Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Monastère, cascades et vue imprenable : une idée d’escapade de l’autre côté du Rhin

35.2k Lectures
Publicité

Puisque l’été joue les prolongations et continue de réchauffer nos campagnes, nous sommes nombreux et nombreuses à vouloir en profiter en allant voir du pays. Justement, avant que les feuilles ne jaunissent et que la brume pointe son nez, on vous emmène faire une petite escapade à moins de 45 minutes de Strasbourg. Cascades, montagnes, vignes, monastère et château qui domine au loin la plaine d’Alsace : direction l’Allemagne et ses grands espaces.

Il y a quelques jours, nous avons pris la voiture pour nous rendre de l’autre côté du Rhin, plus précisément aux chutes d’eau d’Allerhailigen situées dans le Massif de la Forêt-Noire.

Lors de cette belle journée ensoleillée, nous avons escaladé des étages de cascades dans un paysage montagneux étonnant, avant de siroté une bière bien fraiche devant les ruines d’un monastère aux allures de piton rocheux.

Nous avons aussi découvert, quelques kilomètres plus loin, le château perché de Staufenberg, un site magnifique bordé d’hectares de vignes et à la vue vue spectaculaire. On vous raconte. 

Publicité
cascades d’Allerheiligen abbaye monastère château vignes vin
© Bastien Pietronave / Pokaa

Les Chutes d’Allerheiligen, un site protégé au cœur du parc National de le Schwarzwald

Nous sommes au cœur des montagnes allemandes. Autour de nous, un site très bien conservé et étonnamment sauvage, offrant à la fois une flore riche et diversifiée et une belle diversité de points de vue.

On radote peut-être, mais on se sent très vite dépaysé, même si l’Alsace est toute proche.

Nous garons notre voiture à côté du site des cascades (c’est une balade pour les gros flemmards). Une fois sur place, une grande arche de bois nous indique le chemin, et nous souhaite la bienvenue. C’est parti pour une trentaine de minutes de marche jusqu’au monastère situé plus haut.

Ici, nous sommes entre les sommets du « Schliffkopf », du « Hundskopf » et du « Schwabenkopf » et c’est la rivière Lierbach que l’on voit couler et qui nous offre ce spectacle étonnant.

cascades d’Allerheiligen abbaye monastère château vignes vin
© Bastien Pietronave / Pokaa

Sur 7 étages, et sur plus de 80 mètres, les chutes d’eau s’enchaînent et déferlent dans la montagne, parfois calmement, parfois un peu moins. Les arbres sont majestueux, la végétation autour de nous est dense, et même si le site est très touristique, on prend le temps de contempler et d’apprécier l’ambiance. 

Tout le long de la montée, des escaliers grimpent à même la montagne et nous offrent un point de vue imprenable sur l’eau fraîche qui tombe en contrebas. C’est vrai, les escaliers dénaturent un peu le site, mais ils ne sont pas simplement là pour faire joli, et d’ailleurs, ils ne datent pas d’hier.

En effet, ces grands escaliers, et le sentier qui s’accrochent à la montagne, ont été imaginés dès 1840 pour amener les visiteurs et les pèlerins au monastère d’Allerheiligen situé plus haut.

Le monastère d’Allerheiligen et le Restaurant Kloster Allerheiligen

Après 30 minutes de marche bien trop rapide, c’est au milieu des ruines de ce monastère, aux allures de cathédrale à ciel ouvert, que nous nous arrêtons.

Situé à 620 mètres d’altitude, au cœur de la Forêt-Noire donc, le monastère d’Allerheiligen aurait été construit entre 1191 et 1196. À l’époque, il était déjà un lieu de pèlerinage convoité, et son influence religieuse et culturelle était importante dans ce secteur de la Forêt-Noire.

En 1804, il semblerait que le site fût foudroyé puis détruit et laissé à l’abandon. Mais aujourd’hui, ce sont des milliers de visiteurs qui viennent fouler le pavé de ce lieu à l’aura puissante. On imagine à quoi pouvait ressembler l’abbaye à ses heures de gloire, et c’est tout simplement impressionnant de penser qu’un tel édifice pouvait exister ici, au milieu de la forêt. 

Juste à côté de ces ruines majestueuses, un petit bistrot accueille les visiteurs, le “Kloster Allerheiligen”.

On peut venir y manger copieusement dans une ambiance de bistrot allemand comme on les aime, et le resto est connu non seulement pour ses burgers, mais aussi pour ses desserts, en plus des pintes servies bien fraiches  !

Une fois la bière tombée, on rebrousse chemin en quatrième vitesse pour nous rendre à 20 minutes de là, au château du Staufenberg, un site qui est vraiment à ne pas manquer.

Le château de Staufenberg, ses vignes, ses vins frais et sa vue imprenable

Après avoir redescendu la montagne, traversé des vergers aussi verts que gigantesques, et grimpé des hectares de vignes plantées en colimaçon, nous arrivons au château.

Les premières pierres de cet édifice, construit comme souvent pour se défendre des ennemis (et les voir arriver de loin), dateraient de mille ans. Aujourd’hui, il est exploité pour des réceptions, il est un point de passage de randonnées, et surtout : il s’est transformé en bar-restaurant.

Situé sur les terres de la commune de Durbach, le château de Staufenberg est un petit bijou d’architecture médiévale placé au sommet d’une terre vallonnée, verte et préservée.

D’ailleurs, avant même d’arriver à son sommet, on ne peut qu’admirer la beauté du paysage. On est tout proche de Strasbourg, et pourtant, on s’y sent encore une fois très loin.

De là-haut, par temps clair, on peut voir très loin dans la vallée de l’Ortenau, et bien sûr, on voit l’Alsace, Strasbourg et sa cathédrale si la météo le permet.

Ce jour-là, malgré un soleil plutôt doux en cette fin de journée, les visiteurs sont peu nombreux. On entend du saxophone et des airs de xylophones joués plus bas lors d’un mariage, les couples s’enlacent en observant la vue, et certains s’imaginent, sûrement à raison, qu’il faut profiter au maximum de ces derniers “vrais” rayons de soleil.

En attendant, nous prenons le temps de jeter un œil à la carte des vins qui fait honneur aux vignobles du coin, des vignobles qui seraient d’ailleurs le lieu de naissance d’un cépage que les Alsaciens connaissent bien : le Riesling.

Un verre à la main, les yeux au loin, nous prenons le temps de profiter du paysage, du temps, de ce léger vent frais qui s’immisce, et d’un vrai bon moment passé entre copains.

On vous conseille très sincèrement ces deux spots, que vous soyez en famille, entre amis, ou avec votre conjoint(e).

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Évasion nature"

À la une

Monastère, cascades et vue imprenable : une idée d’escapade de l’autre côté du Rhin

Commentaires (4)

  1. Combien de temps faut-il prévoir pour la promenade cascades/monastère hors pause – le temps du retour n’est pas indiqué. Et ensuite pour le château ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Évasion nature”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !