Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Body Positive : le compte Instagram strasbourgeois qui met bien dans son corps

3.7k Lectures
Publicité
Publicité

Sur les réseaux sociaux, le compte Body Positive France, créé par deux Strasbourgeoises, aide les femmes à se sentir bien dans leur corps. Au travers des témoignages, on y parle complexes mais aussi de santé, des règles, de la ménopause, des violences, et de la féminité… Le mouvement a vu sa notoriété grimper grâce à ses Apéros Body Positive, et il lance aujourd’hui son association : Corps et Esprits Positifs.

Bienveillance pour tou(te)s

Se sentir bien dans son corps de femme, dans sa féminité, s’accepter et accepter l’autre telle qu’elle est. Voilà ce qui anime Cyrielle. Depuis 2016, la photographe réconcilie les femmes avec leur image, grâce à ses shootings. Au cours de l’été 2019, cette Strasbourgeoise rêve de créer une communauté féminine bienveillante où seraient abordés des thèmes aussi divers que les complexes, la sexualité, la maladie, les règles ou tout autre sujet liant la femme à son corps. Une « sororité », dont le mot d’ordre serait la bienveillance.

De cette réflexion, naissent le compte Instagram et sa version Facebook, « Body Positive France ». L’idée : toutes celles qui souhaitent partager un message, une expérience sur leur page personnelle, peuvent mentionner ce compte pour y être diffusé à toute la communauté. « Je me suis rendu compte qu’avant ça, il n’y avait pas de compte français qui permettait de repartager des publications de femmes sur la relation à leur corps, en abordant ces différents sujets », explique Cyrielle.

https://www.instagram.com/p/CDf3vvKKCX1/?utm_source=ig_web_copy_link

« Se regarder dans la glace avec douceur »

En faisant défiler les photos sur l’écran de son téléphone, on y découvre des images de vergetures, de formes, de crânes rasés, de cicatrices et de sourires. Beaucoup de sourires. Puis il y a les textes qui racontent une agression, un harcèlement, une maladie, un complexe mais aussi des déclarations d’amour à son corps, des messages d’espoir et des encouragements. Pour apprendre à s’aimer un peu plus.

Par ces partages, Cyrielle espère que d’autres femmes, confrontées aux mêmes difficultés, aux mêmes blocages, puissent avancer, en posant un regard différent sur leur propre histoire : « Quand je publie, mon objectif c’est toujours de me dire que si une ado de 12 ans nous lit, elle pourra trouver des conseils et un regard bienveillant et comprendra qu’il faut se regarder dans la glace avec douceur. »

Pour celles qui n’ont pas l’envie de raconter leur histoire publiquement, Cyrielle répond aussi aux messages privés, « trois ou quatre par jour ». « Certaines n’attendent même pas de réponse ou de conseil mais ont juste besoin de vider leur sac. » Malgré tout, Cyrielle reste vigilante : « Lorsque je vois que le problème est plus profond ou dépend du médical, je redirige vers des professionnels. »

https://www.instagram.com/p/CB0vKhtKXu5/?utm_source=ig_web_copy_link

Des apéros pour s’écouter

Face au succès sur les réseaux sociaux, Cyrielle et son acolyte Anissa, ont voulu concrétiser ces échanges. C’est ainsi qu’ont commencé les Apéros Body positive, mis en place cet été 2020. Assises en cercle, dix femmes (au maximum) et les deux animatrices, partagent leurs histoires. « Chacune vient parler de ce qu’elle veut. ». Après un témoignage, toutes sont invitées à échanger sur le sujet et trouver avec bienveillance les mots qui feront avancer l’autre.

« Il n’y a pas de petit problème, insiste Cyrielle. On ne se dit pas « toi, tu as trois kilos en trop, mais elle, elle a un cancer ». Non. Si tu vis mal tes trois kilos tu as le droit d’en parler. Le but est d’aider toutes les femmes. Elles peuvent toutes complexer, qu’elles fassent du 34 ou de 52. Certaines disent parfois « elle n’a pas besoin de se plaindre elle fait du 34 ». Et bien si, si elle veut se plaindre elle le fait. Le but c’est simplement d’aider les femmes à poser un regard différent sur leur problématique. »

Face au succès de ces apéros estivaux, Cyrielle et Anissa ont décidé de renouveler l’expérience. Le prochain aura lieu le 1er octobre, dans une salle de la maison des Potes, à la Meinau.

Une association pour aller plus loin

Les deux jeunes femmes ont décidé d’aller plus loin, en montant une association. La première assemblée générale a eu lieu le 1er septembre et les inscriptions débuteront ce 1er octobre. « Au cours des apéros plusieurs participantes nous on dit vouloir faire plus et s’investir. On a donc créé l’association Corps et Esprits Positifs. On voulait un nom plus global pour ne pas se limiter dans nos actions. » Le programme de l’association naissante s’annonce déjà bien rempli. «On aimerait mettre en place des expositions photos mais aussi des journées body positive, avec des ateliers. Tout en poursuivant sur le compte Instagram où on souhaiterait aussi mettre en lumière des femmes avec un parcours inspirant ».

Avec toujours un même objectif : « On t’aide à lâcher prise, à savoir que tu peux surmonter ton problème, en t’apportant un autre regard. » Et surtout, avec toujours beaucoup de bienveillance.


Le compte Instagram Body Positive France / La Page Facebook


Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Body Positive : le compte Instagram strasbourgeois qui met bien dans son corps

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !