Le café Grognon compte bien nous dévergonder un peu et propose depuis maintenant deux mois, les Sexo Hours, des sessions au cours desquelles on peut parler de sexe de façon ouverte et décomplexée. Un mardi par mois, les sexothérapeuthes Florence et Gaëlle s’installent dans la salle du fond du bar et proposent des sessions de groupe pour échanger autour d’une bière ou d’une tarte flambée. La prochaine édition aura lieu le 19 avril prochain et aura pour thème les désirs et les fantasmes.


Parler cul avec des inconnus, une pinte de bière à la main, c’est Alizée, la co-gérante du café Grognon qui en a eu l’idée. C’est à l’occasion de la Saint-Valentin, qu’elle décide pour la première fois de tenter l’expérience : “C’était pour faire un truc différent et un peu plus safe que faire juste un truc classique de Saint-Valentin pour les couples monogames, hétéros etc.” Elle invite donc Florence, une sexothérapeute qui a ouvert son cabinet en janvier dernier, à proposer un atelier de groupe, ainsi qu’une voyante. 

Suite à ce premier succès, la gérante programme une nouvelle session le 8 mars, pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes et ne compte pas s’arrêter là : “Là, on continue parce qu’il y a de la demande. Les personnes ont l’air plutôt contentes de l’ambiance et de pouvoir aborder ces sujets. C’est important pour moi de pouvoir proposer un suivi si ce format-là, de session de groupe leur convient et de ne pas relâcher les personnes avec les interrogations.

© Martin Lelievre / Pokaa


Des Sexo Hours pour échanger en groupe sans tabou

Après avoir suivi une formation en psychothérapie de l’École EFPP d’Aix en Provence, Florence a ouvert son cabinet à Strasbourg. Alors quand Alizée lui propose d’exercer au café Grognon, elle accepte et propose même à sa consoeur Gaëlle (également rédactrice en cheffe du magazine le Cul Bordé de Nouilles), de se joindre à elle. Depuis, les deux professionnelles proposent chaque mois un rendez-vous pour parler de sexualité, autour d’une thématique différente. Le 8 mars par exemple, c’était sur l’influence du patriarcat dans la sexualité. On a repris la définition, on a demandé ce que les personnes présentes en pensaient, comment ça se traduit dans leurs vies, est-ce qu’elles ont l’impression que ça les influence ou non, etc. Ça a vraiment planté une petite graine dans l’esprit des gens et c’est ça notre but finalement, les faire réfléchir.” explique Florence. 

Les Sexo Hours sont évidemment ouvertes à tout le monde et avec le café Grognon comme lieu d’accueil, la convivialité et la légèreté sont au rendez-vous. “Mon but, c’est que les gens passent un bon moment et puissent se déconstruire sur leur sexualité, les codes sociaux qu’ils ont intégrés et on essaie d’ouvrir un peu les esprits pour que les gens soient plus épanouis et qu’ils puissent accéder à la sexualité qu’ils veulent vraiment.indique la sexothérapeute strasbourgeoise.

© Bastien Pietronave / Pokaa

Dans la pratique, les ateliers sont limités à 15 personnes, débutent à 19h30 et durent généralement jusqu’à 22h. Les participantes et les participants commencent par se présenter, puis le sujet est lancé. Florence et Gaëlle prennent alors le temps de définir les termes liés à la thématique du jour, avant de poser des questions ouvertes auxquelles chacune et chacun peut répondre.C’est vraiment une discussion de groupe, tout le monde peut prendre la parole. Et on fait toujours une petite pause pour prendre à boire ou à manger” précise Florence. Et si pour le moment une grande majorité de femmes a montré un intérêt certain, les sessions sont mixtes : “On aimerait bien avoir plus d’hommes.

La prochaine Sexo Hour aura lieu le 19 avril prochain toujours au café Grognon et aura pour thème les fantasmes et les désirs. Et pour celles et ceux qui ressentiraient le besoin d’aborder des choses plus intimes, Florence propose également des rendez-vous individuels.


Sexo Hour au café Grognon

le 19 avril prochain
Événement Facebook
Réservation par ici
Tarif : 10e


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here