L’ÉVÈNEMENT EST FINALEMENT ANNULÉ


L’hôpital, ça fait peur. Que l’on soit adulte, sénior et surtout tout jeune enfant. C’est grand, c’est blanc et ça a une odeur caractéristique – non, ce n’est pas Gandalf quand il a oublié de se laver la barbe. Dès lors, enfant, tout te paraît gigantesque et il arrive que tu aies peur. C’est pourquoi l’Association Nationale des Étudiants en Médecine de France (ANEMF) propose depuis 2004 un Hôpital des Nounours dans toute la France, destiné à vulgariser les pratiques médicales, à soigner tes doudous et in fine rendre toute l’expérience moins effrayante. Strasbourg n’étant évidemment pas laissée pour compte, on t’en dit plus.

Le projet Hôpital des Nounours

L’Hôpital des Nounours est un événement qui a été créé à Strasbourg il y a 15 ans, en 2004. Il est porté au niveau national par l’ANEMF (association nationale des étudiants en médecine de France). Comme me le précise Gwendoline Da Silva, Vice Présidente en charge de la santé globale et de la solidarité à l’Association Amicale des Étudiants en médecine de Strasbourg, « il a été créé pour permettre aux enfants de 3 à 6 ans (en maternelle) de découvrir le monde de la santé et de vaincre la peur de la blouse blanche. »

La motivation derrière ce projet est en effet la dédramatisation. Avec un nom aussi choupi en même temps, le doute n’était pas permis. « Le but est de donner l’occasion à des enfants de se mettre dans un scénario de parcours de soin sans qu’ils n’en soient acteurs. Cela leur permet de prendre le temps de l’observation et de la réflexion nécessaire à effacer leur appréhension. » En plus de cette dédramatisation de l’univers parfois effrayant de l’hôpital, ce projet permet également de découvrir un large panel de métier de la santé « à travers les étudiants en médecine mais aussi des étudiants infirmiers, maïeuticiens, pharmaciens, psychomotriciens, kinésithérapeutes, orthophonistes et en dentaire. »

Ce projet est ainsi destiné aux enfants mais également pour les étudiants en santé qui ont un premier contact avec des enfants de cet âge. Ils doivent apprendre à adapter leur vocabulaire et leur comportement. Un exemple parfait de vulgarisation comme on devrait en faire plus souvent.

Comment ça fonctionne cette année à Strasbourg ?

Première question de la plus haute importance : est-ce que l’on peut amener n’importe quel doudou ou est-ce qu’il faut obligatoirement ramener un nounours ? Gwendoline Da Silva rassure mes inquiétudes : « Oui les enfants peuvent prendre n’importe quelle doudou. Nous déconseillons néanmoins aux enfants de prendre leur doudou préféré pour éviter qu’il y ait une attache trop forte. »

Cette année, il y aura plusieurs activités à Strasbourg et dans ses alentours. En ce qui concerne l’Hôpital des Nounours habituel, les classes sont accueillies le 9, 10, 12 et 13 mars prochains au deuxième étage du Forum de la Faculté de médecine pour le parcours préparé par les étudiants en médecine et en santé. Mais il existe également un Hôpital des Nounours libre – comme l’est Dobby <3 – le samedi 14 mars, où les parents peuvent venir avec leurs enfants. Gwendoline Da SIlva précise : « Le parcours est le même mais les enfants peuvent librement passer d’un stand à l’autre. »

Il y aura enfin un Hôpital des Nounours ambulatoire. « Nous nous déplacerons cette année dans 3 écoles maternelle, notamment à Colmar, pour des écoles qui ne peuvent pas se déplacer. »

Aider les enfants à surmonter leurs peurs, permettre un gros travail de vulgarisation de la part des étudiants en médecine et passer une semaine sous le signe de l’apprentissage, avec des doudous en prime, voilà une belle initiative qui débute la semaine prochaine. Si jamais ils ouvrent aux adulescents de 25 piges, je viens direct aussi !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here