L’hiver est long, l’hiver est froid, mais l’hiver est aussi skiable en Alsace, et ça, ça aide à tenir jusqu’au Printemps. Mais cette année, niet le plaisir du ski, les stations de toute la France ont du éteindre leurs remontes-pentes et faire une croix sur leur saison. Un scénario qui en plus de faire mal à leur portefeuille, fait mal à leur coeur de passionnés. Mais nos montagnards, loin d’être des geignards, ont trouvé une alternative pour réouvrir : faire skier les professionnels, les licenciés, les compétiteurs et les techniciens. Ceux qui peuvent justifier de leur présence pour autre chose que du loisir et pour qui la perte d’une saison a un impact direct sur l’avenir professionnel. Loin d’être rentable, l’astuce permet au moins de réouvrir, de s’occuper, d’à nouveau glisser et rencontrer.



La station du Gaschney, entre 980 et 1280m d’altitude dans les Vosges

Aujourd’hui, c’est le troisième samedi de suite que la station réouvre sous ces conditions. Demain, il en sera de même, et tous les week-ends tant que la neige et la météo le permettront. Habituellement fréquentée par 500 skieurs à la journée dans cette même période, l’ouverture aux licenciés voit sa fréquentation tomber à 50-100 skieurs. Micky Gerloff, responsable dans la station, nous a partagé que le plaisir de retrouver l’activité semble primer sur la rentabilité. Une buvette, un drive à l’auberge du Schallern et la ferme auberge du Gaschney ont même ouverts pour l’occasion.

Dans le même esprit, d’autres stations autour de la vallée ont repris un service ponctuel : Gerardmer, le Lac Blanc, le Schnepfenried.


Mais qui a le droit de skier en ce moment ?

La station du Gaschney 360 est ouverte aux :

– Professionnels dans l’exercice de leur activité ;
– techniciens chargés de l’entretien et de la maintenance des remontées mécaniques ;
– pisteurs chargés d’assurer la sécurité des pistes ;
– professionnels en formation (par exemple les moniteurs qui doivent suivre les entraînements nécessaires au maintien de leurs compétences professionnelles).
– Personnes autorisées à pratiquer une activité sportive : sportifs de haut niveau pour leurs entraînements sur les pistes.
– Pratiquants mineurs licenciés au sein d’une association sportive affiliée à la Fédération française de ski (FFS) : élèves des clubs de ski ;
– jeunes espoirs, athlètes de clubs listés Projet de performance fédéral (PPF) qui se forment à une carrière professionnelle pour représenter la France en compétitions (qui avaient déjà accès aux remontées mécaniques).

Pour les autres malheureusement, il faudra attendre que le covid s’en aille avant de chausser à nouveau ses skis.

Gaschney360 ©Franck Meunier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here