Chez Pokaa, on vous parle souvent de petites perles dissimulées ça et là à travers la ville, d’histoires méconnues ou de bâtiments qui cachent des secrets qui ne cherchent qu’à ressurgir. Des institutions discrètes ou des édifices tellement imposants que l’on passe devant sans leur manifester l’intérêt qu’ils méritent. Le Ciarus est de ceux-là : un gigantesque multi-espace de 7 000 m2 regroupant un restaurant au rapport qualité prix déroutant, tourné vers la localité, une auberge de jeunesse flambant neuve, un lieu de culture, d’écoute et d’accueil pour tous, entièrement remis à neuf en 2015. Madame Perrin-Jund et Madame Chatraoui nous ouvrent les portes de cette belle curiosité ouverte depuis plus de 35 ans qui s’offre aujourd’hui une nouvelle jeunesse.

Située au numéro 7 de la rue Finkmatt, à proximité du tribunal, se dresse le Ciarus, une « auberge de jeunesse », comme le suggère l’internet. Mais le Ciarus est bien plus que cela. En fait, il a été pensé comme un espace de vie, ouvert à tous 7 jours sur 7, 24 h sur 24. Un endroit respectueux de l’environnement (certifié Écolabel) crée au cœur de la ville pour que chaque visiteur, qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, puisse trouver un nid douillet, manger un repas complet issu des cultures locales, trouver une oreille attentive, s’informer sur la ville et la région en buvant un bon café, une bière ou un même un cocktail si ça le chante. Avec plus de 300 clients par jour, le Ciarus, c’est tout une galaxie.

Un Self-restaurant basé sur le local de A à Z

Plus de 300 clients par jour se pressent au restaurant pour découvrir les plats faits maison concoctés par le chef et de ses 18 coéquipiers, une sacrée brigade. Au visu, c’est un self moderne dans un cadre de restaurant haut de gamme, avec toujours la petite décoration qui va bien. Et lorsque l’on regarde les plats proposés, on se rend compte qu’une attention toute particulière a été portée sur tous les pans de la restauration, de l’entrée au dessert en passant par l’environnement dans lequel on déjeune, franchement ça a de la gueule. Tout est maîtrisé : pas de place à l’improvisation, les plats sont de saisons, variés, frais, locaux, travaillés sur place, les desserts préparés par trois pâtissiers aguerris font rougir, c’est carrément alléchant.

Aussi, le Restaurant Self propose un « Comptoir-bar » où l’on trouve une carte de boissons étoffée. Tous ces coups de fourchettes et ces levés de coudes sont donnés sur les 220 places des 4 salles à manger modernes et leurs annexes. Des espaces aérées et lumineux… On respire ! Enfin, des tables sont installées à l’extérieur et en pleine verdure pour ceux qui voudraient boire un verre, ou manger un bout au soleil, pour prolonger l’été.

Trois formules self déjeuner sont proposées :

  • La formule entrée + plat (10,70€)
  • La formule plat + dessert (10,70€)
  • La formule entrée + plat + dessert ( 11,55€)

Et il n’y a pas que le midi !

  • Le petit-déjeuner : de 7h à 9h la semaine et de 7h30 à 10h le weekend.
  • Le déjeuner : de 11h45 à 13h30 (13h pour tous les groupes)
  • Le dîner : de 18h45 à 20h

« Nous avons voulu imaginer une hostellerie et une restauration différente. Venant du monde du luxe et en connaissant les spécificités, j’avais envie de proposer des prestations haut de gamme pour tous, sans se focaliser sur le porte monnaie de chacun. Chez nous, toutes nos équipes font le maximum pour mettre la petite touche de décoration, accueillir chaque client comme il se doit, lui sourire, lui parler, car chaque petite attention compte. Nous mettons un accent sur la qualité de nos repas, sur la provenance et la fraîcheur des produits, mais aussi sur le confort et la propreté. Celle des chambres mais aussi dans chaque recoin de l’établissement. Chez nous, celui qui a 10 € en poche et celui qui en a 500 sera accueilli et de la même manière et surtout avec bienveillance, pour se sentir bien tout simplement, c’est notre philosophie.« 

Une auberge de jeunesse loin des classiques

Oubliez tout ce que vous savez sur les auberges de jeunesse rances et poussiéreuses, le Ciarus casse définitivement les codes. On y trouve bien-sûr tous les éléments d’une auberge classique : des chambres de 2 à 6 lits, des espaces pour échanger, jouer, flâner, des documents pour découvrir la ville et la région, un billard, un bar, un snack et un coin café. Mais on oublie définitivement les grands dortoirs moches, les couvertures qui grattent et les coussins durs. Là bas, dans l’une des 91 chambres (309 lits), tout a été refait à neuf pour se sentir à l’aise, au calme. Du sol au plafond en passant par la literie, tout a été repensé pour des séjours qui ressemblent plus à ceux que l’on réserve dans un hôtel étoilé que dans une auberge du bout du monde.. En fait, c’est bien mieux que ma chambre et ça fait réfléchir. J’ai testé les coussins…c’est un délire.

  • 58 € la nuit pour une chambre individuelle

Pédagogie et écologie à tous les niveaux

Le Ciarus revendique également une démarche éco-responsable globale : suppression du plastique, présentation des ingrédients dans des pots en porcelaine, utilisation du verre consigné et recyclable, limitation des cartonnages, approvisionnement en local, pédagogie dans les chambres. Chacun, membre du personnel ou de la clientèle, est sollicité et participe activement à cette volonté verte, en réalisant des gestes responsables à tous les niveaux. Aussi, l’équipe composte ses propres déchets.

Art, culture et design : trois fils conducteurs

Lorsqu’on jette un œil aux nombreuses salles et couloirs du Ciarus, on ne peut que remarquer l’attention toute particulière qui a été portée sur l’art et le design, notamment à travers une décoration épurée et moderne constamment frappée par la lumière, mais surtout à la place laissée aux artistes locaux. En effet, madame Perrin-Jund souhaite les mettre en avant en leur proposant d’exposer sur les murs blancs de l’établissement et offre ses services pour la réalisation de vernissages. L’art et le design, à travers des sculptures, fresques ou autres tableaux, s’affiche en grand dans presque toutes les pièces. Encore un joli plus qui rend la visite de chacun recoin agréable, qu’on vienne boire un jus ou un café en pleine aprem, manger un bout sur les coups de midi ou ronfler pendant une semaine.

Bref, une très très jolie découverte qu’on valide à 100% ! Et vous, vous connaissiez cet endroit ?

CIARUS STRASBOURG
(Auberge de jeunesse et resaurant)

7 Rue Finkmatt
67000 Strasbourg
03 88 15 27 88
Ouvert 7jours sur 7 et 24 h sur 24 (auberge)

>>Le site internet avec TOUTES LES INFOS <<

© Bastien Pietronave

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here