L’Alsace est une des régions d’Europe qui compte le plus de châteaux forts. A flanc de montagne, des forteresses de grès rose émergent des forêts, majestueuses et chargées d’histoire, offrant une vue imprenable sur la vallée ou les plaines de la région. Trois d’entre elles dominent la charmante cité de Ribeauvillé, entre vignobles et montagnes. L’occasion de replonger dans l’univers du Moyen-Age à travers un circuit de randonnée aux somptueux panoramas.

Avec ses ruelles pittoresques et pavées, ses maisons alsaciennes colorées et fleuries, les jolies enseignes, les remparts, ou encore les places ornées de fontaines, Ribeauvillé est à n’en pas douter l’un des plus jolis villages situé sur la Route des Vins. Au Moyen-Âge, la cité était le siège de la Seigneurie de la famille des Ribeaupierre (d’où le nom de la ville de Ribeauvillé). Ces derniers firent construire trois châteaux forts. Classés monuments historiques, ils sont accessibles aujourd’hui par un sentier de randonnée, à flanc de montagne. Une ascension à travers forêt qui passe par Notre Dame de Dusenbach, magnifique église cachée dans la végétation luxuriante.

Notre Dame de Dusenbach. Crédit :
https://www.alsace.catholique.fr/

L’ascension continue jusqu’au château de Girsberg, ça grimpe mais le panorama vaut le coup. On découvre une vue dégagée sur les vignobles, avec en fond la Forêt Noire, les Hautes Vosges et le Grand Ballon. Installé sur un éperon rocheux, entre les châteaux de Saint-Ulrich et de Haut-Ribeaupierre, le Girsberg possède un donjon pentagonal. Une légende raconte qu’il y a fort longtemps, deux frères habitaient le Saint Ulrich et le Girsberg. Au matin, le premier levé réveillait l’autre en envoyant un carreau d’arbalète dans son volet. Hélas, un jour par malheur l’un des seigneurs ouvrit son volet au mauvais moment et pris une flèche en plein cœur. Depuis un fantôme rôde autour du château, et parfois des vents puissants tourbillonnent d’une ruine à l’autre.

Vue sur le château de Girsberg. Crédit :
https://www.cestenfrance.fr/chateau-de-girsberg/

Après avoir admiré les belles ruines du château du Girsberg, on se dirige vers le plus imposant et le mieux conservé des trois châteaux de Ribeauvillé. Situé à 528 mètres d’altitude, le Saint-Ulrich contrôlait autrefois la route stratégique reliant la plaine d’Alsace à la Haute-Vallée de Lièpvre. Témoin de la puissance des sires de Ribeaupierre, il fut leur demeure principale jusqu’à son abandon final au XVIème siècle. Il est encore possible d’en visiter plusieurs pièces et de monter au sommet du donjon afin de profiter de la vue panoramique sur la plaine d’Alsace et le village de Ribeauvillé en contrebas. 

Château de Saint-Ulrich. Crédit :
http://medieval.mrugala.net/

On poursuit notre randonnée direction le château du Haut-Ribeaupierre qui, comme son nom l’indique, est le plus élevé des 3 châteaux. Établi au sommet d’une petite montagne à 645 m d’altitude, il a été conçu au XIIème siècle pour renforcer la sécurité du château Saint-Ulrich sur ordre des sires de Rapoltstein (Ribeaupierre). Les ruines du logis sont visibles dans la cour surmontée par l’imposant donjon circulaire qui offre une vue imprenable sur la plaine et les crêtes vosgiennes. Les vestiges du Haut-Ribeaupierre sont actuellement en cours de rénovation, il est cependant possible de l’admirer depuis son entrée.

Château du Haut-Ribeaupierre. Crédit :
https://www.adelspach.com/visite-chateaux-alsace

À 45 minutes de Strasbourg, cette randonnée à la découverte des châteaux forts offre un panorama époustouflant sur la plaine d’Alsace, les Hautes-Vosges, le Grand Ballon, la Forêt Noire et la cité médiévale de Ribeauvillé en contrebas. Un moment en osmose avec la nature qui nous replonge l’espace d’une balade dans l’univers du Moyen-Age.

BON SHOOT D’AIR PUR !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here