Ce matin, Jeanne Barseghian, la maire de Strasbourg, tenait une conférence de presse sur la tenue du marché de Noël, événement phare de l’attractivité de notre ville et temps-fort national. Les annonces étaient attendues et elles vont faire forcément parler : il n’y aura cette année pas de chalets au marché de Noël… qui sera tout de même maintenu ! Décidément, 2020 va jusqu’au bout changer nos habitudes…

Pas de bons chiffres pas de chalets. Pas de chalets… pas de chalets

« Je n’annule pas le marché de Noël. » Jeanne Barseghian est claire lorsqu’elle justifie sa mesure de maintenir l’événement qui anime Strasbourg pour tout le mois de décembre. Pourtant, cette édition 2020 n’aura absolument rien à voir avec les précédentes, à cause de la dégradation manifeste de la situation sanitaire. Première information d’importance : il n’y aura aucun chalet lors de cette édition 2020 !

Un scénario qui avait été envisagé depuis mi-juillet par la Ville, qui travaille depuis le début avec la préfecture et l’Agence régionale de Santé (ARS). D’habitude, la préparation du marché de Noël prend un an, la Ville a dû faire bien plus rapidement, présentant ses deux propositions le 16 octobre dernier. D’autant plus que la préfète a souhaité prendre davantage de temps, ce qui est problématique selon Jeanne Barseghian, qui ne voulait pas laisser les différents acteurs dans l’incertitude : les associations, les commerçants, les forains…

À cause la dégradation des indicateurs sanitaires, l’Eurométropole ayant selon Jeanne Barseghian dépassé les 300 cas positifs sur 100 000 habitants (au-dessus du seuil d’alerte de cet indicateur, faisant craindre un couvre-feu) il était impossible de maintenir le marché de Noël tel que nous le connaissions, avec ses 300 chalets. De plus, il semblerait que Strasbourg suive à deux semaines près la trajectoire des autres métropoles françaises frappées de couvre-feu.

@Martin Lelievre pour Pokaa

« Repartir de la base » : nouvelle feuille de route en prévision de 2021 ?

Dans ces conditions, la volonté de la ville est tout de même de maintenir le maximum d’événements et d’animations. Et de repartir à la base, avec des artisans et commerçants locaux. Strasbourg capitale de Noël sera donc maintenue, avec le volonté de garder l’ambiance de Noël. Il y un grand sapin place Kléber, ainsi qu’une ville strasbourgeoise illuminée. Des animations auront lieu dans toute la ville, avec des déambulations d’artistes, des concerts, des chorales et des expositions. Des événements qui feront que malgré tout dans cette période difficile on puisse garder une ambiance de Noël.

Selon Guillaume Libsig, adjoint notamment en charge du marché de Noël, le maître-mot est l’adaptabilité. « On est en situation de voir que l’Alsace ne sera pas compatible avec le format classique, et il y a besoin de ces deux semaines avant fin novembre pour savoir comment transformer l’édition du marché de Noël. Pour que cette édition ne soit pas une édition martyre et sacrifiée. » Et sans doute aussi un premier essai pour repenser le marché de Noël pour les années à venir, un des objectifs de la municipalité.

Le marché de Noël de Strasbourg est quand même un événement marquant de la vie culturelle française. C’est aussi sans doute l’un des symboles pour « sauver Noël », une problématique de plus en plus discutée ces derniers temps avec les annonces de couvre feu. Avec un marché de Noël sans chalet, on prend un nouveau coup dans le bide avec un nouveau bouleversement de nos habitudes. Mais c’est peut-être aussi enfin la possibilité de repenser le marché de Noël de façon plus locale. Cette édition 2020 ne sera comme aucune autre et on suivra avec attention ses résultats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here