Il y a seulement quelques jours, un discret petit restaurant chinois pas tout à fait comme les autres ouvrait ses portes du côté de la rue du Jeu-des-Enfants. Spécialisé dans le bao, une douceur traditionnelle salée très appréciée dans la cuisine chinoise, l’adresse de seulement quelques couverts compte bien inonder la ville des ces petites boules blanches fourrées au bœuf, au poulet, aux crevettes ou encore au tofu. On a toqué à la porte de « Ô Baozi » pour en savoir plus sur cette spécialité encore méconnue à Strasbourg, dont les origines remonteraient au 2ème siècle.



Les baozi, ou baoze (pour la prononciation chinoise), ne sont ni des chaussons, ni des beignets, ni des brioches. Réalisés à partir de pâte de blé levée à la vapeur, ils sont une spécialité culinaire à part entière et un met que les Chinois adorent déguster à toutes les sauces. Mais l’aspect mignon et rondouillard de cette spécialité incontournable ne doit pas faire oublier la technicité qu’il y a derrière sa préparation. Car oui, pour faire un bon bao bien levé, tendre et aérien, il faut un sacré coup de main.



Une recette traditionnelle ancestrale aussi technique qu’exigeante


La légende raconte qu’au 2ème siècle, lors d’un départ en guerre, un général avait inventé les prémices du bao, avec lequel il nourrissait ses troupes. Facile à transporter et à manger, les baozi étaient cuits à la vapeur pour ne pas créer de fumée et ainsi éviter de se faire repérer de loin par les ennemis. Malin l’empereur ! Depuis ces temps anciens, l’aspect du baozi et sa technique de cuisson ancestrale ont très peu changés, mais les recettes de plus en plus créatives n’ont cessé de se multiplier à travers les époques.


Préparé avec amour, le baozi se travaille à la main dès le levé du jour


Dans leur cuisine de quelques mètres carrés seulement, un jeune couple de restaurateurs, passionné par cette petite boule blanche, travaille le produit de manière traditionnelle et surtout : à la main. Tout est maison, frais et travaillé dès le levé du jour. Le bao est exigeant et demande presque d’être travaillé minute. Aussi, les garnitures comme les viandes et les légumes demandent une attention toute particulière : elles sont de première fraîcheur et ne croisent jamais la route d’une machine, pour ne pas les altérer.

© Bastien Pietronave / Pokaa



Pour la pâte de blé à la texture si particulière, fondante et aérienne, on utilise ni four, ni aucune chaleur vive, ce n’est que la vapeur et rien que la vapeur d’eau qui la fait monter. Un degré de trop dans la pièce, un taux d’humidité trop élevé, et on dit que la pâte est morte. En fait, préparer de bons baozi c’est un peu comme préparer une bonne baguette croustillante et fondante : ça parait simple, mais si on veut un résultat optimal c’est très difficile. En plus, tous les composants de la farce sont naturels, on y retrouve des épices et des ingrédients rares, et beaucoup de secrets de famille. D’ailleurs, il paraît que les recettes ont été directement transmises par le chef du responsable des banquets d’état chinois… On ne déconne pas avec le baozi !

À la carte !

  • Baozi porc et chou (2€)
  • Baozi au porc (2,50€)
  • Baozi poulet et crevette (3,50€)
  • Baozi tofu et Shiitake (3€)
  • Baozi feuille de tofu et algue (pimenté) (3€)
  • Baozi au porc caramélisé et feuilles de moutarde séchées (3€)
  • Des assortiments de 4-8 et 12 pièces (de 12 à 35€)
  • Des box avec 4 pièces (de 9,50 à 13€)
  • Thé frais aux fleurs maison (3,99€)
  • Jus de prune fumé (3,99€)


Les petits et gros +

  • Les véganes et les végétariens seront ravis ; ils trouveront leur bonheur dans le baozi !
  • Le resto est dispo sur Deliveroo
  • Les boissons sont maison, réalisées elles aussi à partir de recettes traditionnelles, d’ingrédients naturels et sans arôme artificiel (prune fumée, rose, ou hibiscus). C’est original, fin, et c’est simplement délicieux.
  • La terrasse d’une dizaine de places, située à l’entrée de la rue du Jeu-des-Enfants est super agréable. D’ici on voit la cathédrale et toute la place de l’Homme de Fer, sans être dérangé par le bruit ou le flux des passants.
  • On retrouve aussi des desserts traditionnels chinois faits maison.

***

Ô Baozi

49 Rue du Jeu-Des-Enfants
67000 Strasbourg
0986608888
La page Facebook

***

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here