Après un an sans festival de Cannes, le monde du cinéma a renoué avec le prestigieux événement cette année, pour sa 74ème édition. Les cinéphiles ont ainsi pu découvrir de nouvelles pépites cinématographiques, qui sont déjà en salle ou le seront bientôt dans nos cinémas strasbourgeois !



Si le retour des projections en salle a été accueilli avec enthousiasme depuis la réouverture du 19 mai dernier, on est encore loin d’un retour à la normale. Depuis le 21 juillet, les mesures sanitaires se sont durcies : le pass sanitaire est obligatoire pour les lieux culturels et de loisirs accueillant plus de 50 personnes et les cinémas ne font pas exception. Pour aller voir un film, il faut désormais présenter un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 48 h ou un certificat vaccinal valide. De plus, le masque est redevenu obligatoire pour toutes les projections sur décision de la préfecture du Bas-Rhin. À noter aussi qu’à Strasbourg, les cinémas Star ne demandent le pass sanitaire que pour les séances de 16h30 à 20h30. Les séances qui ne sont pas dans cette tranche horaire sont restreintes à 49 personnes. 

Mais revenons à nos bobines : à Strasbourg, où pouvons-nous découvrir les nouveautés ciné tout droit sorties du Festival de Cannes cru 2021 ? On vous dit tout.


Titane de Julia Ducournau

Impossible de ne pas mentionner le deuxième long-métrage de la réalisatrice française Julia Ducournau, qui a reçu la Palme d’Or cette annéeTitane, c’est un film de genre qui flirte avec le body-horror mais dont l’esthétisme rend l’horreur fascinante. Une danseuse et serial killeuse (incarnée par l’actrice Agathe Rousselle) rencontre le chemin d’un pompier (joué par Vincent Lindon) ayant perdu son fils. Difficile d’en dire plus sans gâcher le charme de ce chef-d’œuvre qui, malgré les apparences, présente une histoire d’amour intime allant au-delà de toutes les conventions. Attention cependant : âmes sensibles s’abstenir, le film est même interdit au moins de 16 ans.

À voir au Cinéma Star et à l’UGC Ciné Cité



Onoda, 10 000 nuits dans la jungle d’Arthur Harari

Le film raconte l’histoire vraie de Hiro Onoda, un soldat japonais en poste dans les Philippines pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier a continué le combat jusqu’en 1974 avec trois autres soldats, ne voulant pas croire à la fin de la guerre. Un film historique qui, pendant plus de 2 h 40, questionne la guerre et plus largement le patriotisme.

À voir au Cinéma Star et à l’UGC Ciné Cité


Annette de Leos Carax

Autre film très attendu cette année, le dernier long-métrage de Leos Carax, notamment connu pour Les Amants du Pont-neuf (1991). Dans Annette, Adam Driver et Marion Cotillard forment un couple d’artistes, qui se déchire à l’arrivée de leur enfant. Cette comédie musicale de Leos Carax,  propose une réflexion sur le monde du spectacle, sur fond d’histoire romantique dramatique, en détournant les codes du cinéma traditionnel. Petit bonus : la bande originale a été composée par les Sparks

À voir au Cinéma Saint-Exupéry et à l’UGC Ciné Cité


Benedetta de Paul Verhoeven

Le film, tourné il y a quatre ans, a enfin fait sa première projection en Sélection officielle du festival de Cannes. Paul Verhoeven relate ici une histoire inspirée de faits réels : celle de Benedetta Carlini, une religieuse catholique italienne du XVIIème siècle, interprétée par Virigine Efira. Benedetta prétendait être en contact direct avec le Christ, jusqu’à ce que Sœur Bartolomea l’accuse de violences sexuelles. La religieuse est depuis devenue une icône féministe. Une œuvre sulfureuse, marque de fabrique du réalisateur, frôlant ici avec le blasphème.

À voir au Cinéma Star et à l’UGC Ciné Cité


OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire de Nicolas Bedos

Ce nouvel opus, réalisé par Nicolas Bedos, n’était pas en compétition à Cannes, mais il a tout de même clôturé le festival. A-t-on encore besoin de présenter OSS 117 ? À l’affiche, on retrouve encore une fois Jean Dujardin dans le rôle principal d’Hubert Bonisseur de La Barth, accompagné cette fois-ci de Pierre Niney, avec qui il doit faire équipe pour une mission au Kenya. Un nouveau volet de la saga culte qui devrait (on croise les doigts) garder son humour si caractéristique.

À voir au Cinéma Vox et à l’UGC Ciné Cité


Bonne mère de Hafisa Herzi

Le film français de la réalisatrice et actrice Hafisa Herzi était en compétition cette année et s’est vu récompensé du Prix d’ensemble dans la catégorie Un certain regard. Le film raconte la vie de Nora, mère de famille qui vit avec ses enfants, et même ses grands-enfants, dans un appartement des quartiers nord de Marseille. Un film sensible qui rend compte de toute la teneur du mot « famille » avec ses bons comme ses mauvais côtés.

À voir au Cinéma Star


Tout s’est bien passé de François Ozon


Sélectionné et projeté en sélection officielle du festival, le dernier film de François Ozon, Tout s’est bien passé, sortira en salle le 22 septembre. Le réalisateur adapte ici le livre du même nom d’Emmanuèle Bernheim, dans lequel elle raconte comment elle a aidé son père à mourir. Si le film ne sort pas avant quelques mois, il sera projeté en avant-première au Star Saint-Exupéry le 25 août en présence de François Ozon. L’occasion également de rencontrer un des grands noms du cinéma français. 

Avant-première au Star Saint-Exupéry le 25 août à 19h30


UGC Ciné Cité

25 Avenue du Rhin
Strasbourg
Séances et informations

Cinéma Star Saint-Exupéry

18 Rue du Vingt-Deux Novembre
Strasbourg
Séances et informations

Cinéma Star

27 Rue du Jeu-des-Enfants
Strasbourg
Séances et informations

Cinéma Vox

17 Rue des Francs-Bourgeois
Strasbourg
Séances et informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here