Bonne nouvelle ! Une nouvelle forêt de 8000 m², composée 25 000 arbres est en train de naître à Mulhouse, le long de l’autoroute A36. Cette plantation devrait, à l’avenir, pouvoir absorber une partie du CO2 émanant de la circulation et en réduire le bruit. Elle s’inscrit à la fois dans le projet de végétalisation de la Ville ainsi que dans le projet  » 1 milliard d’arbres avec les communes en France « , visant à créer de nouvelles forêts durables à travers tout le pays.


Mulhouse va prendre un petit coup de vert. Une forêt de 8000m² est en train de voir le jour sur la promenade de Doller, le long de l’autoroute A36.

Cette nouvelle forestation, en plus d’apporter un nouveau coin de promenade, devrait permettre d’atténuer la pollution mais aussi le bruit émanant de la circulation des voitures. Pour ce faire, la forêt est plantée selon la méthode Mayakawi, venue du Japon. Cette dernière ayant pour objectif de favoriser la biodiversité, de nombreuses espèces locales vont être plantées de façon dense : trois arbres par m². Les forêts constituées selon la méthode Miyawaki absorberaient alors 2 à 10 fois plus de CO2 que les forêts en exploitation forestière. Au total 25 000 arbres vont prendre racine sur la promenade de Doller. Déjà plantés à ce jour, il reste aux équipes à effectuer le paillage du sol.

© Ville de Mulhouse / Document remis


Des arbres pour au moins 30 ans

C’est la société Trees-Everywhere qui est à la tête des opérations, agissant comme maître d’œuvre. Afin que le projet ait un impact sur l’économie locale, la société fait appel à des prestataires locaux dont un expert forestier, un expert botanique, un pépiniériste local, des entreprises de transport et de travail de la terre et enfin un ESAT. La ville met quant à elle à disposition les terrains où la forêt verra le jour. Enfin, les 200 000 € TTC (soit 8 € TTC par arbre) sont financés par les entreprises fédérées au sein de la Société Industrielle de Mulhouse, une association  » fédérant en son sein les entrepreneurs qui souhaitent construire ensemble des projets pour le dynamisme du territoire « , tel que le présente son site Internet.

Via ce projet, la Ville de Mulhouse commence à honorer son engagement. En effet, il s’agit en effet de la première ville signataire de l’appel national  » 1 milliard d’arbres avec les communes de France », lancé fin 2020 par la société Tress-Everywhere. L’objectif : que chaque commune mette à disposition 1 hectare de terrain pour y planter 30 000 plants. Afin d’assurer la pérennité du site, l’acte implique la signature d’un contrat nommé Obligation Réelle Environnementale (ORE), prévoyant l’obligation pour le propriétaire du terrain de ne pas couper les arbres pendant au moins 30 ans.

© Ville de Mulhouse / Document remis


Remettre de la nature en ville

La plantation de ces arbres s’inscrit également dans le cadre du programme de Mulhouse Diagonales. Ce dernier vise à créer un parcours vert à travers la ville d’ici 2028 et à  » remettre l’eau et la nature au cœur de la vie des Mulhousiens « , explique la Ville, en proposant « des endroits où se balader, se poser, échanger, prendre le temps…« . Cette plantation sera d’ailleurs complétée par Rivière de Haute-Alsace, l’un des partenaires de Mulhouse Diagonales.

L’objectif de la ville au cours des cinq prochaines années est ainsi de renaturer 34 hectares en cœur de ville.  » Afin de relever le défi de la transition écologique, il faut se donner des objectifs chiffrés. En renaturant 34 hectares sur 5 ans, nous aurons de nombreux impacts positifs : plus d’oxygène, une biodiversité plus importante, davantage de carbone absorbé. Les paysages urbains vont profondément évoluer, des îlots de fraîcheur vont se développer et le cadre de vie sera amélioré. L’arbre est le symbole de la ville de demain, il doit être notre signe de ralliement« , a fait savoir Michèle Lutz, Maire de Mulhouse.

© Ville de Mulhouse / Document remis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here