Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

À Strasbourg, 17 œuvres d’art se cachent dès aujourd’hui sur tout le campus universitaire

4 Lectures
Publicité
Publicité

À Strasbourg, les projets de recherche et les expositions scientifiques ont le vent en poupe. L’occasion de mélanger les talents des chercheuses et chercheurs avec celui des artistes et même celui des étudiantes et étudiants. Dernier exemple en date ? Une ambitieuse exposition à ciel ouvert de plus d’une quinzaine d’œuvres, qui débute aujourd’hui. Son nom ? Supplementary Elements.



Supplementary Elements représente un projet collaboratif entre artistes, chercheurs, chargés de collection et étudiants, qui dure depuis quatre ans, et auquel se rajoute le Service universitaire de l’action culturelle (Suac), avec l’accompagnement et le conseil artistique d’Emeline Dufrennoy. D’ailleurs pour celles et ceux qui se demandent l’origine du nom du projet, dans la littérature scientifique, les images sont disposées dans les « supplementary informations », et sont utilisées pour illustrer le propos du chercheur/de la chercheuse, mais également pour rendre le contenu du texte d’un article plus accessible.


Un parcours d’œuvres à ciel ouvert sur tout le campus

Quatre ans après les débuts du projet, les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois pourront ainsi admirer cette exposition, qui démarre ce lundi 25 avril, et qui durera jusqu’au dimanche 22 mai. Mais Supplementary Elements n’est pas n’importe quelle exposition. C’est un parcours à ciel ouvert, avec 17 oeuvres, réalisées par six artistes, disséminées sur l’intégralité du campus de l’université. On y retrouvera ainsi des oeuvres de Mustapha Azeroual, photographe, Lionel Bayol-Themines, photographe et scientifique de formation, Julia Coffre, designer graphique, Olivier Crouzel, artiste, Thierry Fournier, artiste-auteur, et Silvi Simon, artiste spécialisée en travail d’installations vidéo et des films en réalité virtuelle. Pour le détail de toutes les oeuvres, vous pouvez les retrouver ici.

Au cours des déambulations sur le campus à la recherche de ces oeuvres, les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois pourront ainsi essayer de creuser la question du rapport entre l’art et la science, grâce aux nouveaux outils numériques. Le projet tentera de répondre à des questions telles que : comment l’image de la science se construit-elle ? Comment se diffuse-t-elle ? Comment est-elle aussi parfois détournée, réinterprétée, dévoyée ? Par ailleurs, les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois les plus curieux pourront également assister au vernissage de l’exposition, qui se déroulera  le jeudi 28 avril à 18h, au  Collège doctoral européen. Enfin, on pourra également participer à la Nuit des Musées 2022, avec des visites guidées le samedi 14 mai. Plusieurs départs seront ainsi organisés depuis la Misha, à 19h, 21h et 23h. Les réservations sont accessibles en suivant ce lien.

Durant un mois, Strasbourgeoises et Strasbourgeois pourront ainsi déambuler sur le campus universitaire, à la recherche de 17 oeuvres interrogeant le rapport entre l’art et la science. Fruit d’une collaboration entre beaucoup de talents strasbourgeois et autres, cette exposition montre que lorsque tout le monde tire dans le même sens et collabore, on peut faire quelque chose de bien.


Supplementary Elements, exposition à ciel ouvert
Du lundi 25 avril au dimanche 22 mai
Campus universitaire de Strasbourg
Site internet
Programme


Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Sorties"

À la une

À Strasbourg, 17 œuvres d’art se cachent dès aujourd’hui sur tout le campus universitaire

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Sorties”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !