Si vous avez déjà pris le temps de regarder autour de vous, ça n’a pas pu vous échapper : l’Alsace a tout d’un grand voyage. Montagnes, vignobles, forêts , châteaux, lacs, gastronomie, expériences insolites, pas besoin de partir bien loin pour ressentir étonnement et dépaysement. Mais pour ceux qui en doutent encore, le site Visit Alsace a créé un livre, qui recense pas moins de 108 expériences à faire absolument dans la région, que l’on soit du coin ou de passage. Parmi elles : suivre une transhumance, dormir à la belle étoile au creux d’un vallon ou encore caresser le troupeau de rennes du père Noël. De notre côté, histoire de vous montrer qu’il y a de quoi s’occuper juste à côté, nous avons décidé d’expérimenter 5 de ces activités. Pour le premier arrêt, enfilez vos bottes, chargez votre frontale et oubliez votre vertige : on vous emmène à la découverte de la via ferrata souterraine du parc de Tellure.





L’Alsace, terre de mines

Le parc minier de Tellure est situé à Sainte-Marie-aux-Mines, chef-lieu du Val d’Argent. Mais avant d’aller plus loin, il faut que vous sachiez que si un jour, lors d’un voyage à l’autre bout du monde, vous rencontrez un(e) géologue et que vous lui parlez de Sainte-Marie-aux-Mines, il est très probable que cette personne sache précisément de quoi vous parlez. Car oui, chez « les explorateurs scientifiques de la Terre » et les spéléologues du monde entier, l’Alsace pèse son pesant de knacks puisque la vallée est connue internationalement pour sa très longue histoire d’exploitation minière. En effet, depuis le Xe siècle et jusqu’en 1976, date officielle de la fermeture de la dernière mine de Tellure, argent, cobalt, plombs, arsenic, cuivre, et autres minéraux plus ou moins précieux ont été exploités par des mineurs dans les sous-sols du Val d’Argent, marquant profondément l’histoire de la vallée. Sous ce bout de terre alsacien, se trouve encore aujourd’hui un réseau de 300 km de galeries souterraines, creusées par la main de l’homme au cours des dix siècles derniers. Rien que ça.

Et c’est précisément là qu’intervient le parc minier de Tellure, un véritable musée vivant, dont le but est de rendre accessible, ludique et pédagogique toute l’histoire passionnante de la mine. Grâce à des activités modernes et immersives, le lieu a su trouver le format idéal pour dépoussiérer les clichés sur la géologie et donner envie à n’importe qui d’en savoir plus sur les mines, les minéraux et les mineurs. Parmi ces activités : une escape room, un parcours de spéléologie et ce qui nous intéresse aujourd’hui… Une via ferrata souterraine. Spoiler alert : les frissons sont au rendez-vous, et ce n’est pas seulement à cause du froid qu’il fait dans les galeries…


Frissons dans les filons

C’est Pascal, spéléologue passionné, qui nous accueille à l’entrée du parc. Première étape : enfiler nos plus beaux habits de mineurs. Car oui, dans une mine, il fait froid, il fait humide et les galeries étroites peuvent vite devenir dangereuses sans équipements. Les bottes, la combi et surtout le casque deviennent donc des éléments indispensables. Une fois habillés, il ne nous reste plus qu’à pénétrer dans la mine… Tel les nains courageux et vaillants du Hobbit, en route pour Erebor, la boule au ventre mais le regard fier, nous avons suivi notre guide dans les entrailles sombres de la Terre.

Une fois à l’intérieur, Pascal nous fait un petit tuto mousquetons pour bien démarrer cette activité d’environ 3h, durant laquelle nous allons grimper, descendre et escalader un parcours de 180 mètres de longueur, 120 mètres de profondeur et sur 50 mètres de dénivelé. Les plus flippés d’entre nous (moi), commençaient à voir leur vie défiler. Mais Pascal nous rassure : « Vous voyez ces grandes cordes rouges ? Si jamais il se passe quoi que ce soit, elles me permettent de venir vous retrouver et vous aider sans aucun problème. » Ouf. Pour info, il existe également un parcours de 2h et un de 6h pour les plus motivés.

Une fois lancé, c’est parti pour une aventure qu’on ne sera pas prêts d’oublier : exploration des galeries, tyrolienne, pont de singe aérien, descente en rappel de 30 m, le tout encerclés par d’immenses mur de roches humides et avec pour seule lumière la frontale… Je peux vous dire que l’écho de mes hurlements résonneront encore longtemps dans les sous-sols alsaciens. Mais wow, quelle expérience ! En plus de prendre une grosse claque visuellement (vous avez souvent eu l’occasion d’observer les sous-sols de l’Alsace ?), les sensations sont dingues : on est coupé du monde pendant plusieurs heures et on se dépasse physiquement et mentalement pour passer les différentes étapes.

Au-delà de l’expérience ludique, le moment est aussi instructif : Pascal se fait un plaisir, tout au long de l’aventure, de nous en apprendre davantage sur chaque élément qui compose la mine. Qu’est-ce qu’un filon ? En combien de temps les hommes ont-il, avec leur pioche et à la force de leur bras, construit ces galeries ? Quel est donc ce minéral a la couleur bleue ? Pendant que nous suons (je sue) à grosses gouttes, il nous conte l’histoire du lieu, rajoutant une dimension supplémentaire à cette expérience déjà très riche.

Entre potes pour l’aventure ou en famille pour l’apprentissage ludique, le parc de Tellure est vraiment un endroit à découvrir. On repart surpris par toutes les choses qu’on ignorait sur notre région, et conquis par l’expérience du grand frisson. Et ça, les amis, c’est un bon filon 😉

***

Parc minier de Tellure

Lieu-Dit Tellure
68160 Sainte-Marie-aux-Mines
03 89 49 98 30
Pour réserver sa visite

***

Office du Tourisme du Val d’Argent

Place du Prensureux
68160 Sainte-Marie-aux-Mines
03 89 58 80 50
Le site web

***

* Article soutenu mais non relu par l’Alsace Destination Tourisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here