L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

« Donne un poisson à un homme et il mangera une journée. Apprends à un homme à pêcher et il passera ses journées dans une barque à boire de la bière ». À défaut de pouvoir vous apprendre à pêcher, je peux déjà vous proposer un coup de main pour choisir vos futures bières à bord.

Oublions le temps d’un article les grandes marques de bières aux effluves de pisse que l’on s’envoie habituellement dans le cornet à l’heure de l’apéro, et laissez-moi vous présenter cinq micro-brasseries du coin qui redonnent au houblon ses lettres d’ivresse.

Mais d’abord, petit rappel de ce qu’est une micro-brasserie. On va trouver plusieurs définitions, mais pour aller au plus simple, disons qu’on va considérer une brasserie industrielle comme produisant plus de 100 000 hectolitres par an, une brasserie comme un lieu produisant entre 10 000 et 100 000 hectolitres de bières par an, une brasserie artisanale comme un lieu produisant quelques milliers d’hectolitres de bière et enfin une micro-brasserie comme un lieu produisant une centaine d’hectolitres de bière par an.

Souvent, ce sont des projets nés de l’ambition d’une femme ou d’un homme, d’une bande de potes ou même d’un élan familial, pour l’amour de la bière et la passion du houblon. Aujourd’hui plus que jamais, en attendant de pouvoir retrouver nos bars, il est important de consommer local… Et ne me dites pas que vous ne buvez pas de bière. Ready ?

© BeerBucheMan

3 Mâts

Derrière la Brasserie 3 Mâts se cache Erwin, un jeune homme de 30 ans dont le parcours, tissé de découvertes, de voyages et d’expériences, est aussi dépaysant et rafraichissant que les produits qu’il propose.

Enrichi par une belle traversée aux quatre coins du monde, Erwin décide de lancer sa micro-brasserie à Strasbourg, en arborant fièrement son pavillon : un bateau à 3 mâts. Car si le brasseur est 100% alsacien, il n’en reste pas moins Breton de cœur. La Brasserie a ainsi jeté l’ancre dans le quartier du Neuhof en septembre 2016.

On y trouve 8 références de bière, dont la très surprenante Calypso, une bière fruitée d’inspiration orientale, aux notes d’hibiscus… À essayer ! Mais également notre coup de cœur : la Polaris, une blanche ultra fraîche, aux notes d’orange et de citron.

Leur site internet / leur page Facebook

© Bastien Pietronave / Pokaa

Bendorf

On continue avec Bendorf, l’une des brasseries artisanales les plus incontournables de notre ville. Avec ses bières aux noms complètement fous et un travail particulier porté sur le goût, les bières brassées au Neudorf par les talentueux Félix, Matthieu et bien sûr Ben (aidés par Soizic) sont dans tous les cœurs.

Surtout dans ceux des vrais fans de mousses artisanales, ceux qui hument délicatement le produit dans son verre, ceux qui le lèvent au ciel et qui laissent sa belle robe être frappée par la lumière (et les curieux aussi).

Au programme pour votre palais, 7 bières permanentes toutes plus délicieuses les unes que les autres. On recommande la Queen of Langstross, une blonde IPA devenue la marque de fabrique de la brasserie. Elle présente au nez un bouquet intense de fruits exotiques apporté par les houblons américains, mais sans Donald. Santé !

Leur site internet / leur page Facebook

© Brasserie Bendorf

La Mercière

Installée depuis septembre à Cosswiller, à 30 km à l’ouest de Strasbourg, la Brasserie La Mercière a redonné vie à ce petit village de 500 âmes.

Depuis sa création en 2013, ces amoureux de la bière défendent un mode de production alternatif visant à privilégier les matières premières de qualité, les circuits courts et les partenariats locaux. Une brasserie avec un vrai parti pris responsable, donc, que l’on valide !

Ici, on vous propose des bières de dégustation, fumées, amères, douces ou acides, de la stout, de la blanche, de la pils et même du cidre artisanal pour les aventuriers. Un choix aussi large que notre amour du lever de coude.

Leur site internet / leur page Facebook

Les bières de la brasserie de la Mercière à Niedhausbergen. Crédit @La Bière d’Alsace

Perle

Une incontournable du brasserie game strasbourgeois. Le nom Perle reprend celui d’une ancienne marque alsacienne installée à Schiltigheim et fermée au début des années 1970. C’est finalement Christian Artzner, l’arrière-arrière-petit-fils du fondateur de la Perle en 1882, qui fait renaître la marque en 2009, 40 ans après la fermeture de la brasserie.

Les bières sont produites sur place. Dans la gamme de bières fines et délicates qui sont proposées, six sont présentes toute l’année : Perle Pils, Nature (blonde bio), Blanche Perle et les 7 Grains, IPA (India Pale Ale), Hop (single Hop) et Perle dans les Vignes. À chaque saison, la gamme s’étoffe avec la Noël, la Florale, La Perle des Îles et bien d’autres surprises…

Leur site internet / leur page Facebook

© Brasserie Perle

Brasserie Roue Libre

La Brasserie Roue Libre, c’est le fruit de la passion comme dirait ceux qui l’ont fondée. Une équipe de joyeux brasseurs strasbourgeois bien décidé à vous faire aimer et redécouvrir la mousse.

À la base de ce projet, il y a la bière, et pas n’importe laquelle… La bière artisanale, fruit de l’expérience et de l’amour que porte le brasseur à son breuvage préféré. Une bière qui a été longtemps imaginée, brassée, fermentée, puis dégustée par le palet dévoué de l’équipe et des nombreux amis, familles, admirateurs et autres curieux de passage.
Et quand on parle “d’une bière”, elle n’est bien heureusement pas seule puisque plus d’une centaine de recettes sépare David et Stéphane de leur premier brassin en tant qu’amateur.

Oubliez le temps des essais hasardeux et des petites bourdes du début… La brasserie Roue Libre a fait du chemin, et on vous invite clairement à marcher à leurs côtés.

Leur site internet / leur page Facebook

© Brasserie Roue Libre

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here