En ces temps de couvre-feu et de confinements, nous n’avons jamais été aussi proches de nos écrans. C’est donc l’occasion rêvée, de nous interroger sur nos rapports aux jeux vidéo, sur leurs dangers mais aussi leurs bénéfices. Et ça tombe bien ! Créée par un groupe d’étudiants strasbourgeois, « Jeux Fais Quoi » a pour vocation d’intervenir auprès des parents et de leurs enfants afin de les accompagner dans leur approche et leur pratique des jeux vidéo. Grâce à différents projets adaptés à chacun(e) et à au type de jeux, ils souhaitent redonner une image plus positive aux activités vidéos ludiques. Tout cela en soulevant, bien sûr, certaines de leurs parts d’ombre et en apportant des réponses claires et argumentées aux méfiances de certains parents.


En mars 2019, Matthias Grosshans et Maxime Breistroff (plus tard rejoint par Hugo Falk et Vincent Bohrer et Jonah Prevel) ont décidé de créer « Jeux Fais Quoi », un grand projet d’accompagnement aux jeux vidéo. Une société coopérative qui accédera bientôt au statut d’association.

Grâce à leur passion pour le domaine, leur expérience utilisateur et l’intervention de professionnels de santé (notamment des psychologues), ils souhaitent faire changer les mentalités des parents mais aussi des enfants sur le sujet du jeu vidéo en général (et pas seulement les jeux dits « violents »). Il s’agit, certes, de pointer du doigt les aspects négatifs de certains jeux, mais aussi leurs aspects positifs. Car selon l’équipe de « Jeux Fais Quoi », les jeux vidéo peuvent aussi avoir des bienfaits sur la santé et calmer certains maux.

© Coraline Lafon


Une pratique bien ancrée dans notre société

Qu’il se pratique sur ordinateur, smartphones, tablettes ou consoles, le jeu vidéo est bien installé dans nos habitudes. Selon le bilan du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL), le marché français du jeu vidéo a enregistré en 2019 sa meilleure année depuis 1995, avec un chiffre d’affaires de 4,8 milliards d’euros. Une affaire qui roule.

Aujourd’hui, les jeux vidéo sont tellement présents dans nos vies, que pour certains évènements de e-sport par exemple, des stades entiers sont remplis de spectateurs qui regardent, non plus un match de foot, mais des combats virtuels. Certains de ces matchs en ligne sont regardés en direct par plusieurs centaines de millions de personnes. Un véritable engouement populaire qui a poussé les créateurs de « Jeux Fais Quoi » à s’interroger. Pour eux, il fallait lever les doutes des parents sur les pratiques de leurs enfants, concernant d’éventuels comportements à risques, mais aussi mieux accompagner ces derniers dans leur pratique :

« Lorsque celui-ci est correctement apprivoisé, [le jeu vidéo] il est vecteur d’apprentissages, de communication et d’épanouissement. Nous partageons notre vécu et la façon dont nous avons pu construire des relations de confiance avec nos propres parents vis-à-vis des jeux vidéo grâce à un dialogue, un accompagnement et une bienveillance de leur part et de la nôtre« .

© Capture d’écran du jeu MineCraft


Les actions proposées par « Jeux Fais Quoi »

Pour mettre leurs conseils en pratique, l’équipe propose des modules de travail autour de cinq grands axes : la prévention, la pédagogie, la culture du jeu vidéo, les métiers du jeu vidéo et les conseils et astuces.

  • Des conférences à destination des parents autour des jeux vidéo
  • Des tables rondes avec les parents et les enfants ou ados autour de différentes thématiques rattachées aux jeux vidéo (Micro-transaction, jeux en ligne, dépendance, etc.)
  • Des lives sur YouTube avec différents invités durant lesquels sont lancés des discussions autour des jeux vidéo et de leur environnement
  • Des jeux de rôle avec pour objectif de comprendre le point de vue de l’autre (enfant ou parent), et renforcer les liens de communication autour des jeux vidéo dans le cercle familial
  • Des après-midi avec les enfants / ados avec un temps de jeu suivi d’un temps de débat autour de la session de jeu et des jeux vidéo de manière générale

En plus, l’équipe propose aussi aux joueurs et aux joueuses de se rassembler sur le site « 2 Players 1 Game » autour d’ un serveur sécurisé. Ils y trouveront une communauté active de joueurs, qui met en avant les valeurs de respect, d’entraide, de maturité et du fun. On parle ici d’un cadre réglementé et libre d’accès, où les débordements, les insultes on encore le harcèlement sont bien évidemment bannis ! Une aubaine pour les enfants, qui rassurera aussi les parents.

En bonus, l’équipe vous conseille deux ouvrages sur le sujet du jeu vidéo :

  • Qui a peur des jeux vidéo de Serge Tisseron
  • Débranchez vos enfants de Anne Peymirat

Jeux Fais Quoi

16 rue Leicester
67000 Strasbourg

La page Facebook
Le site internet


© Page Facebook de « Jeux Fais Quoi »

© Photo de couverture : Epic Games

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here