Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Bouche-à-oreille : on vous ouvre enfin les portes du « bar caché » le plus mystérieux de Strasbourg

157 Lectures
Publicité
Publicité

« Le bar caché » : voici comment les Strasbourgeois(e)s appellent le mystérieux bar à cocktails en forme de boudoir dont nous allons vous parler aujourd’hui. À la fois secret et connu de tous (au moins de nom), ce lieu unique en son genre a beaucoup fait parler de lui depuis son ouverture en 2016. En six ans, très peu d’images ont été dévoilées. Mais aujourd’hui, on va vous en donner quelques-unes (sans trop en montrer). Rencontre avec les piliers de ce lieu, ceux qui animent nos nuits et font monter l’ivresse : ses barmans. Ils nous dévoileront presque tout sur leur métier et quelques détails croustillants sur l’envers du décor. 



L’AEDAEN Speakeasy, c’est un bar à cocktails que l’on retrouve au centre de Strasbourg. Créé par Patrick Adler et le groupe FHB en 2016, l’établissement est désormais entièrement aux mains de la maison AEDAEN. Avec sa moquette rouge, ses canapés confortables et son mobilier style Belle Époque, direction le temps pas du tout regretté de la prohibition, cette sombre période où l’alcool était interdit. Ici, pas de fenêtre, pas d’horloge, on se perd dans le temps et on se cache, un peu comme à l’époque où la maréchaussée guettait les buveurs pour les punir de leur terrible délit d’ivresse. Pour y entrer, il y a trois options : savoir où il se trouve (malin), chercher du côté de la rue des Aveugles, ou demander son chemin. Vous découvrirez un espace unique à Strasbourg dédié aux plaisirs, aux rencontres et surtout : à l’art du cocktail et de la mixologie. Aujourd’hui, ce sont Lucas Gacitua-Petit, Raphaël Lemaitre et Anne-Catherine Draye, trois barmans et barmaids talentueux(se), qui nous guident dans ce lieu qu’ils connaissent comme leur poche. Ils nous expliquent tout le travail que leurs préparations maison nécessitent avant de faire glisser le verre sur le comptoir en disant « voilà pour vous ».


Une proximité avec le client et un bar tenu par des passionnés

Dans cet espace feutré et intimiste flotte une ambiance particulière. Puisque qu’il faut ruser pour entrer, on a l’impression de ne pas avoir le droit d’être là. Pourtant, il y a de la vie qui fourmille à l’intérieur et les barmans y sont pour beaucoup. Avec leur jolie chemise blanche, ils nous accueillent dans un univers dans lequel ils sont les maîtres du jeu. Derrière le bar, ils font de grands gestes et s’activent à préparer des centaines de cocktails (pas moins de 350 les bons jours). Le bar et son comptoir sont au centre de la vie du lieu : comme dans une cuisine ouverte, on voit tout, on sent tout. Un véritable contact s’établit alors entre celui qui sert et celui qui est servi et c’est un vrai spectacle

Raphaël, barman en chef, nous touche quelques mots sur cette proximité et sur ce petit truc en plus dont l’AEDAEN a le secret : « L’ambiance ici est particulière. On est dans une atmosphère différente de ce que l’on a l’habitude de voir, alors forcément ça intrigue et ça questionne les clients qui viennent nous voir au comptoir. Le côté cuisine ouverte permet un échange constant : ça papote et les clients sont à la fois à l’écoute et très curieux. Tout cela contribue beaucoup à l’ambiance générale, qui, malgré le petit côté chic n’est pas du tout guindée, bien au contraire. »


Sirops maison, cheesecake au lait de coco caillé et huile en suspension : la mixologie, c’est du sérieux !

Au speakeasy, on prône le fait-maison et l’originalité des préparations. Les sirops et les coulis sont faits sur place, et ça donne des cocktails forcément uniques. Ils réalisent même maison des chips de fruits et un cheesecake à base de lait de coco caillé : c’est déroutant et il y a une sacrée technique derrière tout ça. La politique, selon Lucas, mixologue, c’est de « faire tout nous-mêmes, sauf quand d’autres font mieux, et c’est encore mieux quand ça vient de petits producteurs ». 

La carte, qui change très souvent au fil de saisons, a évidemment été réalisée entièrement sur place après un long travail de concertation et de savants réglages. Maitriser les saveurs, les épices, les accorder ensemble, faire preuve d’originalité, créer, mélanger, c’est tout l’art de la mixologie. On a affaire à une équipe de passionnés qui adorent leur métier, qu’ils comparent d’ailleurs à la cuisine : « On est libres de faire ce que l’on veut. On peut faire des cocktails au piment, des infusions au foin, on peut utiliser tel ou tel alcool qui nous est cher, c’est toujours différent et c’est de la pure créativité. On a la chance de travailler des produits que l’on aime comme certains rhum blanc d’exception, le Sotchu japonais, ou même des éléments comme des asperges. En fait, ça s’apparente à de la cuisine, sauf que nous, on est pas enfermés derrière des fourneaux, sinon on aurait fait ce métier-là ». 


Alcools de qualité et cocktails 100 % personnalisés (ce serait bête de demander un rosé piscine)

La politique de la maison, c’est donc la DÉ-COU-VERTE. On prône l’originalité, et les barmans sont là pour nous faire sortir de notre zone de confort tout en bousculant nos sens avec des produits de qualité. À la carte, on retrouve une vingtaine de cocktails haut de gamme tous plus originaux les uns que les autres : cocktails à base vodka infusée au raifort, à la tequila au piment fumé ou aux vins de Xérès, au sirop de laurier, au thé vert au jasmin ou aux algues wakamé… On ne vous avait pas menti sur l’originalité, pas vrai ? Inutile de dire que celles et ceux qui n’aiment pas que l’on bouscule leurs habitudes, et qui commanderaient des rosés piscine, ne sont pas au bon endroit, comme nous l’explique Raphaël : « En plus de la carte, ce qui nous éclate, c’est de proposer des drinks personnalisés et adaptés aux goûts du client. On essaye de toujours de trouver un moyen de l’amener vers quelque chose qu’il ne connaît pas pour le bousculer et changer ses habitudes. Ils nous donnent une saveur, un ingrédient, un cocktail qu’ils aiment et on le prépare à la sauce AEDAEN, ou alors on fait une pure création. L’essentiel, c’est de sortir des sentiers battus. »

Les petites choses à savoir

  • Plus de 500 références d’alcool du monde entier
  • On retrouve un large coin fumeur bien aéré avec aussi des canapés pour s’étaler
  • Ici, pas de cocktails enflammés ni de spectacle inutile, les cocktails sont sobres et élégants, l’important c’est le goût !
  • L’équipe se fournit le plus possible en local (miel, épices, eaux de vie, fruits et légumes)
  • Chaque personne du staff est un barman qualifié qui connait son métier sur le bout des doigts
  • Pas de réservation possible

AEDAEN Speakeasy

Rue des Aveugles
67000 Strasbourg
Le site de L’AEDAEN
La page Facebook / le compte Instagram
ouvert du jeudi au samedi de 18h à 4h et le reste de la semaine jusqu’à 1h

*Soutenu mais non relu par AEDAEN

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Bouche-à-oreille : on vous ouvre enfin les portes du « bar caché » le plus mystérieux de Strasbourg

Commentaires (1)

  1. Secret spot? Vraiment ? Bof. Faut pas exagérer. Si on parlait d’un bar éphémère ou d’un bar interdit, je veux bien, mais on a affaire ici à un énième bar de la clic archi connue. Ce qui n’enlève cependant rien à la qualité de leurs différentes enseignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !