Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

12 petites choses qu’on n’avait jamais pris le temps de faire avant d’être confinés

2.7k Lectures
Publicité
Publicité

Je ne sais pas si tout le monde l’a remarqué, mais en ce moment on a sacrément le temps de se faire chier. On a tellement de temps devant nous pour être créatif et apprendre à faire des choses, utiles ou non, qu’on n’a plus aucune excuse pour procrastiner. Le temps est venu d’apprendre à faire tous ces petits riens que l’on a un jour eu envie de faire mais qu’on a remis au lendemain. Alors, seul ou à plusieurs, dans un petit ou grand foyer, voici quelques idées simples, jadis repoussées, sur lesquelles on a le temps de se pencher. Vous pourrez réaliser au moins l’une de ces 12 choses à la maison, on fait avec les moyens du bord. Certaines réalisations se feront en cinq minutes, d’autres demanderont un peu d’acharnement (tutos pépites en perspective).

***

1) Classer les photos de ton ordi et de ton téléphone pour dénicher des pépites

Si il y a bien une chose que l’on aime procrastiner c’est le tri, le rangement, le classement. Et il en est de même pour le digital. Sur nos ordis, nos tablettes, nos téléphones, on a tous des centaines voir des milliers de photos, vidéos ou de mémos à trier.

Dans nos notes, on retrouvera forcément le nom d’un film qu’on a toujours voulu voir, le titre d’une chanson qu’on a un jour noté quelque part, tout bourré, et qu’on a oublié deux minutes plus tard. Le numéro d’un type incroyable rencontré en soirée, une idée de génie oubliée. Bref, des choses enfouies dans les méandres de nos appareils connectés. Et puis dans nos albums photos, on retrouvera tous des photos gênantes pour nos potes, des photos honteuses ou magnifiques, c’est le moment de les dénicher et surtout de les partager.

***

2) Apprendre à finir un Rubik’s cube… pour passer les temps…

Non, apprendre à finir un Rubik’s Cube n’est pas réservé aux surdoués ou aux champions de mathématiques. Mais le cube coloré n’en est pas moins un jeu de réflexion qui nécessite une méthodologie méticuleuse, des règles à respecter. Inutile de le tourner frénétiquement, ça ne sert à rien. Si vous avez un Rubik’s Cube quelque part chez vous, voici quelques explications simples pour venir à bout de cette invention du démon : Méthode de résolution d’un Rubik’s Cube.

***

3) Jouer d’un instrument pour… un million de raisons…

Quand tu ne sais pas jouer d’un instrument et que ton pote chope la guitare et fait un solo de folie… ça impressionne, et ça fait monter la moutarde du seum. Piano, saxo, ukulélé, trombone, guimbarde, thérémine…quel que soit l’instrument que l’on aime, c’est le moment de s’y mettre. Que l’on soit totalement novice ou qu’on ait appris ou non le solfège au collège.

Alors voilà, pour s’y mettre, si vous n’avez personne dans votre entourage qui peut vous donner des cours directs ou par caméra interposée, il existe des milliers de tutos explicatifs et ludiques. Et si vous n’avez pas d’instrument, on peut jouer des percussions avec n’importe quoi sur à peu près tout. Un gobelet, une table et c’est parti.

***

4) Reprendre contact avec des personnes que l’on a perdues de vue

On a tous une ou plusieurs personnes qui ont marqué nos vies et que l’on a un jour voulu recontacter. Ces amis, collègues ou amours que l’on a perdus auxquels on pense de temps en temps, ou très souvent, en se demandant ce qu’ils deviennent, comment est leur vie.

Alors oui le confinement éloigne, mais il peut aussi rapprocher, par téléphone ou à travers une vidéo instantanée, des personnes qui sont totalement sorties de nos quotidiens, qui ont changé de ville, de pays, et de vie tout simplement. Le confinement peut aussi nous renouer avec tous ces gens avec lesquelles les distances se sont crées de force, après une rupture, un déménagement ou un divorce.

