Musées, galeries, expos : les œuvres d’art auraient pu prendre la poussière derrière les portes fermées de leurs grandes maisons. C’était sans compter la Toile, qui se met au service des toiles, et invite l’art chez toi dans un défi mondial : #tussenkunstenquarantaine. Un jeu auquel les Musées de la Ville de Strasbourg et quelques Strasbourgeois.es se sont prêté.e.s. Et ticket gagnant : un concours national à la clef sur les réseaux. Alors c’est qui, maintenant, les vieilles croûtes ?

Tousse en…quarantaine-quoi ?!

« Tussen Kunst en Quarantaine » (« Entre Art et Quarantaine ») : du néerlandais qui se conjugue désormais à l’international, dans un défi arty sans frontières. À l’origine : un challenge lancé par trois Néerlandaises férues d’art qui ne cultivent pas que leur curiosité, mais également leurs… 238 000 followers sur Instagram.

Le concept ? Détourner une œuvre d’art et la recréer chez soi avec les moyens du bord.

Non sans humour et auto-dérision, ces tableaux 2.0 nous prouvent que l’Art est universel et intemporel. Et qu’avec un peu d’imagination et une connexion internet : on peut être les prochains Da Vincheap ou Andy WarLOL.

Quand les Musées de Strasbourg se font tirer le portrait

Repris par des grands musées et des particuliers, aux quatre coins de la planète, le challenge est arrivé jusqu’à chez nous, sur les réseaux sociaux des Musées de Strasbourg. Contraints comme tout le monde, de fermer leurs portes le mois dernier, ces derniers n’en ont pas pour autant oublié leur mission de médiation culturelle.

Parti d’une initiative en interne et de l’équipe com’ des Musées qui a décidé de poster les créations de leurs membres sur leur Page, pour en motiver d’autres, le défi a trouvé son public. Petit à petit, de nouvelles créations ont suivi, ne manquant ni d’inventivité ni d’humour. À l’honneur ? Des œuvres de leurs collections, dont quelques hommages à Tomi Ungerer, dont celui du Géant de Zéralda… Un petit coup de cœur.

Une jolie promotion, donc, de notre patrimoine local, et des œuvres qui se cachent derrière les murs de nos musées aujourd’hui condamnés au silence.

À ton tour d’amuser la galerie !

L’histoire ne s’arrête pas là. Depuis le 23 avril et jusqu’au 25 mai, un concours national a été lancé par le Club Innovation & Culture CLIC France (« l’innovation et le numérique au service du patrimoine et de la culture »), suivi par les Musées de Strasbourg et des partenaires tels que Télérama, Beaux-Arts Magazine, Paris Musées, et une trentaine de musées nationaux. Afin de promouvoir et valoriser les collections françaises, pendant cette quarantaine nationale.

…Artiste de brique et de braque, tu te sens l’âme d’un MacGyVermeer ? Ne te cherche plus d’excuses et montre tes talents en représentant Strasbourg et ses Musées !

À la clef : voir sa création republiée sur les sites et réseaux des musées participants, et version papier et web dans le magazine Beaux-Arts ; ou encore gagner des dotations culturelles (abonnements numériques, catalogues d’expos, abonnements dans les musées, etc).

Pour déterminer les gagnants : un prix du public (qui sera amené à voter sur un site dédié). Et un prix du jury, composé de : la fondatrice du challenge mondial #tussenkunstquarantaine, 2 directeurs/représentants de musées français, un artiste numérique, 2 journalistes Culture et un influenceur.

Pour participer au concours #ArtEnQuarantaine du CLIC :

Il faut :

  • Résider en France
  • Choisir une œuvre d’art dans les collections des musées de France
    (Pour explorer les œuvres des Musées de Strasbourg, hors MAMCS, et représenter notre ville, c’est par ici)
  • La recréer chez soi avec les moyens du bord (avec des objets du quotidien et sans logiciel de retouches)
  • La poster sur Facebook ou Instagram en mode « Public » avec les 3# suivants : #tussenkunstenquarantaine, #artenquarantaine et citer le # ou @ du musée d’où vient l’œuvre
    (Pour Strasbourg, vous pouvez mentionner : @Musées de la Ville de Strasbourg sur Facebook ou tagguer @museesdestrasbourg sur Instagram)

[Les photos ayant été publiées avant le 23 avril, date de début du concours, pourront être reproposées avec les # correspondants, ou être envoyées à [email protected]].

Allez, tous à nos tableaux : on s’y met dare-d’art ! Pour une quarantaine sans musée, mais pas sans s’amuser !


Pour en voir +:

Sur le défi #TussenKunstenQuarantaine :
Instagram
Facebook

[Plus d’infos sur le concours CLIC]

Les Musées de Strasbourg :
Facebook
Instagram
Le site


>>Fanny SORIANO<<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here