Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

À 30 minutes de Strasbourg : découverte d’un territoire préservé, ses forêts et ses büewespaetzele

21.2k Lectures
Publicité

En ce moment, la nature nous montre ses derniers attributs avant de se figer pour l’hiver. C’est le moment d’aller prendre l’air en forêt, avant qu’elle ne s’endorme doucement dans le froid. Aujourd’hui, on vous emmène à 30 minutes de Strasbourg pour une journée toute douce, dans une nature particulièrement préservée. Au programme : biodiversité, dégustation d’une spécialité méconnue dans un restaurant traditionnel et jolie rencontre dans une ferme maraichère. 

Petit bout d’Alsace rempli d’histoires et de trésors, le Pays Rhénan, situé à 30 minutes en voiture de Strasbourg, est composé de 17 communes, allant de Kilstett, au sud, à Roppenheim et Forstfeld, au nord. Aujourd’hui, c’est plus précisément à Drusenheim que nous vous emmenons, une commune située sur les bords du Rhin. C’est ici que notre journée pleine de belles surprises commence, par une balade familiale d’environ 7 kilomètres entre fleuve, marécage et forêt, sur le circuit du cygne.

Mais dans le coin, des circuits pédestres, il en existe bien d’autres ! Randonnées thématiques, sentiers balisés, visites patrimoniales ou historiques : plus de 22 balades, pour tous les goûts et les niveaux, ont été imaginées par l’Office du Tourisme du Pays Rhénan. De quoi occuper le long week-end qui arrive et qui s’annonce ensoleillé. Mais en attendant, laissez-nous vous raconter notre belle journée.

Publicité
312918590_700546767632235_5310192380199417199_n
© Bastien Pietronave / Pokaa

Une balade matinale dans une forêt exceptionnellement préservée

Pour rejoindre le point de départ du circuit du cygne, il suffit de se garer sur le parking du terrain de pétanque de Drusenheim, situé proche du BAC, ce fameux bateau qui transporte les voitures, les cyclistes et les piétons sur la rive allemande située juste en face.

De ce point de départ, il suffit ensuite d’emprunter le chemin de graviers qui longe le Rhin vers le sud (direction Strasbourg), puis de quitter les rives au kilométrique 317, pour se rendre dans la forêt domaniale d’Offendorf, plus précisément la réserve biologique du Rossmoerder.

Ce matin-là, une brume épaisse pose un voile blanc sur le fleuve. L’atmosphère est un peu étrange puisque l’on ne voit pas à plus de 20 mètres. C’est l’occasion de faire connaissance avec notre guide du jour, Jean-Jacques, un biologiste chevronné qui nous parlera de la flore et de la faune tout au long de notre promenade.

Pays Rhénan foret Rhin
© Bastien Pietronave / Pokaa

À 72 ans, Jean-Jacques Merkel, ancien professeur de biologie, maire de Stattmatten et passionné par la nature, nous invite à découvrir le patrimoine végétal de cette réserve naturelle foisonnante, qui, selon lui, se débrouille très bien sans intervention humaine. 

Dans cette parcelle de forêt humide et très dense (prenez de bonnes chaussures), Jean-Jacques nous explique qu’ici, la nature est particulièrement libre et que des espèces très anciennes s’y épanouissent. C’est d’ailleurs une zone Natura 2000 où le biotope est particulièrement préservé et surtout protégé.

Dans ce paradis des pêcheurs et des naturalistes, on peut croiser des orchidées, des papillons colorés (encore en cette saison), des peupliers gigantesques, des frênes, des chênes, mais aussi et surtout de petites zones marécageuses qui foisonnent de vie.

Au fil de la balade, on traverse de petits ponts en bois entourés de nature encore verdoyante et ensoleillée comme dans un tableau de Monet. L’eau est omniprésente dans cette zone humide où les pêcheurs cohabitent avec les cygnes.

Pays Rhénan foret Rhin
© Bastien Pietronave / Pokaa

Pendant que la brume laisse doucement place au soleil, Jean-Jacques nous parle avec amour de ce qui nous entoure : il nous explique que le chêne fait équipe avec le lierre pour mieux pousser, il nous montre des orchidées qui sautent pour disperser leurs graines, il nous parle de plantes étonnantes qui, il y a des millions d’années, auraient permis de filtrer l’air irrespirable pour que la vie puisse se créer. Bref, une balade aussi apaisante qu’instructive ! 

Une fois sortis de la forêt, nous continuons sur le circuit du cygne (vous ne pouvez pas rater le panneau), direction le village via un sentier goudronné. Nous couperons ensuite le chemin par le parcours de santé pour rejoindre la voiture. Car maintenant, c’est l’heure de passer à table.

Le Bim Büewele : de la tradition et de l'originalité au menu

Après l’effort, le réconfort ! Direction le restaurant traditionnel Alsacien, le Bim Büewele, une institution dans le village.

Dans ce bistrot où les travailleurs du coin déjeunent en nombre, (c’est souvent bon signe pour un restaurant), les plats sont faits maison à partir de produits bruts. Sylvie, la patronne, très fière de son établissement, accueille les clients avec une hospitalité qui fait du bien. Elle aime déconner et ça détend tout le monde.

Le menu du jour, comme souvent dans nos escapades hors de la ville, s’articule autour de plats typiques et rassurants souvent composés de viande ou de poisson. On retrouve bien sûr les escalopes de veau viennoises, les cordons-bleus, l’onglet de bœuf à l’échalote ou le faux-filet, mais on peut aussi se laisser tenter par un munster frit et pommes de terre sautées, par le chèvre frais aux deux pommes ou le fameux bibeleskaess.

Rhin Pays Rhénan restaurant Bim Buewele
© Bastien Pietronave / Pokaa

Mais ici, plusieurs spécialités, plutôt originales, sortent du lot, mais aussi plusieurs plats végés, ce qui est suffisamment rare dans ce type d’établissement pour être noté. Par exemple, la spécialité de la maison, que seules trois adresses dans le coin préparent toujours à la main, ce sont les Büewespaetzle (on vous passe la traduction littérale).

Cette curiosité, typiquement Alsacienne, est une sorte de gnocchi allongé fait à base de pommes de terre crues finement râpées et de pommes de terre cuite.

Ici, il en existe 4 sortes différentes. Elles sont accompagnées de sauce crème et de lardons ou de champignons frais, mais aussi de saumon ou d’escargot. Et franchement, c’est juste délicieux !

Le repas à peine terminé, nous partons en direction de Rœschwoog, un village situé à 10 minutes de route de là où l’on va avoir la surprise de rencontrer Richie et Kenan dans leur ferme, une sorte de maison du bonheur qu’ils ont créée à leur image. 

Les Saveurs du Potager, une ferme maraîchère imaginée par deux jeunes passionnés

Les Saveurs du Potager, aussi connue sous le nom de La Ferme Folmer-Akkus, est un lieu unique qui mérite que l’on s’y attarde pour un millier de raisons. D’abord, c’est un lieu tenu par deux personnes qui savent recevoir : Kenan et Richie font l’âme de ce lieu riche en couleurs et en souvenirs.

Il y a encore quelques années, le premier était jardinier à la ville de Bischwiller et maraîcher à Gries-Kurtzenhouse, et le second venait de reprendre la ferme de sa mère à Rœschwoog. En 2018, ils se rencontrent par hasard et décident de poursuivre leur aventure en commun. Ils transforment alors la ferme familiale de Richie pour y élever des cailles, des poules, des lapins et des chevaux.

Sur place, ils installent également leur activité de maraîchers et font pousser des dizaines de légumes et herbes de saison à l’arrière de la maison.

Rhin Pays Rhénan ferme former Akkus kenyan Richie
© Bastien Pietronave / Pokaa

Toutes ces pommes de terre, ces carottes, ces oignons ou ces potirons, ils les vendent sur place, dans l’ancienne étable des vaches qu’ils ont transformée en une boutique magnifique dans laquelle on pourrait rester des heures.

Que ce soit dans cette petite échoppe en forme de cahute, richement décorée de petits objets chinés, dans la cour ou sur la devanture de leur maison, tout est fait pour accueillir les gens du village dans les meilleures conditions et avec hospitalité.

Rhin Pays Rhénan
© Bastien Pietronave / Pokaa

Kenan et Richie nous racontent d’ailleurs que cet été, pour remercier leurs clients, leurs amis et les habitants du village, ils ont décidé d’organiser des portes ouvertes. Le résultat ? Près de 2000 personnes s’y sont déplacées sur un week-end. Il y avait un orchestre, des animations, des enfants partout. On comprend que cette maison est pleine de vie et que ces deux grands voyageurs aiment partager leur passion à ceux qui passent la porte.

Ce sont sur ces bonnes ondes que notre petite escapade du jour se termine. Aujourd’hui, nous n’avons pas eu besoin d’aller bien loin pour être surpris : par des forêts que l’on croyait connaître, par une gastronomie que nous pensions maîtriser ou encore par un lieu que nous avions sous-estimé. Comme quoi, pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour avoir le sentiment de voyager : parfois, l’aventure se trouve juste à côté.

Rhin Pays Rhénan ferme former Akkus kenyan Richie
© Bastien Pietronave / Pokaa
Rhin Pays Rhénan ferme former Akkus kenyan Richie
© Bastien Pietronave / Pokaa
Rhin Pays Rhénan ferme former Akkus kenyan Richie
© Bastien Pietronave / Pokaa
Rhin Pays Rhénan ferme former Akkus kenyan Richie
© Bastien Pietronave / Pokaa

Article soutenu mais non relu par L'Office du Tourisme du Pays Rhénan

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Évasion"

À la une

À 30 minutes de Strasbourg : découverte d’un territoire préservé, ses forêts et ses büewespaetzele

Commentaires (2)

  1. Bonjour Bastien,
    Ma grand-mère nous préparait des Buwespätzle avec de la goulash… en Moselle-est. A mon avis, ce mets délicieux n’est pas typiquement alsacien.
    Je pense que nos régions partagent le même amour des bonnes choses ! La bonne cuisine sait voyager (quelques km seulement !).
    (Article du républicain lorrain du 31 octobre 2013).
    J’aime beaucoup vos articles !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Évasion”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !