Du 1er janvier au 30 juin 2022, la France exercera la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (PFUE). Un moment important pour le pays, mais aussi pour notre ville de Strasbourg, capitale européenne. Durant cette période, elle accueillera près de 40 manifestations sur son territoire. Et ce lundi 17 janvier, puis le mercredi 19 janvier, elle accueille aussi Emmanuel Macron.


Les raisons de ce double passage du président de la République en terres alsaciennes ? En premier lieu, le décès soudain de David Sassoli le 11 janvier dernier, à 65 ans. Emmanuel Macron assistera ainsi ce lundi 17 janvier à 18h à l’hommage à l’ancien président du Parlement européen. La cérémonie, organisée au Parlement européen de Strasbourg, verra également la présence de Jeanne Barseghian et de Pia Imbs.

David Sassoli prononçant un discours
© European Union 2021– Source: EP


Un programme chargé le mercredi 19 janvier

Par la suite, Emmanuel Macron reviendra à Strasbourg dès le mercredi suivant, le 19 janvier. Toujours en rapport avec l’Union européenne, il se déplace cette fois-ci dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne. Il devrait arriver vers 11h au Parlement européen, pour ensuite prononcer un discours aux alentours de 11h20. Le but ? Présenter le programme de la France en tant que présidente du Conseil de l’UE. Il répondra ensuite aux questions des parlementaires européens, en présence d’Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

Plus tard dans la journée, le président de la République ira à Haguenau, plus exactement au camp d’Oberhoffen où se trouvent le 2e Régiment de Hussards et le 54e régiment de transmissions. Il y présentera ainsi les traditionnels vœux aux armées aux alentours de 19h, en faisant le bilan de l’année 2021, tout en évoquant les défis militaires qui attendent la France. Il sera alors accompagné de la ministre des Armées Florence Parly, des ministres déléguées Geneviève Darrieussecq et l’Alsacienne Brigitte Klinkert, ainsi que des principaux gradés, dont le chef d’Etat-major Thierry Burkhard.

Le Parlement européen. © Nicolas Kaspar/Pokaa

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here