Après une avant-première bondée au cinéma Star Saint-Ex la semaine dernière, Dernier Soleil du réalisateur Étienne Constantinesco sort aujourd’hui sur une flopée de plateformes VOD. Rapide, percutant, inattendu : ce film petit budget réalisé à Strasbourg est à l’image du go fast qui lui sert de point de départ. Film à la fois d’auteur, de braquage et thriller, il raconte surtout l’histoire d’un père. Un mec un peu paumé, camé, qui vit dans sa bagnole, et qu’un coup d’accélérateur ne suffira pas à fuir ses démons et ses emmerdes. …Et si la rédemption valait plus qu’un gros tas de biffetons ?




« Notre film est un braquage, vient prendre ta part ! »




Réalisé avec un petit budget, entre deniers sortis de la poche du réal’ et financement participatif, Dernier Soleil se vend lui-même comme un « braquage ». Quand ses personnages en palpent 50 000, il a suffit de 30 000 € à Etienne Constantinesco pour boucler un film en seulement deux semaines de tournage. En revenant sur ses terres, l’enfant du pays exilé à Aix-en-Provence, nostalgique de sa ville, a réussi à embarquer dans son projet une petite équipe dans un go fast cinématographique. Ça sort des clous, c’est brut mais ça carbure sec.

© Etienne Constantinesco / Dernier Soleil
© Etienne Constantinesco / Dernier Soleil



Si Dernier soleil sort les gros flingues, il ne tape pourtant pas que dans le film de braquage. Les magouilles de mafieux servent autant à nous tenir en haleine qu’à tisser un drame social et familial. Quelques jours à peine après la fête des pères, le film nous livre l’histoire d’un paternel raté qui cherche à se racheter quand son fils se fait kidnapper. Sur fond de délinquance et de violence, la quête de cet anti-héros pour sauver son fils devient celle de lui-même : combien coûtera sa rédemption ?

Eric Sobkow dans le rôle du père
© Etienne Constantinesco / Dernier Soleil



Au casting, une bande de comédiens amateurs et du coin (des ouvriers, des toxicomanes, des rappeurs, des gitans, des ex-taulards…). Des Strasbourgeois que connaît bien Étienne Constantinesco. Dans le rôle principal, certains retrouveront la gouaille d’Eric Sobkow, originaire de l’Elsau et connu – dans un registre bien différent – pour son personnage parodique de L’Alsachien – Kevin Schmitt. L’autre révélation sera probablement celle du gamin, un enfant en difficulté, un peu dans sa bulle, et tout en retenue, interprété par le jeune Esteban Laroche.

Pour le reste : allume ta télé, accroche ta ceinture, sors les mouchoirs et fonce plein gaz.


Dernier Soleil
Un film de Etienne Constantinesco

Sortie le 24 juin 2021 sur les plateformes VOD
Canal VOD, Amazon Prime, VOD Orange, Microsoft, iTunes, Google Play, RakutenTV, CVS, Videofutur

[Pour suivre l’aventure du film sur Facebook, c’est par ici !]


Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here