C’est au milieu de nos quatre murs que nous passons désormais l’essentiel de notre quotidien de confinés. Mais attention : davantage de temps dans nos intérieurs, c’est aussi plus de risques d’accidents ménagers. Et il serait dommage de passer une journée aux urgences, surtout en ce moment. Voici donc quelques chiffres et quelques rappels de base pour éloigner les chutes, les brûlures ou encore les intoxications au maximum de chez nous.

Les accidents de la vie courante, ou Ac-VC, sont définis par le gouvernement et la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), comme étant :« les traumatismes non intentionnels qui surviennent dans un cadre domestique (à la maison, ou dans ses abords immédiats) ou à l’extérieur (dans un magasin, sur un trottoir…), dans un cadre scolaire, lors d’une pratique sportive, etc. Cette définition exclut les accidents de la circulation et les accidents du travail..« 

Pour info, et pour vous aider à garder bien ça en tête et à être plus vigilants dans les prochains temps, voici les accidents domestiques Ac-VC les plus courants selon le site solidarités-santé.gouv :

  • Étouffements
  • Noyades
  • Chutes
  • Intoxications
  • Brûlures
  • Électrocutions

Toujours selon la DGCCRF, « les Ac-VC sont à l’origine de 5 millions de recours aux urgences, plusieurs centaines de milliers d’hospitalisations, et plus de 20 000 décès en France chaque année ». C’est donc un problème majeur de santé publique.

Mais tous les chiffres cités plus haut ne prennent bien évidemment pas en compte la situation actuelle de confinement, qui est par définition inédite et donc, non chiffrée à l’heure actuelle.

On peut donc aisément imaginer que cette tendance aux accidents, qu’ils surviennent au salon, dans nos chambres ou dans nos cuisines, va grimper à l’heure où la plupart des gens vivent à quelques mètres du canapé.

Confinés chez nous, nous sommes donc davantage exposés aux Ac-VC qu’à l’accoutumée. Il nous faut donc redoubler de vigilance pour les éviter et remplir, même si c’est malgré nous, les hôpitaux de ce genre de cas, qui peuvent être extrêmement graves.

Donc s’il-vous plaît, restez vigilants <3

Les numéros à contacter en cas d’accident domestique :

Le 18 ou le 112

Cas où, assurez-vous aussi d’être bien couverts en cas d’accidents domestiques, en contactant votre assurance (banque, mutuelle, assurances complémentaires). C’est peut-être aussi le bon moment pour faire le point !

Sources : santépubliquefrance ; économie.gouv.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here