Dans le monde du sport féminin, 2022 marque une vraie victoire d’étape dans sa médiatisation. C’est en effet l’année où débute le Tour de France Femmes. Une épreuve calquée sur l’épreuve masculine. Avec toutefois une particularité : elle met en avant l’Alsace et la région Grand Est dans son ensemble.

Si le Tour de France Femmes connaît cette année sa première édition, il n’a pas fallu attendre le 21ème siècle pour voir des épreuves féminines de cyclisme se dérouler en France. La première édition d’un Tour de France féminin s’est même tenue en 1955. Néanmoins, il a ensuite fallu attendre près de 30 ans pour retrouver le Tour de France féminin, disputé entre 1984 et 1989. Par la suite, deux autres épreuves ont également eu lieu : La Grande Boucle féminine internationale, entre 1992 et 2009, et la Route de France féminine, disputée entre 2006 et 2016. Enfin, de 2014 à 2021 se déroulait une épreuve de course féminine, généralement disputée après une épreuve du Tour de France masculin.

Le terreau pour le cyclisme féminin était donc fertile en France. Pour ne rien gâcher, on a plusieurs grandes championnes de la disciplines. On peut en effet citer Jeannie Longo, Pauline Ferrand-Prévot ou encore Marion Rousse, aujourd’hui directrice du Tour de France Femmes. Restait désormais à avoir la volonté de créer une épreuve sur plusieurs jours en France. Cette fois-ci, uniquement consacrée aux femmes.

Ce qui est désormais chose faite, grâce au Tour de France Femmes. Organisée du 24 au 31 juillet 2022, cette première édition se composera de 22 équipes de 6 coureuses. Partant de Paris, elles parcourront ainsi la France pendant 8 étapes. Dans le détail, il y aura : 4 étapes de plaine, 2 étapes accidentées, 2 étapes de montagne avec notamment une arrivée en altitude à La super Planche des Belles Filles pour la dernière étape.

Le parcours du tour de france femmes
© Tour de France Femmes


Un parcours qui fait la part belle à l’Alsace et au Grand Est

Contrairement à l’épreuve masculine, le Tour de France Femmes fera la part belle à notre région. En effet, du 26 au 30 juillet inclus, les 132 coureuses passeront par pas moins de 9 villes étapes dans le Grand Est. Rosheim et Sélestat dans le Bas-Rhin ainsi que la station du Markstein dans le Haut-Rhin représenteront les villes étapes alsaciennes. Tandis que pour la région Grand Est, il y aura Reims et Épernay dans la Marne, Troyes et Bar-sur-Aube dans l’Aube, Bar-le-Duc dans la Meuse et enfin Saint-Dié-des-Vosges pour les Vosges. Soit, en tout, 689 km parcourus sur le territoire du Grand Est, pour six étapes sur les huit au total. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’intégralité du parcours ici.

Néanmoins, cette forte présence du Grand Est dans le premier parcours du Tour de France Femmes ne doit rien au hasard. En effet, la région est partenaire de l’épreuve, comme l’a annoncé mardi 15 février Jean Rottner, président du Grand Est. Plus précisément, elle devient partenaire du légendaire Prix de la combativité. Une belle façon qu’a la région de s’impliquer pour une plus grande médiatisation du sport féminin. Et notamment du cyclisme français, qui obtient enfin son épreuve à étapes dont elle a tant rêvée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here