À Strasbourg, chaque année, un événement unique en France a lieu : les Sacrées Journées. Du 12 au 20 juin, différents lieux de culte de la ville accueillent des musiciens et musiciennes de toutes religions. Des performances qui appellent à la tolérance et à l’ouverture aux autres, grâce à la musique.


« Créer des ponts entre les religions avec la musique »

Strasbourg est connue pour son impressionnante cathédrale qui est, en plus d’être une œuvre architecturale magistrale, avant tout un lieu de culte. Et des lieux de culte à Strasbourg, il y en a beaucoup. En tout, sept cultes et spiritualités cohabitent dans la ville. Une particularité bien strasbourgeoise, que le festival des Sacrées Journées souhaite mettre en avant. En effet, dans une même soirée, des artistes de différents cultes se produiront dans un lieu emblématique de Strasbourg. Et nouveauté cette année, quelques concerts auront lieu également à Mulhouse.  

Depuis 2011, une équipe de bénévoles organise ce festival pour apprendre à mieux connaître les religions, loin des clichés et des méfiances. Michel Jermann, président du festival, rappelle son objectif : « créer des ponts entre les religions avec la musique ». D’autant plus que la musique religieuse est bien souvent méconnue.

Moines de Katmandou – Saint Thomas © Page Facebook Sacrées Journées


Des concerts dans des lieux de culte

Pour sa 9ème édition, le festival souhaitait mettre l’accent sur les femmes, musiciennes et chanteuses, qui doivent souvent s’imposer dans un univers très masculin. Pour l’occasion, la première cantor femme dans la tradition juive, Sofia Falkovitch, se produira le 18 juin à 18 h dans l’église Saint-Thomas.

Mais, en tout, c’est une centaine d’artistes qui participeront au festival. Kinan Alzouhir chantera des chants chrétiens syriaques et araméens, l’ensemble vocal Exosphère interprétera pour la première fois en France la création de Bernard Richou « Les Supplications », autour du thème de la Rédemption, tandis que le groupe Les Chants d’Isis vous embarqueront dans un voyage musical au cœur de l’Égypte ancienne, avec des instruments traditionnels.

La cathédrale de Strasbourg accueillera elle aussi des concerts le jeudi 17 juin à 20 h. La chanteuse mezzo-soprano franco-iranienne Ariana Vafadari sera suivie par le clavecin et les flûtes médiévales de Corina Marti, accompagnée du contre-ténor Doron Schleifer. Enfin, l’ensemble vocal Exosphère complétera cette soirée.

Abhisek Lahiri & Parthasarathi Mukherjee – Balade musicale © Esteban WENDLING

Pour rappel, cette année, les places sont limitées à cause des règles sanitaires en vigueur et certains lieux de culte ne peuvent pas accueillir beaucoup de personnes. Alors si vous voulez partir à la rencontre de ces chanteurs et musiciens de cultes et d’horizons différents pensez à réserver votre place, par ici !


Les Sacrées journées

12 au 20 juin
Strasbourg et Mulhouse
Site web

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here