Aujourd’hui il est temps de recontacter tous ces visages en mettant ou le passé de coté, juste pour le plaisir d’entendre une voix, d’échanger des textos ou simplement pour faire taire une forme de curiosité. On imagine pas le nombre de conneries et de pépites qu’un pote que l’on a pas vu depuis dix ans a à nous raconter…

***

5) Apprendre à jouer aux échecs, parce que c’est passionnant…

Même combat pour les échecs. On a toujours tendance à penser que de jouer aux échecs est un exercice impossible, un jeu ultra complexes pour les foutus mentalistes. Et bien c’est encore moins vrai que pour le petit cube que l’on vient de citer plus haut. Le jeu d’échecs est un jeu qui se joue à deux et qui consiste à déplacer ses pièces (16 chacun), respectivement blanches et noires, sur un plateau.

Vous disposez d’un roi, d’une dame, de deux fous, de deux cavaliers, de deux tours et de huit pions. Chacun se déplace d’une manière différente sur sa couleur. Le but est simplement d’éliminer peu à peu les pièces de l’adversaire jusqu’à placer le roi adverse dans une position telle qu’il ne pourra éviter d’être pris au coup suivant. Bon ça parait complexe comme ça mais ça ne l’est pas.

Voici les règles complètes pour clarifier tout cela : règles et explications échecs.

Lorsque l’on aime ça il n’y a pas plus prenant, et ce qui est cool c’est que ça peut durer des heures, pas mal pour passer le temps !

***

6) Ranger et trier tes fringues pour en donner à des assos après le confinement…

Normalement, à cette époque de l’année, nous sommes en train de faire un bon vieux nettoyage de printemps dans nos intérieurs. On range, on nettoie mais on trie aussi, souvent nos fringues. On sépare les habits plus chauds des tenues estivales, on prépare l’arrivée des beaux jours. Le confinement + le printemps sont donc deux bonnes excuses pour donner une partie des fringues que l’on ne met plus et qui pourraient servir à d’autres causes. Pas besoin de tuto pour ranger ses vêtements. Il faut juste les essayer à nouveau, hésiter, les réessayer, hésiter à nouveau… et accepter qu’ils ne nous vont plus.

Lorsque ceux-ci seront triés, il serait utile et généreux de les placer dans un sac fermé, de les stocker, pour l’instant, et de les donner une fois le confinement terminé.

Trois associations pour donner ses fringues à Strasbourg :

***

7) Apprendre le Tarot pour faire plaisir aux parents…

Bon ok, le Tarot est un jeu de darons, le genre de jeux auxquels nos parents ou amis de la famille jouaient en s’envoyant des canons les soirs d’été. Le Tarot classique (il en existe un tas de variantes), est donc un jeu de cartes qui se joue le plus souvent à 4 ou plus. Il demande une bonne réflexion, impossible de l’apprendre si tu es déjà bourré. Il est composé de nombreuses règles, de combinaisons et de techniques farfelues qui s’entremêlent, alors mieux vaut avoir l’esprit clair. Les explications et les règles précises ici.

***

8) Se mettre au poker pour se faire un peu d’argent…

Quoi de mieux que le Poker pour passer le temps, qu’il se joue sur table avec les colocs ou sur tablette avec des inconnus confinés. Le Texas Hold’em est le type de Poker le plus courant. On distribue un nombre de pions à chaque joueur, chaque pion ayant une valeur propre (10, 20, 50, 100, 500). Ce sont nos gains, notre butin à défendre et à faire gonfler en remportant les pions des adversaires.

On distribue deux cartes à chaque joueur. Au milieu du tapis, de la table, sont placées progressivement 5 cartes ayant chacune une valeur (As, Roi, Dame, Valet etc…) et pouvant également créer des combinaisons, entre elles, mais aussi avec les cartes que vous avez dans la main (paire, full, quinte flush… etc. voir liste complète ici).

