Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Des vêtements en voile de bateau ? Un Strasbourgeois l’a fait !

1.1k Lectures
Publicité

La marque Tafanelli, forte de son identité corse, fait parler d’elle en proposant des produits en matières innovantes. Tel est le cas, par exemple, de la veste Roccapinu®, conçue en voile de bateau. Et pourtant, c’est bien en Alsace que l’entreprise trouve ses origines. On a discuté avec Matthieu Guégan, le strasbourgeois qui se cache derrière le projet.

Unisexes, durables, innovants, fabriqués en France : Tafanelli conçoit ses produits pour repousser les limites de l’habillement. La marque se façonne en écho aux brises marines, aux virées en mer ou aux balades dans le sable, si chères à la Corse dont elle est originaire… mais pas que !

Avant de donner naissance à cette marque, Matthieu Guégan est né et a grandi à Strasbourg. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son épopée et de ses trouvailles.

Publicité
Matthieu Guégan Tafanelli
© TAFANELLI / doc remis

Des bretzels aux voiles de bateau, un parcours hybride

Ce qui caractérise Tafanelli, c’est que la marque se trouve au cœur de plusieurs influences. Né à Strasbourg, c’est ici que Matthieu a grandi avant d’étudier le commerce dans le Nord, puis de s’envoler à Londres pour faire une école de Fashion Business.

Par ailleurs, sa mère est corse, tandis que son père est alsacien. C’est cette « double-nationalité » qui explique l’identité de la marque et le choix des matériaux. Le nom « Tafanelli » est en fait le nom de jeune fille de sa mère, tandis que la présence de sa famille à l’autre bout du pays a constitué une source d’inspiration non négligeable.

« Je suis un grand fan de voile, et d’ailleurs on porte des vestes très techniques dans cet exercice. Je voulais vraiment travailler sur cet habit résistant. Finalement, je me suis dit que je pourrais directement utiliser de la voile, pour créer un produit durable, résistant, innovant, porté en mer ou à terre. » Les différentes influences qui ont jalonné son parcours se retranscrivent donc à travers ses produits… Dont la création n’a pas forcément connu un chemin linéaire !

Un lancement sur les chapeaux de roue : Tafanelli VS le Covid-19

Quand Matthieu était à Londres il y a deux ans, il fignolait le développement d’une marque dans le cadre de ses études. Dans cette optique, il cherchait une nouvelle manière de concevoir des produits, avec des matériaux innovants. Il travaillait sur un « business plan » (plan d’affaires), avait le nom de sa marque et était prêt à se lancer. Mais avec l’arrivée du Covid-19, il a dû filer se confiner à Strasbourg. De là, il a observé plein d’amis qui lançaient ou avaient leurs entreprises, et créaient des mouvements pour soutenir les soignants.

« J’ai donc décidé de suivre la cadence : on a conçu un t-shirt blanc simple, le Quarantinos, avec juste le nom de la marque, bio et bien fabriqué de manière à tenir, dont tous les bénéfices ont été reversés à des associations. C’est comme ça que Tafanelli a vu le jour, et on a continué à la travailler à partir de là. »

Après le confinement, Matthieu a eu la chance de faire partie d’un incubateur de l’Institut Français de la Mode. C’est ainsi qu’il a repris les bases sur la création d’un produit, sa valorisation, sa qualité, comment faire le grammage, patronner, comment fabriquer en France avec les bons fournisseurs… Bref, comment faire le produit parfait avec les bons acteurs. Et c’est comme ça qu’il a pu aboutir à cette veste.

Multiplier les stratégies pour des produits durables et engagés

Pour s’inscrire dans une démarche écologique, il faut savoir que la veste est garantie à vie. La matière est résistante, elle tient dans le temps, et surtout, elle est fabriquée en France pour valoriser le savoir-faire local. « On veut qu’elle se transmette de génération en génération. Dans notre garde-robe, on a tous une pièce que quelqu’un nous a transmis, qui est précieuse et indémodable. On veut qu’il en soit de même pour les habits de notre marque ! »

Concernant les matériaux, des rouleaux sont récupérés chez les fournisseurs qui alimentent les voileries. Tafanelli récolte les stocks de matière neuve, non colorée, qui ne sont plus utilisés une fois qu’ils sont en quantité trop limitée. Par exemple, 500 mètres linéaires vont suffire pour la conception d’habillement, alors qu’une voilerie aura besoin de 8000 mètres. Il s’agit donc de créer de la valeur avec ce qui n’en avait plus.

Par ailleurs, 1% des bénéfices de la veste Roccapinu® sont reversés à Mare Vivu. Le nom de cette association signifie « marée vive » : les membres sont sur le terrain pour sensibiliser, nettoyer le littoral, et effectuent des actions locales. C’est très important pour Matthieu de travailler avec eux : d’une part, pour symboliquement rester lié à la Corse, et d’autre part pour soutenir une cause importante et avoir un impact sur cette dernière.

Avec Tafanelli, Matthieu a participé au concours organisé par L’Institut Français de la mode et Ami Paris en 2022, pour essayer d’obtenir l’entrepreneurship prize (prix de l’entreprenariat). Il est arrivé troisième ! Il y a présenté plusieurs produits et leur plan de développement, dont la veste Roccapinu®… Ainsi que des accessoires, et d’autres productions qui sortiront bientôt. Surveillez leurs réseaux ce printemps !

Veste voile de bateau Tafanelli
© Tafanelli / doc remis

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Des vêtements en voile de bateau ? Un Strasbourgeois l’a fait !

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !