Il s’appelle Christoph (sans « e » !) de Barry, il a 43 ans et il a besoin de nous ! Pour un projet un peu fou, ce photographe professionnel recherche des volontaires, prêts à se faire tirer le portrait pour tapisser la place Kleber de centaines de visages de Strasbourgeois(e)s. On vous explique.

Réunir les Strasbourgeois

« Avant, je bossais dans le social. Mais pendant ma crise de la quarantaine, je me suis dis que si je ne le faisais pas maintenant, je ne réaliserais jamais ce rêve de devenir photographe ! », m’explique Christoph au téléphone. Mais je comprends vite que malgré tout, l’aspect social est resté très présent dans son nouveau travail de capteur d’images : « J’étais très frustré de me rendre compte, à la fin du confinement, qu’on allait se déconfiner, mais pas pouvoir se rassembler, faire la fête, être ensemble. Pour moi il fallait positiver, trouver un moyen de se rassembler autrement. » C’est ainsi qu’est né son projet « La Mosaïque de l’espoir ».

Très inspiré par le travail de JR, un artiste spécialisé dans le collage photographique, le projet de Christoph consiste à créer un damier géant sur la place Kléber, constitué de portraits de Strasbourgeois, imprimés sur des supports de 1 mètre sur 1 mètre ! « L’idée c’était de réunir les gens même si ils ne pouvaient pas se réunir, et apporter un message d’avenir, précise le photographe. Aussi, pour symboliser la distanciation sociale obligatoire, il y aura un espace de 1 mètre entre chaque portrait. Cela permettra aux curieux de circuler entre les photos, pour mieux contempler les visages et lire les messages qui seront inscrits sur les masques que porteront les photographiés.« 

Projet photo cherche volontaires

Si l’idée du projet vient de lui au départ, Christoph a tout de même prit contact avec la ville, pour avoir un coup de pouce pour l’impression des photos, qui coûte très cher. Il a également fait appel au crowdfunding et à des entreprises locales pour soutenir financièrement son idée. Pour l’instant, il a déjà photographié des centaines de personnes dans des lieux strasbourgeois symboliques socialement, comme par exemple Les Petites Cantines, Emmaüs ou encore l’Hôtel de la rue. Mais, pour compléter sa mosaïque de 900m carrés, avec 450 visages, il a encore besoin de monde !

Donc, si tu veux avoir ta tête en grand sur la place Kleber cet été, zéro critère à respecter : il te suffit de le contacter sur sa page Facebook ou via Instagram. À noter tout de même, même si ça coule de source : « Je n’accepterai pas les messages de haine ou d’insultes personnalisées sur les masques, ce n’est pas l’ambiance du projet. »

Il reste encore quelques ajustements et négociations à mettre en place, mais, en attendant une date plus précise, l’œuvre éphémère devrait voir le jour en juillet. Pour terminer, l’artiste ajoute :  » « Comme les photos sont imprimées en noir et blanc, je vais peut-être aussi ramener des craies pour que les gamins puissent dessiner autour et ramener de la couleur ! » Un joli projet collaboratif qu’on a hâte de découvrir sur la place Kleber cet été.


La page Facebook de « La Mosaïque de l’Espoir »

1 commentaire

  1. C’est bien, j’apprécie l’art sous toutes ses formes. Par contre planter des arbres sur cette place au lieu de mettre des fontaines pour rafraîchir les passants serait peut-être une idée intelligente pour la nouvelle mairie Et tellement plus écologique aussi que cette place déserte en plein soleil…….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here