Amateur de photo, tu vas être servi. Du 28 février au 31 mars se tiendra la 4ème édition de « Strasbourg art photography » : un festival mettant à l’honneur le 8ème art, ayant déjà conquis près de 70 000 visiteurs. 70 artistes de 10 pays sur 50 lieux d’expo répartis dans toute la ville… De quoi se muscler les cuisses tout en s’en mettant plein les yeux.

Crédits photo : Ryo Tomo pour Strasbourg art photography

La photo au premier plan

Créé en 2016, « Strasbourg art photography » rassemble des passionnés, visiteurs comme artistes. Un rendez-vous annuel qui s’étend à toute la ville et ses environs, dans une cinquantaine de lieux à (re)découvrir (des bars, des restos, des galeries…).

Au programme : 70 artistes exposants et des événements, mettant la photographie au premier plan pendant un mois. A côté des nombreux vernissages, conférences, projections qui auront lieu aux quatre coins de Strasbourg, un concours pour les photographes en herbe sera même organisé. Ouvert aux jeunes de 8 à 18 ans, ce dernier sera l’occasion de faire connaître les petits talents de la région et passer le relais à la nouvelle génération.

Les photographes dans le viseur

Parmi la pléthore d’artistes talentueux invités, qui réinterprètent et font vivre la photographie contemporaine, citons par exemple le duo strasbourgeois DOOL (Diane Ottawa, dessinatrice et Olivier Lelong, photographe) : un univers érotico-dark qui vient titiller la sensibilité du spectateur.

Crédits photo : DOOL – Diane Ottawa / Olivier Lelong

A leurs côtés, également à la direction artistique de cette édition 2020 – avec François Nussbaumer et Ryo Tomo – : Sophie Dupressoir. Sa série de 2011, sur un Sarajevo post-guerre, révèle une ville « oubliée aux portes de l’Europe». Petit coup de cœur. Tout comme la série « Antipodes » d’Estelle Hoffert, sur la conquête polaire : gros plan sur les paysages fous des contrées glacées de notre planète et leurs habitants.

Photo issue de la série « Sarajevo, vingt ans après »
Crédits photo : Sophie Dupressoir
Photo issue de la série « Antipodes »
Crédits photo : Estelle Hoffert

La liste des expos est longue, et saura s’adresser à tous les visiteurs. Preuve en est : pour ceux à qui « Un seul amour » parle et résonne, il se tiendra même une exposition autour du RCS – Racing Club de Strasbourg, rue Sainte-Hélène. Quant à la fiction photographique « Tomi Ungerer en sa ville pendant le marché de Noël », elle ne pouvait pas être plus strasbourgeoise et locale. On aime.

Le 8ème art n’a donc pas dit son dernier mot : local ou international, il reste inscrit dans son temps. Un regard sur le monde qui ne vieillit pas, qui se renouvelle sans cesse et cherche toujours à interroger celui qui le regarde. Le festival Strasbourg art photography sera l’occasion pour la ville de regarder la photo sous tous les angles : ceux, très variés, des 70 artistes invités. Mets tes baskets pour en avoir plein les mirettes : tu as maintenant une bonne excuse de faire la tournée des bars (et autres galeries) de Strasbourg.


[Pour en savoir +]

Festival Strasbourg art photography
Du 28 février au 31 mars 2020
Le site
Facebook

Vernissage inaugural
Jeudi 5 mars de 18h à 20h
Au restaurant Le Mandala 14 Faubourg de Saverne / 67000 Strasbourg
[Lien de l’événement]

Concours de la jeune photographie (8-18 ans)
Jusqu’au 15 mars 2020
Inscription
[Lien de l’événement]


>> Fanny SORIANO <<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here