Une nouvelle salle de spectacles fait son entrée dans l’agenda culturel strasbourgeois : La Scène de Strasbourg ! Pour notre ville, il s’agit là de son premier théâtre à 100% privé, installé qui plus est, à deux pas de son centre, dans un quartier en émergence. Axée comédie, « La Scène » annonce déjà de sacrées têtes d’affiches, à l’instar de Guillaume Meurice. Pour lancer sa saison le 3 février, c’est d’ailleurs l’humoriste Booder qui ouvre la marche et on te fait même gagner des places. …Allez, lever de rideau sur ce futur temple de l’humour de Strasbourg !


La Scène de Strasbourg, c’est une histoire en 3 actes, qui commence en 2019, avec Hazis Vardar propriétaire de théâtres parisiens (dont l’iconique Palace, La Comédie Saint-Martin, La Grande Comédie et le théâtre Montorgueil), et Alil Vardar, célèbre acteur et auteur de pièces de boulevard. Deux frères qui se lancent le pari fou de transformer une friche industrielle de la Plaine des Bouchers (Meinau) pour en faire un théâtre privé de plus de 500 places, le tout, à leur sauce. Le lieu ? Une ancienne usine de pâtes – la Générale Alsacienne des Pâtes Alimentaires – à remettre au goût du jour, et avec à la carte : de l’humour.

Puis la crise sanitaire de 2020 passe par là, et le projet se met entre parenthèses. Jusqu’à ce que la reprise récente de La Scène par une nouvelle équipe locale relance ce projet prometteur. Troisième acte, et début d’un nouveau chapitre, donc.

© Phil Off / Pokaa
© Page Facebook La Scène de Strasbourg


Productions locales et têtes d’affiches nationales

Aux manettes de cette nouvelle Scène de Strasbourg, deux sociétés strasbourgeoises : Acte 5, derrière des productions locales telles que La Revue Scoute, et SeeYouSoon, spécialisée dans la production et l’organisation de spectacles. Leur credo ? Allier spectacles locaux, du stand up, des shows burlesques… Et des têtes d’affiches de l’humour français.

La recette pour en faire un lieu intergénérationnel, et participer à la dynamique d’un quartier en pleine mutation : la Meinau, rue Lafayette. Une rue qui bouge de jour comme de nuit, entre la salle de cross-fit, le KALT – club ouvert en 2018 –, et bientôt un bloc d’escalade. Et évidemment ce nouveau théâtre qui proposera une offre culturelle complémentaire.

Le public pourra également profiter du Salon Lafayette, un espace bar et petite restauration, qui s’ouvrira avant et après la représentation. Polyvalente, La Scène sera aussi disponible à la location pour des événements privés.

© La Scène de Strasbourg


Premiers levers de rideau

Pour inaugurer la salle, comme cette première saison, La Scène lèvera son rideau sur le célèbre humoriste Booder ! Le jeudi 3 février, il nous servira un spectacle bourré d’autodérision sur sa vie, son fils, son pays natal, et la « société des beaux gosses ». Si on connaît Booder grâce à ses rôles dans Neuilly sa mère (et sa suite), ou Beur sur la Ville, ou ses apparitions télé et radio, avec Booder is back, le comédien signe un retour à ses premières amours : le one-man-show, après avoir cartonné plusieurs années au théâtre dans la pièce La Grande Évasion.



Le lendemain, une autre tête d’affiche prendra son relais, pour un « moment Meurice », et même deux ! Les vendredi 4 et samedi 5 février, c’est en effet le chroniqueur et humoriste de France Inter (Par Jupiter) qui se produira avec son seul en scène « Guillaume Meurice 2022 ». Un programme politique pour incarner, aux futures élections présidentielles, « l’avenir de la France du futur ».


Du burlesque, du mentalisme et des Scouts

S’étalant de février à juin, cette première saison de quelques mois à peine réserve déjà « pas moins de 25 levées de rideaux ». Une belle entrée en matière pour La Scène. Parmi les dates annoncées, notons la venue du mentaliste et YouTubeur Fabien Olicard qui viendra triturer nos cerveaux dans son show En création (14 avril), ainsi que celle de La Bajon avec son nouveau spectacle En rodage. Mêlant humour noir, provocation, satire, La Bajon dénonce les injustices sociales en tapant avec esprit là où ça fait mal.

© Page Facebook La Revue Scoute



Quant à la scène locale, elle ne sera pas en reste : du 23 février au 12 mars, La Revue Scoute viendra investir le théâtre, avec sa production annuelle qui décrypte l’actu politique locale et nationale avec second – voire millième – degré. Cette saison, ce sera L’œil de mon Scout.

Pour prendre leur suite, place au glamour et à l’humour des Pin up d’Alsace ! Samedi 26 mars, elles débarquent pour un show très… Strass’ et paillettes. Luna Moka, Coco Das Vegas et leurs compères reviendront par ailleurs dans Rock around the Boss (samedi 9 et dimanche 10 avril), un spectacle musical et théâtral réunissant des performeuses burlesques et un comédien-auteur issu du cabaret et du café-théâtre. Une rencontre atypique pour aborder avec malice, les inégalités femmes/hommes.

Si elle axe sa première édition sur l’humour, La Scène annonce également que sa programmation s’enrichira bientôt d’une offre musicale… Que de surprises à venir !

Pin up d’Alsace © Mathilde Piaud pour Pokaa


Concours : gagnez des places pour Booder is back

Et pour bien commencer cette saison avec La Scène : on vous fait gagner 2 places pour aller voir Booder lors de la représentation du jeudi 3 février à 20h30 de Booder is back.

Pour cela, il suffit de :


Pour retrouver La Scène de Strasbourg

Site internet
Facebook
Instagram

Billetterie en ligne OU en caisse du soir

1 rue La Fayette, 67100 STRASBOURG
Accessible en tram (arrêts KRIMMERI et COUFFIGNAL), parking gratuit
Accessibilité PMR (Personne à mobilité réduite)
Protocole sanitaire réglementaire


*Article soutenu mais non relu par La Scène Strasbourg

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here