Le but est donc de créer la meilleure combinaison possible avec les cartes que l’on a dans la main et celle sur le tapis. Mais ce qui rend les choses excitantes c’est le Bluff. Vous pouvez faire semblant d’avoir de bonnes cartes, ou feindre d’en avoir de mauvaises pour déstabiliser votre/vos adversaires. Ils joueront ou non en conséquence, le poker étant en grande partie basé sur le bluff. Vous pouvez donc gagner la partie et rafler la mise en ayant aucune combinaison, aucune « bonne carte » mais en mettant la pression aux autres. Avoir un 3 et un 2 dans sa main peut vous faire tout rafler.

Les règles complètes du Texas Hold’em.

https://www.youtube.com/watch?v=5U-A1kdaYlM

***

9) Apprendre à manger avec des baguettes pour avoir l’air plus fin au restaurant…

Dans certains restaurants asiatiques les baguettes s’imposent naturellement face aux fourchettes, cuillères et autres couverts. Normal c’est culturel. Mais de nombreuses personnes ne sont pas à l’aise pour manger à l’aide de ces deux bouts de bois. Même si je n’y suis jamais arrivé rien de plus simple :

***

10) Changer la disposition des pièces pour créer un peu de nouveauté…

Pour casser la routine du quotidien, il est parfois agréable de modifier son environnement, d’arranger autrement son espace, de voir son intérieur sous un autre angle. Alors, avec l’aide de votre chat, de vos colocs ou sur les conseils vidéos de votre meilleur(e) ami(e), il est temps de déplacer les meubles, de balayer sous le canap, de jeter cette lampe qui ne fonctionne pas, d’enlever le porte manteau qui gêne, de placer la plante un peu plus proche de la fenêtre…

***

11) Lire enfin tous les bouquins qu’on laisse traîner…

Les livres, victimes numéro uno de la procrastination. On se les fait offrir, on les achète sur un coup de tête ou un coup de cœur, on nous les offre, on les trouve au coin d’une rue, dans le panier d’un Vélhop, on nous les conseille. Alors ils s’entassent dans nos chambres et dans nos salons. Parfois pour la déco, d’autres fois pour faire office de petit meuble chicos qui fait tenir, sur un équilibre incertain, une plante grasse qui demande peu d’entretien. Alors, c’est le temps de lire tous les bouquins, chefs-d’œuvres ou petits essais qui jonchent nos intérieurs. Je suis certain qu’on va tous trouver de jolies pépites et se plonger dans de folles aventures.

***

12 ) Se découvrir une nouvelle passion…

L’immense torrent de créativité qui déferle sur les réseaux peut aussi créer des passions, des vocations, ou attise simplement les curiosités. Grâce aux nombreuses femmes et hommes qui partagent leurs savoirs, leurs connaissances et leurs techniques, on peut désormais tout apprendre, tout découvrir et s’approprier un bon nombre d’informations plus diverses les unes que les autres.

Artistes en tout genres, poètes et écrivains, Hommes de scènes, sportifs, designers et même astronautes… ceux qui ont un talent quelconque n’hésitent pas à en faire profiter la toile. Pour le bonheur des uns et… le bonheur des autres, tout le monde est content sauf ton voisin chiant. Il y en a pour tous les goûts. En voici quelques uns :

Un cours de Yoga ?

Un cours de Taekwendo ?

https://www.youtube.com/watch?v=dzAaw13pWDM

Un cours d’Astronomie ?

Un cours de dessin ?

Envie de faire ses baguettes maison ?

Des origamis ?

Sinon, Jamy nous partage un savoir par jour sur sa chaîne Youtube

https://www.youtube.com/watch?v=_Wzu8awgpkg

Si vos fils d’actualité ne regorgent pas de propositions culturelles ou artistiques en tout genre, voici quelques propositions de sorties à faire en direct du canapé.

Et vous, quelle est la chose que vous avez toujours eu envie de faire avant de procrastiner ? 

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

12 petites choses qu’on n’avait jamais pris le temps de faire avant d’être confinés

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !