ses pratiques d’achat de données personnelles a annoncé la nouvelle depuis les Îles Caïman. Si les premiers échos étaient que Temu [à prononcer t’es mou, ndlr] n’ouvrirait qu’une seule boutique en dur dans le Printemps, finalement l’ambition est plus grande.

Désormais, le Printemps s’appellera TEMU Shop à son ouverture prochaine en 2026. On pourra y retrouver évidemment plusieurs boutiques en dur de la marque Temu sur 3 étages, avec des corners vendant des bijoux fantaisie, des données personnelles, des codes d’affiliation, des conseils pour percer dans l’influence sur Tik-Tok ou encore du mobilier ayant servi pour les structures (très) éphémères de l’an dernier place du Château… Bref, du durable.

Au dernier étage, un buffet à volonté sera mis en place, avec des prix ultra-concurrentiels. De quoi régaler les gourmand(e)s, aux estomacs solides.

Des réactions politiques assez molles

Une telle nouvelle dans le centre-ville strasbourgeois devrait provoquer des remous dans la classe politique. Pourtant, il faut croire que le nom de la marque s’apparente aux réactions de nos élu(e)s. En off, un adjoint connaisseur du dossier déclare n’avoir aucune information sur le sujet. En revanche, il se déclare prêt à commenter, dès qu’il saura ce qu’il se passe.

Du côté de l’opposition, on est heureux de voir que le Printemps trouve un nouvel occupant, notamment du côté d’un influent élu LR qui se réjouit « qu’une entreprise, ce sont des emplois, ce sont des recettes fiscales », avant de rajouter, malicieux : « ce dont la municipalité a besoin vu à quel point elle crame la caisse ». Pour un ancien élu, vivant sa meilleure vie à l’ouest du Pacifique, c’est également une bonne nouvelle : « Strasbourg ne peut pas se permettre de rester à l’écart du monde. Ne regardons pas le progrès et l’innovation se faire ailleurs comme c’est le cas à Brumath ».

La fast fashion de Temu, éthiquement ça nous dérange.
Primark, dans un communiqué de presse

Pour ce qui est de la question éthique en revanche, peu de réactions. Et pour les commerces indépendants, c’est une nouvelle source d’inquiétude. Quoi qu’il en soit, le Printemps reprend vie : en espérant que ce soit sous les bourgeons et les fleurs, plutôt que sous les giboulées.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Strasbourg : TEMU ouvrira un shop de 7500 m2 dans le Printemps en 2026

Commentaires (14)

  1. C’est triste : ethique, social et environnement… temu, Primark, shein et autres fast fashion seraient à bannir ! La classe politique s’emparera du sujet quand ce sera déjà installé… “Ooooh on ne savait pas !”

  2. Des contrefaçons sur 7.500m², le logo et moche, la couleur est moche et le principe tue notre économie, nos artisans… vraiment la honte a la municipalité si ils remplace une enseigne de qualité comme le printemps par un temu. C’est juste horrible, qu’ils aillent planté ça au fin fond du Port du Rhin à la rigueur !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !