Kokoroko, c’est ce fameux groupe d’afrobeat nouvelle génération composé de 8 jeunes musiciens originaires du sud de Londres. C’est là-bas, en Angleterre, qu’ils ont décidé de créer un collectif qui mélangerait le jazz, l’afrobeat et bien d’autres sonorités venues d’Afrique et d’ailleurs. Tout juste un an après la sortie de leur premier EP en 2019, qui eut d’ailleurs un succès planétaire, le groupe sera de passage à La Laiterie de Strasbourg, le 4 novembre prochain, pour un concert aux influences qui fera danser même les plus timides.

Kokoroko s’inspire des racines nigérianes et ghanéennes de certains de ses membres pour créer des sons aux milles accents. Des accords précis et des mélodies qui font tout simplement du bien. Un concert plein de chaleur et rempli de bonnes ondes, on a hâte de se fondre dans la fosse de La Laiterie.

Le mot Kokoroko signifie « être fort » en Urhobo (Nigéria). Et c’est aussi la force multiculturelle du collectif, mariée à la maîtrise parfaite des instruments, qui a fait le succès du jeune groupe que nous aurons le plaisir d’aller applaudir.

Quel succès pour cette jeune équipe aux inspirations singulières dirigée par la trompettiste Sheila Maurice-Grey et son homologue Onomé Edgeworth! Avec leurs 6 musiciennes et musiciens, tous issus de la diaspora africaine et caribéenne, ils ont dominé le classement Spotify et Youtube pendant de longs mois, notamment avec ce titre aux plus de 35 millions de vues :

Une guitare qui s’emballe, un saxo et des trompettes enivrantes, un clavier qui résonne, une batterie qui donne le ton, d’élégants trombones : l’Afrique et ses sonorités se mêlent aux courants de la scène actuelle dans une danse qui fonctionne à la perfection. Une danse qui fait assurément remuer le bassin de ceux qui viendront applaudir la joyeuse bande.

Au niveau du genre musical, Kokoroko propose aussi bien du jazz langoureux et planant que des morceaux au bouillonnement plus que communicatif. Inspiré de Fela Kuti, Tony Allen et des autres légendes de l’afrobeat, le groupe apporte une nouvelle énergie avec une musique hybride, entre jazz, funk et afro.

En effet, Kokoroko est aussi à l’aise sur des reprises de grands maîtres du jazz que sur des improvisations aux rythmes plus soutenus ou des mélodies saccadées. C’est décidément un groupe aux divers talents qui propose une approche complète, moderne et novatrice d’une musique (le jazz) qui n’en fini pas d’être réinventée.


KOKOROKO

LA LAITERIE (grande salle)

17 rue du Hohwald
67000 Strasbourg

Mercredi 4 novembre 2020 de 19h30 à 22h30

La billetterie

La page Facebook de l’événement


Photo de couverture : © Radio Nova (Lyon)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here