Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Dès demain, la Maison Mimir ouvre sa terrasse de printemps !

1.5k Lectures
Publicité
Publicité
La Maison Mimir, espace culturel et social autogéré strasbourgeois, rouvre ses portes à partir du 19 mai. Les bénévoles appellent à soutenir le lieu, durement touché financièrement par la pandémie. Vous pouvez les aider grâce à une cagnotte de soutien ou en venant goûter leur bière en terrasse, la semaine de 16h à 21h, ou le week-end de 11h à 21h.


« Enfin ! », souffle Flo, soulagé. La Maison Mimir, dans laquelle il est investi depuis dix ans, va à nouveau accueillir du public à partir de ce mercredi 19 mai. Au programme : « After work – chill out« . Les « Mimiriens » installeront une « terrasse de printemps », qui sera ouverte en semaine de 16h à 21h, et le week-end de 11h à 21h. « Il y aura de la bonne bière brassée maison pour l’occasion : la Bat les quetsches », assure Flo, avant d’ajouter : « on organise aussi un vide-dressing solidaire ce dimanche 23 mai de 11h à 18h. »

Pour en faire une maison culturelle et sociale autogérée, des militants ont commencé à squatter ce lieu abandonné en 2010. Ils ont ensuite trouvé un accord avec la Ville de Strasbourg, propriétaire des lieux.

Renaud et Eugénie se sont investis pendant plusieurs années dans ce lieu.
© Thibault Vetter / Pokaa

Une cagnotte de soutien

Depuis, l’ancienne bâtisse située rue Prechter, à la Krutenau, tout prêt du quai des Bateliers, accueille un public plus ou moins précaire pour des événements culturels ou des repas, toujours à prix libre. Mimir tient aussi une bagagerie, qui contient 70 casiers, où des sans-abris peuvent laisser leurs affaires. Flo explique :

« Durant toute la pandémie, on a continué à tenir la bagagerie, c’était essentiel. Mais à part ça, comme on n’a rien fait, on n’a pas eu de rentrée d’argent. Normalement, on s’autofinance pour payer les charges en électricité, en eau, la taxe foncière, un contrat bancaire et une assurance. Cela revient à 550 euros par mois. Aujourd’hui, on a quasiment 0 euro sur le compte. Toutes les économies y sont passées. C’est pourquoi on a lancé une cagnotte de soutien. On compte aussi sur les prochains événements. »

À part ça, tous les lundis après-midi, les Mimiriens organisent des ateliers Do it Yourself et des séances de création plastique le mercredi après-midi.

La Maison était à l’abandon en 2010, les Mimiriens l’ont rénovée en s’autofinançant.
© Thibault Vetter / Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Dès demain, la Maison Mimir ouvre sa terrasse de printemps !

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !