Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
Frères Opak

Les Frères Opak : deux Alsaciens mêlent urbex et paranormal sur Youtube

1.1k Lectures
Publicité

Armés de leurs appareils dernier cri, les Frères Opak partent à la découverte de lieux alsaciens chargés d’histoire, dans l’espoir d’assister à des phénomènes paranormaux. Dans la nuit noire ou plusieurs mètres sous terre, rien ne semble entacher la bonne humeur qui caractérise le duo. On a rencontré August et Louis, pour qu’ils nous racontent leurs aventures et leurs premiers pas dans le monde de l’étrange.

Originaires de Saverne, Paul (alias August) et Félix (alias Louis), se sont lancés sur YouTube il y a environ un an et demi. À l’origine, c’est Paul qui propose à son frère un soir de confinement de participer à un casting pour la chaîne M6, à la recherche de duos qui seraient prêts à passer la nuit dans un lieu hanté. 

Publicité

Le projet est finalement avorté et le casting fermé, mais il aura suffi à faire germer l’idée dans la tête des deux frangins. Ils créent leur chaîne YouTube, construisent l’identité des Frères Opak et sortent finalement leur toute première vidéo un an plus tard, en août 2021. Très vite, ils sont rejoints par Lucien, dit “Lulu”, qui sera chargé de filmer leurs expéditions.

Sur YouTube, les frères puisent leur inspiration des chaînes comme celle du Grand JD, Mamytwink, ou encore Project Activity, tout en proposant une démarche différente “à la cool” et “sans trop se prendre au sérieux”.C’est avant tout une aventure entre deux frangins, deux grands gamins. À la base, on est intéressés par l’histoire des lieux et on a voulu lier ça au paranormal. Mais on est à la cool, c’est pas axé sur le résultat. C’est un peu le paranormal pour les nuls et par des nuls !” détaille Félix.

Les frères opak
Les Frères Opak à Dooz escape game © Capture d'écran de la chaîne youTube Les frères Opak

Ni sceptiques, ni convaincus... Mais bien équipés !

Quand on touche au paranormal, il y a souvent deux teams : les sceptiques et les convaincus. Alors que Félix se dit agnostique : “Je ne peux pas te dire si ça existe ou pas…”. Paul quant à lui, est peut-être un peu plus pragmatique : “Au départ j’avais peur de passer pour un zozo et bizarrement, je me suis rendu compte que j’étais peut-être celui qui était le moins convaincu de tout mon entourage.Après avoir lancé leur chaîne, plusieurs personnes de leur entourage ont même commencé à leur confier leurs expériences flippantes.

Si Paul reconnaît avoir visionné des tonnes de vidéos où on assiste à des phénomènes à peine croyables, les Frères Opak eux, ne versent pas dans le sensationnel. Il développe : “Le meilleur moyen de se faire une idée, c’est d’aller sur place. On prend un peu plus de recul je pense par rapport à certains qui cherchent une preuve d’existence. On n’a pas de mal à dire qu’on était sur place et qu’on n’a rien vu par exemple. Et puis on essaie aussi d’ajouter une touche plus fraîche, plus légère. On se retrouve dans des situations un peu bizarres et flippantes, mais on en rigole. On n’est pas des aventuriers, on est plus souvent en galère (rires).

Pour parvenir à détecter la présence d’entités surnaturelles, les deux amateurs se sont équipés de plusieurs appareils, comme l’explique Félix : “L’idée de base, c’était de se dire : vu que nous, on n’a pas de forts ressentis, on va acheter tout ce qui se fait et c’est le matériel qui va parler pour nous. On n’est pas médium, on n’est pas des enquêteurs du paranormal.

Les frères se font parfois même approcher en commentaire par des abonnés qui demandent leur aide. Mais ces derniers refusent systématiquement :On n’est pas des vrais chasseurs de fantômes, on ne saurait pas comment les débarrasser de quoi que ce soit.

Paul et Félix ont donc investi dans un détecteur de champ électromagnétique EMF, souvent appelé K2, mais aussi un Pod, qui produit un son dès que quelque chose s’approche près de son antenne, ainsi qu’un spirit voices, qui va choisir de prononcer certains mots en fonction des perturbations captées dans son environnement.

Dans la croyance paranormale, il ressort souvent que les esprits utilisent ou dégagent des rayonnements électromagnétiques pour se manifester. Du coup, tous ces appareils ont une sensibilité à ça. Après, il y en a qui ont en plus des détecteurs de variation de température, ou de vibration.” détaille Paul. Certains sont bricolés par les deux frères eux-mêmes, d’autres sont achetés via des sites dédiés au paranormal, mais aussi sur des sites de professionnels comme les électriciens par exemple.

Une fois sur place, l’obscurité et l’ambiance des lieux font souvent monter la tension. Et il faut savoir garder son sang-froid. Le tournage qui m’a fait le plus flipper en termes de sensations, c’est les catacombes. C’est un mec que tu connais pas, qui t’emmène et qui est lui-même ultra stressé. T’es en plein Paris et tu rentres en plein milieu d’un boulevard. Et puis nous, ça se voyait qu’on ne faisait pas partie de la communauté, si ça part en eau de boudin là bas, ça peut être dangereux.” se souvient Paul.

Mais pour Félix, c’est l’escape game Dooz qui a été l’expérience la plus déconcertante. Assis dans l’une des pièce dans le noir, le Strasbourgeois s’est senti particulièrement mal à l’aise : “J’étais pas bien… Il y avait pas mal de petits bruits autour et puis je me sentais comme observé. Après, c’était peut-être la fatigue aussi, y a plein de choses à prendre en compte.” Ce soir-là, le Pod qui était installé dans une pièce s’est d’ailleurs emballé durant trois longues minutes. 

frères opak
Les Frères Opak dans les catacombes de Paris © Capture d'écran de la chaîne youTube Les frères Opak

L’Alsace comme un terrain de jeu

L’Alsace est une terre de légendes et ne manque pas d’histoires à raconter. Avec une maman professeure d’histoire, Paul et Félix l’ont bien compris et ont choisi d’en faire leur terrain de jeu.Aujourd’hui, elle est à la retraite. Mais elle a toujours aimé nous raconter des histoires avec des elfes, des dragons, etc. Et dans notre région, il y en a plein.” se souvient Paul. Son frère ajoute : “Notre mère, c’est un puits d’informations. On ne sera jamais à son niveau, mais elle nous a transmis cette fibre.

Pour leur première vidéo, les Frères Opak se sont intéressés à la mystérieuse histoire des petits possédés d’Illfurth. Dans ce village du Sundgau, il y a environ 150 ans, deux jeunes enfants semblent avoir été possédés par des démons. Pour nous conter cet étrange récit, les vidéastes se sont rendus sur place et ont même passé la nuit dans la chapelle où a eu lieu l’un des exorcismes. 

La plupart du temps, les expéditions se déroulent la nuit, pour plus de frissons. Le duo s’est déjà rendu à la fameuse clinique du Diable dans les Vosges, dans une étrange grotte découverte sur Google Maps, dans la forêt maudite du Bastberg où des sorcières pratiquaient des rites occultes, mais aussi à “Dooz Espace Game”. “On a été appelé par l’escape game parce qu’apparemment, il se passe des choses dans les bâtiments. On a eu des témoignages directs de salariés qui expliquent avoir assisté à des phénomènes paranormaux.” précise Paul.

Pour le moment, une seule vidéo a été tournée en dehors de la région : une exploration des catacombes de Paris, pour laquelle les deux frères n’ont pas hésité à descendre des dizaines de mètres sous terre. Félix reconnaît : “Pour celle-là, on avait un fixeur sur place. Un cataphile qui nous y a emmenés et qui nous a guidés à l’intérieur.” Et depuis quelque temps des internautes contactent les deux youtubeurs pour leur indiquer des lieux à découvrir. Parfois même via de simples points GPS rédigés dans l’espace commentaires.

Il n’est donc pas exclu que les Frères Opak s’aventurent à l’avenir en dehors de leur région de prédilection. “On aimerait bien faire la forêt de Brocéliande, en Bretagne. C’est aussi une forêt légendaire. Mais globalement, on va passer beaucoup de temps sous terre je crois dans les prochaines vidéos.” sourit Paul. “Château de Fougeret aussi, si on peut le faire, on le fait direct !” lance Félix, “On pourrait se mettre au défi et ce serait trop chouette. Mais le projet ultime, ce serait quand même d’aller voir sous la cathédrale de Strasbourg !


Retrouvez les Frères Opak

Leur chaîne YouTubeLeur page FacebookLeur compte InstagramLeur compte Tiktok

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

Les Frères Opak : deux Alsaciens mêlent urbex et paranormal sur Youtube

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !