Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Calvitie et pelade : à Strasbourg, un salon dissimule la perte de cheveux grâce au tatouage

12.7k Lectures
Publicité

Article soutenu mais non relu par Plan B.

Calvitie, cicatrices ou pelades : pour pallier la chute des cheveux et les complexes qui en résultent souvent, le salon Plan B à Strasbourg propose de la tricopigmentation. Ce mot intriguant désigne le tatouage des cuirs chevelus, point par point, pour donner l’illusion d’une crinière plus dense sans passer par la case chirurgie. On t’en dit plus sur cette technique surprenante.

C’est après avoir vu des résultats spectaculaires dans son entourage et avoir lui-même testé la technique, que Boudjema a eu l’idée de se former et d’ouvrir ce salon, premier du genre à Strasbourg. Il le baptise « Plan B », car c’est une solution peu invasive, alternative aux divers produits et chirurgies destinés à maintenir la densité capillaire.

L’objectif ? Un résultat naturel pour celles et ceux qui ont essayé toutes les autres solutions.

Publicité

La tricopigmentation pour booster sa confiance

Calvitie, déséquilibres hormonaux, opérations, chimiothérapie… Les causes de la chute de cheveux sont diverses et surtout, pas exclusivement masculines ! « J’accueille tant des hommes que des femmes, qui veulent arrêter d’utiliser des multiples produits, médicaments, lotion ou poudres, ou alors d’autres qui cherchent un complément à la greffe capillaire. »

Il va alors densifier les parties touchées par le tatouage, voire encrer le crâne entier de points pour un effet rasé, en prenant bien soin de redessiner la ligne frontale pour redonner du caractère. Il regarde attentivement la morphologie de chacun(e), et travaille rigoureusement son tracé pour proposer un résultat en trompe l’œil.

« C’est très important de prendre le temps de dialoguer, comprendre la personne. Je m’appuie également sur mon expérience personnelle pour les conseiller au mieux. »

Le but ultime étant de repartir l’esprit serein, et d’arrêter de se préoccuper du regard de l’autre : « Ce n’est pas juste un travail esthétique. Il y a un véritable accompagnement, un côté un peu curatif, et c’est pourquoi les retours sont en général très positifs. »

Se faire tatouer le crâne : l’épreuve du feu ?

La question qui brûle les lèvres : est-ce que ça fait mal ? « Beaucoup moins qu’un tatouage standard. On est à une douleur de 2/10 en moyenne, même si cela varie selon les personnes. On le sent un peu plus sur les tempes, mais c’est justement l’endroit où on passe le moins de temps. »

Plus que de peur que de mal donc. C’est plutôt d’un peu de patience dont il faut s’armer : pour un tatouage complet du crâne, soit 100 000 points environ, il faut compter trois séances de cinq à six heures. « C’est pour cela que je ne m’occupe que d’une personne par jour. C’est un procédé long, laborieux, et il est très important d’être disponible pour la personne tout au long du travail ! »

Armé de son dermographe, Boudjema a suivi la même formation que les tatoueurs, incluant celle pour l’hygiène et la salubrité, et est soumis aux contrôles de l’ARS. Rien n’est laissé au hasard, pour garantir un acte en toute sécurité. Toutefois, il utilise des aiguilles plus fines et une encre bio-résorbable, pour un résultat durable mais provisoire. « Il faut compter environ cinq ans, et on peut faire des retouches au bout de deux ans », précise le tatoueur.

L’occasion de tester pour celles et ceux qui sont concernés par ces chutes de cheveux, et bien souvent d’approuver cette technique qui aide à retrouver confiance en soi.

Plan B tricopigmentation
© Marie Goehner-David
Salon Plan B
© Plan B / doc remis

Établissement

Plan B

Quoi ?

Salon de tatouage spécialisée dans la tricopigmentation capillaire à Strasbourg

où ?

6 Av. des Vosges 67000 Strasbourg

Plus d'infos ?

Le site internet

07 49 31 39. 93

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Calvitie et pelade : à Strasbourg, un salon dissimule la perte de cheveux grâce au tatouage

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !