Pour sa 5e édition intitulée “Inévitables révoltes”, le festival des arts scéniques émergents DémoStraTif invite les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois à rejoindre du 31 mai au 4 juin le cortège en colère des artistes qui rythment la programmation cette année. Théâtre, performances, cirque, concerts, lectures, expositions : quel que soit le format, les artistes présents comptent bien mettre en lumière les luttes sociales, écologiques ou féministes qui leur tiennent à cœur. En plus, tout est en accès libre et entièrement gratuit !

En place à Strasbourg depuis maintenant cinq ans, DémoStraTif n’est pas prêt de nous lasser. Et avec pour thème des “Inévitables Révoltes” choisi cette année, le directeur artistique du festival des arts scéniques émergents Sacha Vilmar compte bien nous bousculer un peu.

Du 31 mai au 4 juin prochains, la colère, la désobéissance et la radicalité s’inviteront dans plus d’une trentaine de spectacles et performances artistiques. 122 artistes participent à cette édition et se produiront sur le campus de l’Esplanade et dans le quartier de la Krutenau pour partager leurs réflexions engagées sur l’écologie, la justice sociale, le patriarcat ou encore les lgbtphobies.

Demostratif 2021
© Teona Goreci


Quelques pépites à ne pas louper !

Première petite merveille : les 12 travelos d’Hercule. 1h30 de cabaret drag-queen durant laquelle huit comédiens s’empareront de l’église Saint-Guillaume jeudi 2 juin à 21h30. Le collectif lyonnais propose un show festif avec des sketchs et des playback engagés, qui risquent bien d’esquinter les certitudes de notre société hétéro-patriarcale.

Du côté du village situé sur le parvis de la fac de droit, Anette Gillard et Sacha Vilmar ont imaginé une histoire en plusieurs parties : celle d’un “grand patron reconnu et respecté, François Bienarmé a construit un Empire sur le sang des terres colonisées par ses ancêtres. Il détient les principaux médias ainsi que l’amitié des politiques de son pays.” Au fil des lectures, les spectateurs pourront suivre la façon dont cet homme influent organise sa succession entre ses fils et sa fille. Trois lectures de “Né-es avant la honte” auront lieu le mardi 31 mai à 19h45, le jeudi 2 juin à 19h et le samedi 4 juin à 19h30. 

“Vives, fortes, ensemble” est une lecture de trente minutes au cours de laquelle Camille Girard et Cécile Mourier prôneront la révolte féministe et un monde débarrassé des hommes. C’est à voir au Magic Mirror, juste à côté du village, le vendredi 3 juin à 20h30. Un peu avant au même endroit, on vous conseille également “Sortir de la nuit” de la compagnie Médusée originaire de Caen, à 18h. La pièce raconte l’histoire de quatre personnages qu’on a tenté de “guérir” de leur homosexualité en les faisant suivre des thérapies de conversion.

Les 12 travelos d'Hercule
© Les 12 travelos d’Hercule


Le village du festival sur le parvis de la fac de droit accueillera KALIKA en tête d’affiche

Cette année, le village du festival sera installé sur le parvis de la fac de droit du campus de l’Esplanade durant cinq jours. Sur place, on pourra y trouver un bar, des transats pour chiller, une librairie éphémère mais aussi une scène en plein air, sur laquelle se produira KALIKA, une jeune artiste féministe originaire de Paris aux mélodies électro-pop. Pour les privilégiés qui auront l’occasion de découvrir celle qui ose mixer du Marie Laforêt et du PNL, ça se passe le vendredi 3 juin à 21h30.

Le lendemain à 22h30, c’est le rappeur travesti Chipo aka “Tata Chipo” qui montera sur scène accompagné de son beatmaker Macho. Cette fois-ci, on part sur du rap aux textes engagés, couplé à un show drag-queen.

Dans les containers disposés autour, les visiteurs pourront aussi découvrir d’autres projets artistiques comme l’exposition Unity is the key de Jérémy Reynaud, un Strasbourgeois qui est parvenu à rassembler plus de 150 photos de soundsystems en France. C’est accessible le mercredi 1er et jeudi 2 juin, toute la journée en continu. Et dès 17h30 tous les soirs, des food trucks débarqueront sur la place pour proposer de quoi manger.

Pour rappel, tous les événements proposés dans le cadre du festival sont gratuits et seuls quelques-uns nécessitent une réservation.


Le festival DémoStraTif

du 30 mai au 4 juin
Sur le campus de l’Esplanade et à la Krutenau
Entièrement gratuit
Le site internet


Demostratif 2021
© Teona Goreci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here